Un Temple juif à la place de la mosquée Al-aqsa ? Netanyahou demande à ses ministres de se taire !

https://www.middleeastmonitor.com/news/middle-east/15064-israel-to-build-temple-in-place-of-al-aqsa-minister-says

http://www.ibtimes.co.uk/israel-al-aqsa-mosque-will-be-replaced-by-jewish-temple-claims-housing-minister-uri-ariel-1473141

Temple Mount

Israël : La mosquée Al-Aqsa « sera remplacée par le Temple Juif » déclare le Ministre du Logement, Uri Ariel.

Le Ministre du Logement d’Israël, Uri Ariel, dit qu’Israël finira par remplacer la mosquée Al-Aqsa par un Temple Juif.

Selon le « Middle-East Monitor », Uri Ariel a dit à la station de radio israélienne « Kol Berama », contrôlée par le mouvement extrémiste juif Shas, que le statu quo ne pouvait pas continuer avec la mosquée Al-Aqsa, puisqu’elle « a été construite à la place de l’endroit le plus saint pour Israël ».

Uri Ariel a ajouté que la construction d’un troisième temple juif sur le site était la principale demande de la Torah, « puisque c’est à la pointe du salut juif », déclare le rapport de Middle-East Monitor.

En réponse à l’augmentation des tensions dans la ville entourant le lieu saint, le Premier Ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu, a demandé « à tous les membres de la Knesset [parlement israélien] de calmer les tensions concernant le Mont du Temple et de faire preuve de responsabilité et de retenue. »

Il y a des inquiétudes chez certains officiels israéliens, ceux qui ont animé les actions israéliennes concernant le lieu saint, et qui pourraient conduire à une troisième intifada palestinienne, où à un soulèvement. La semaine dernière, des affrontements violents ont éclaté dans Jérusalem-Est occupée, après que le présumé tireur dans une tentative d’assassinat de l’activiste de la droite israélienne, Rabbi Yéhouda Glick, a été abattu par les forces de sécurité israéliennes, près de sa maison dans le quartier d’Abu Tor.

La situation sur le site saint était tellement tendue, qu’après la tentative d’assassinat du Rabbi Yéhouda Glick, les autorités israéliennes ont décidé de fermer le site, ce qui a entraîné la colère des Palestiniens et a amené leur président Mahmoud Abbas à dire que la fermeture était « presque une déclaration de guerre ».

Depuis qu’Israël a capturé la vieille ville de Jérusalem, pendant la Guerre des Six Jours, en 1967, les Juifs ont été empêchés de prier sur le site du Mont du Temple, alors que les Palestiniens sont libres de prier dans la mosquée quand ils le souhaitent.

Le site est sacré pour les Juifs, comme étant le lieu le plus saint du Judaïsme, pour les musulmans, il s’agit du troisième site le plus saint de l’Islam, et pour les Chrétiens.

Pour rebâtir le Temple, il est admis qu’il faut d’abord identifier avec précision l’emplacement exact des deux premiers Temples. L’une des raisons invoquées est que le site du Temple avait été choisi par Dieu Lui-même (Genèse 22:2; Exode 15:17; 2 Samuel 24:18; 1 Chroniques 21:18).

Une autre raison est due au fait qu’il semble y avoir une continuité entre les Temples. Chacun a été construit autour du Lieu Très Saint, dans laquelle se trouvait la même protubérance rocheuse du Mont Morija, appelée Even Ha-Shetiyah (Pierre de Fondation). Car c’était sur cette protubérance que l’Arche de l’Alliance avait été placée, et que la Shekinah (la Présence Divine) était descendue (1 Rois 8). C’est aussi de là qu’elle était partie (Ezéchiel 8:4 et 11:23), et c’est là qu’elle doit revenir, selon la promesse de Dieu (Ezéchiel 43:1-7). Les Juifs croient qu’aucun autre endroit ne peut convenir pour rebâtir le Temple. Le problème consiste à bien localiser cet endroit. La plate-forme du Mont du Temple, conçue pour abriter le Temple et ses parvis, a été préservée tout au long des siècles. Ceci limite certes la zone des recherches. Mais le problème est actuellement insoluble, en raison de l’interdiction faite aux archéologues d’effectuer des recherches en ce lieu. Toutefois, de nombreux indices peuvent être observés, en dehors de toute recherche archéologique. On a pu ainsi déterminer trois emplacements possibles pour le Temple.

[...]

Selon une troisième théorie, qui a la faveur de la plupart des archéologues Israéliens, le Temple aurait été bâti à l’emplacement exact du Dôme du Rocher. Selon d’anciennes recherches menées par Benjamin Mazar, l’archéologue Israélien qui a dirigé les fouilles effectuées près du Mont du Temple, et des recherches récentes faites par Leen Ritmeyer, architecte en chef des fouilles, on a pu tracer des diagrammes figurant l’emplacement du Premier et du Second Temple, en fonction des preuves physiques trouvées sur le site (6). Ritmeyer a effectué des recherches approfondies sur le rocher qui se trouve à l’intérieur du Dôme du Rocher. Il en a conclu non seulement que ce rocher était la Pierre de Fondation, mais aussi que l’on pouvait encore discerner les traces des tranchées des fondations et des murs du Lieu Très Saint, et même l’emplacement où se trouvait l’Arche de l’Alliance (7). La plupart des Juifs orthodoxes qui se préparent actuellement à reconstruire le Temple sont d’accord sur ce dernier emplacement. Dès que les archéologues pourront accéder au site pour effectuer des fouilles, on trouvera rapidement l’emplacement exact du Temple.

