Enlèvement de l’Eglise programmé pour le 28 septembre 2015 : et vous, où serez-vous le 29 ?

TETRADE Encore un livre (en vente chez l’auteur), qui explique qu’il vous reste 296 jours avant d’être enlevé ou supprimé ! Faites vos jeux…

VU SUR LE SITE DE http://www.apocalypse-revelations-bible.com/  (seulement si vous avez du temps à perdre… !)  

« Si vous voulez savoir ce qui va se passer dans un temps très proche avec notamment la manifestation d’un événement planétaire qui provoquera un bouleversement dans toutes les habitudes des habitants de la terre, je vous invite vivement tout en ouvrant votre cœur à Dieu, à fixer votre attention sur les choses que le Saint Esprit m’a montrées avec insistance et qui ont été retranscrites dans 3 ouvrages (voir page/onglet Livres). Autant vous avertir d’emblée et avec certitude que cela prendra effet avant même la fin du mandat actuel du président français ou américain et se poursuivra pendant une durée de sept ans…, mais sachez-le, vous pouvez y échapper grâce à l’espérance que Dieu vous propose…   Avant que certains ne portent des préjugés trop hâtifs en me considérant gentiment ou non comme un illuminé, sachez alors que tout ce qui est rapporté ici va vraiment se passer parce que Dieu Lui-même m’a communiqué 10 preuves dont 7 irréfutables concernant toutes ces prédictions qui vous sont maintenant proposées dans un nouvel ouvrage sorti en mai/juin 2014. (NdlR : 10 preuves dont 7…ca fait 3 bidons ???)

Ce site a pour but de vous présenter ces ouvrages Tome 1, 2 et 3, comportant des révélations dans un ordre progressif exposées pour en faire bénéficier tous ceux dont l’attitude intérieure sera digne de recevoir la vérité et de connaître le dessein de Dieu pour notre génération, selon qu’il est écrit :     » … aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront »(Dan. 12 : 10).   A préciser qu’il s’agit ici d’une intelligence qui privilégie l’attitude de cœur plutôt que cérébrale. Avant de porter un jugement, je vous en conjure au Nom de mon Maître Jésus- Christ, prenez le temps nécessaire de considérer avec sérieux tout ce qui a été écrit afin d’entendre ainsi son merveilleux appel d’espoir, que vous soyez chrétien ou non, le dernier avant que la porte ne se referme définitivement… »

ET DE RAJOUTER :

Ceci étant, VOICI EN QUOI CONSISTE LE MESSAGE DE DIEU – il est de ma responsabilité de l’annoncer parce qu’Il me l’a révélé instamment – : « LE JOUR DE L’ETERNEL » est sur le point d’arriver de manière subite, tel un filet, sur tous les habitants de la terre. Ce jour-là commencera d’après le compte à rebours que j’ai mis en place, et cela se traduira par un événement planétaire qui ne laissera personne indifférent, en provoquant un chaos sur la terre, et entraînera toute une série d’événements d’intensité croissante, jamais connue jusqu’à maintenant. Cela pendant une période consécutive de 15 jours + 7 ans + 30 jours.  Comment puis-je en être sûr ? Parce que Dieu me l’a révélé comme à ses prophètes de l’ancien temps selon   qu’il est écrit :   « Arrive-t-il un malheur dans une ville, sans que l’Eternel en soit l’auteur ? Car le Seigneur,     l’Eternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes » Amos 3 : 6+7.

NdlR : je ne sais pas où je serai le 29 septembre 2015, mais si D. me prête vie, je préparerai les fêtes de Soukkoth en Octobre ! J’espère que vous viendrez nombreux… sinon, je serai le seul à ne pas avoir été…lobotomisé ! Ma seule curiosité serait d’entendre les fausses justifications des uns et des autres, le lendemain du non-évènement.   