*****************************************************************************************************************
Image
Selon le porte-parole de L’Institut du Temple, le rabbin Chaim Richman, il existe depuis quatre ans des plans détaillés, préparés pour le Troisième Temple. Ces plans ont été établis en fonction des informations données par trois sources incontournables : la Bible, l’historien Josèphe, et le traité Middot. On s’est simplement contenté de rajouter l’usage de l’électricité, et certaines améliorations modernes en accord avec la Halacha, la Loi Juive.

D’autres structures associées au fonctionnement du Temple ont été également planifiées, ou sont déjà construites. Sous la direction du rabbin Shlomo Goren, le bâtiment de la Cour Suprême de 70 membres, qui abritait le Sanhédrin à l’époque du Temple, a déjà été construit. Selon Goren, l’emplacement choisi pour ce bâtiment, à proximité du Mont du Temple, sera intégré dans le futur complexe du Temple restauré, d’après la description du prophète Ezéchiel. Car ce temple d’Ezéchiel sera 30 fois plus étendu que les deux premiers Temples (8). On a déjà rédigé les dispositions légales que le futur Sanhédrin utilisera pour réglementer les relations entre Israël et le futur Temple et ses diverses fonctions. Le premier volume de ces dispositions légales a été publié en 1986, par le Centre de Recherches sur la Pensée Juive, sous la direction de Yoel Lerner.

****************************************************************************************
L’architecte de Tel-Aviv Tuvia Sagiv, après avoir étudié les sources anciennes et la topographie du lieu, affirme que le Temple était situé au sud-ouest de la plate-forme, près de l’emplacement de la mosquée El Aksa (4). Il a effectué diverses études utilisant des moyens modernes : radars d’exploration souterraine et thermographie aux rayons infrarouges. Ces recherches lui ont permis de découvrir des traces de constructions enfouies sous la surface, pouvant apporter la preuve de la présence de voûtes, qui auraient pu soutenir le temple de Jupiter, que l’empereur Hadrien avait fait construire sur cet emplacement. S’il est vrai que le temple romain était construit sur le lieu même du Temple juif détruit, comme c’était souvent la coutume, cela peut indiquer que le Temple se trouvait originellement à cet endroit.

Selon une troisième théorie, qui a la faveur de la plupart des archéologues Israéliens, le Temple aurait été bâti à l’emplacement exact du Dôme du Rocher. Selon d’anciennes recherches menées par Benjamin Mazar, l’archéologue Israélien qui a dirigé les fouilles effectuées près du Mont du Temple, et des recherches récentes faites par Leen Ritmeyer, architecte en chef des fouilles, on a pu tracer des diagrammes figurant l’emplacement du Premier et du Second Temple, en fonction des preuves physiques trouvées sur le site (6). Ritmeyer a effectué des recherches approfondies sur le rocher qui se trouve à l’intérieur du Dôme du Rocher. Il en a conclu non seulement que ce rocher était la Pierre de Fondation, mais aussi que l’on pouvait encore discerner les traces des tranchées des fondations et des murs du Lieu Très Saint, et même l’emplacement où se trouvait l’Arche de l’Alliance (7). La plupart des Juifs orthodoxes qui se préparent actuellement à reconstruire le Temple sont d’accord sur ce dernier emplacement. Dès que les archéologues pourront accéder au site pour effectuer des fouilles, on trouvera rapidement l’emplacement exact du Temple.

*************************************************************************************************

3 commentaires

  1. D’autres commentaires proposent que l’abomination sera justement ce Temple reconstruit d’où pourrait « légiférer » l’anti-messie avant de renier ce lieu de foi.
    Nous attendons cette reconstruction comme un jalon important du calendrier divin… en aucun cas comme une réalisation divine, désirée.
    Au plus, un préalable à la suite…
    Le Temple de pierres ne doit faire oublier le Temple des corps. Celui-là est habité.
    Un Temple pour quels sacrifices ?
    Un Temple pour quelle Torah ? Celle des pharisiens ?
    Qui officiera comme Kohen Gadol ? Qui fera l’expiation pour le peuple ?
    La Gay Pride ira-telle parader autour de ces murailles ?
    Assurément, soit Israël n’est pas prêt…
    La mosquée et le dôme ne sont que des verrous temporels pour tenir le calendrier. Ils disparaitront effectivement en temps et ne heure.

  2. La mosqué al aqsa est l’ABOMINATION dont parle le prophète DANIEL dans la BIBLE.C’est le moment de le détruire et de reconstruire le 3eme temple…cette situation n’a que trop durée..LES JUIFS ONT LE DROIT ABSOLU DE PRIER DIEU SUR LE LIEU QU’IL A LUI MEME DESIGNÉ…DIEU AGIRA LE MOMENT OPPORTUN ,MEME SI LES JUIFS NE FONT RIEN…BENIS SOIENT LES JUIFS ,ISRAEL ET LES AMIS D’ISRAEL.AMEN.

  3. Je ne comprends pas pourquoi c’est le ministre du logement qui s’occupe de cette affaire, Dieu serait-il SDF ? ne serait-il pas mieux de confier le dossier aux bons soins du ministre des cultes?Après tout chacun son boulot…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>