Un Temple juif à la place de la mosquée Al-aqsa ? Netanyahou demande à ses ministres de se taire !

https://www.middleeastmonitor.com/news/middle-east/15064-israel-to-build-temple-in-place-of-al-aqsa-minister-says

http://www.ibtimes.co.uk/israel-al-aqsa-mosque-will-be-replaced-by-jewish-temple-claims-housing-minister-uri-ariel-1473141

Temple Mount

Israël : La mosquée Al-Aqsa « sera remplacée par le Temple Juif » déclare le Ministre du Logement, Uri Ariel.

Le Ministre du Logement d’Israël, Uri Ariel, dit qu’Israël finira par remplacer la mosquée Al-Aqsa par un Temple Juif.

Selon le « Middle-East Monitor », Uri Ariel a dit à la station de radio israélienne « Kol Berama », contrôlée par le mouvement extrémiste juif Shas, que le statu quo ne pouvait pas continuer avec la mosquée Al-Aqsa, puisqu’elle « a été construite à la place de l’endroit le plus saint pour Israël ».

Uri Ariel a ajouté que la construction d’un troisième temple juif sur le site était la principale demande de la Torah, « puisque c’est à la pointe du salut juif », déclare le rapport de Middle-East Monitor.

En réponse à l’augmentation des tensions dans la ville entourant le lieu saint, le Premier Ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu, a demandé « à tous les membres de la Knesset [parlement israélien] de calmer les tensions concernant le Mont du Temple et de faire preuve de responsabilité et de retenue. »

Il y a des inquiétudes chez certains officiels israéliens, ceux qui ont animé les actions israéliennes concernant le lieu saint, et qui pourraient conduire à une troisième intifada palestinienne, où à un soulèvement. La semaine dernière, des affrontements violents ont éclaté dans Jérusalem-Est occupée, après que le présumé tireur dans une tentative d’assassinat de l’activiste de la droite israélienne, Rabbi Yéhouda Glick, a été abattu par les forces de sécurité israéliennes, près de sa maison dans le quartier d’Abu Tor.

La situation sur le site saint était tellement tendue, qu’après la tentative d’assassinat du Rabbi Yéhouda Glick, les autorités israéliennes ont décidé de fermer le site, ce qui a entraîné la colère des Palestiniens et a amené leur président Mahmoud Abbas à dire que la fermeture était « presque une déclaration de guerre ».

Depuis qu’Israël a capturé la vieille ville de Jérusalem, pendant la Guerre des Six Jours, en 1967, les Juifs ont été empêchés de prier sur le site du Mont du Temple, alors que les Palestiniens sont libres de prier dans la mosquée quand ils le souhaitent.

Le site est sacré pour les Juifs, comme étant le lieu le plus saint du Judaïsme, pour les musulmans, il s’agit du troisième site le plus saint de l’Islam, et pour les Chrétiens.

Poursuivre la lecture ‘Un Temple juif à la place de la mosquée Al-aqsa ? Netanyahou demande à ses ministres de se taire !’ »

Apocalypse financier : suite…

LA RUSSIE A ACHETE 55 TONNES D’OR au dernier trimestre
 

Vladimir Poutine et son homologue chinois sont les seuls à résister à la planche à billets des Américains. Raison pour laquelle il est présenté comme le grand méchant par toute la presse occidentale. Le Telegraph de Londres explique que la Russie a acheté 55 tonnes d’or au dernier trimestre, lire le Telegraph ici pour se préparer à la guerre des monnaies. Traduction: Poutine sait que la monnaie de singe US ne peut pas durer très longtemps et qu’au bout, seuls les stocks d’or parleront dans la guerre économique qui l’oppose au reste du monde pro-américain.

Propos de Vladimir POUTINE devant la Duma. Poutine au moins sait de quoi il parle quand il s’agit du dollar:

1) Les dettes gouvernementales des Etats-Unis sont énormes et inhabituelles. Les Etats-Unis émettent des Bons du Trésor pour obtenir leurs financements, ce qui est la manière la plus facile, et pour y parvenir ils utilisent la technique des machines à imprimer des billets. Ils obtiennent ainsi de l’argent facilement et en alimentent toute l’économie mondiale qui est basée sur le dollar. Ce type de comportement est de la triche et c’est ainsi que les Américains jouent dans le monde entier.

2) La Russie ne se comporte pas ainsi, pas plus que la plupart des autres pays, ils ne trichent pas avec un jeu truqué de ce genre. Nous, nous mettons en place un système qui va permettre au rouble d’être une monnaie de réserve dans les systèmes de paiement des économies post-soviétiques. Actuellement nous avons presque 80 à 90% des paiements avec la Bielorussie en roubles. Les Ukrainiens également ont demandé la possibilité de payer pour le gaz russe en roubles. Cela veut dire que les Russes sont en train de construire activement un nouveau système de paiement basé sur le rouble et que la Russie va devenir bientôt un centre financier international. Ce n’est pas un conte de fées, mais bien ce qui se passe et la manière de faire en ce moment en Russie. On a un proverbe russe qui dit: « la poule ramasse les grains de maïs un par un »« .

Jérusalem : capitale de l’Intifada en attendant d’être une vraie capitale

Couverture du supplément magazine Supplément du journal de l’Autorité palestinienne : « Jérusalem, capitale de l’Intifada »

 Couverture du supplément magazine Al-Hayat Al-Jadida

Le numéro du 29 octobre 2014 du quotidien Al-Hayat Al-Jadida de l’Autorité palestinienne (AP) comprend un supplément appelé Al-Asima (Le Capital), portant le titre . « Jérusalem, capitale de l’Intifada » [1]. Le magazine, rédigé sous la supervision du responsable du Fatah Othman Abou Gharbiya, rapporte l’appel du président de l’AP Mahmoud Abbas à se rendre à Jérusalem pour défendre la mosquée Al-Aqsa. Il contient également des articles et des nouvelles sur Jérusalem, et accuse Israël de porter atteinte aux lieux saints de Jérusalem-Est et à ses résidents.

Appel d’Abbas : Défendre Jérusalem par tous les moyens possibles

Le premier article de la revue cite la déclaration du président de l’AP Mahmoud Abbas à la Conférence pour la défense d’Al-Aqsa et Al-Quds à Al-Bireh, le 17 octobre 2014 : « Il est de notre devoir à tous de nous présenter aux premières lignes d’Al-Aqsa, sans nous contenter de dire que d’autres s’y trouvent déjà. Le voyage vers les lignes de front doit être mené par des membres du Fatah de la région de Jérusalem. Le Fatah, fondé en 1965, doit véhiculer jusqu’au bout son message et sa méthode, libérer les territoires et défendre les lieux saints. Il ne suffit pas de déclarer que les colons arrivent ; au contraire, nous devons les empêcher d’entrer à Al-Aqsa et dans nos églises par tous les moyens possibles. Il faut les empêcher d’y entrer et de les profaner. Nous les affronterons, la poitrine exposée, pour défendre les lieux saints. »

Appels à s’opposer à l’occupation de Jérusalem

L’article intitulé « La situation de la capitale occupée » cite le mufti de l’AP et de Jérusalem, Cheikh Muhammad Ahmad Hussein, appelant la population palestinienne à participer tous les jours à « une mobilisation générale pour lutter contre les complots d’Israël de porter atteinte à Al-Aqsa ».

Nassar Ibrahim, militant de Occupied Palestine and Syrian Golan Heights Advocacy Initiative (OPGAI), écrit dans le magazine qu’il faut faire payer l’occupation par la résistance : « La résistance est une campagne totale – politique, populaire, sociale, culturelle, informationnelle, conceptuelle et économique. C’est une résistance de tous les jours et de chaque instant, qui recouvre Jérusalem, la Palestine et l’univers [entier], qui fait payer à l’occupation le prix direct pour chacune de ses actions. »

Le rédacteur en chef du magazine, Younes Al-Ammouri, consacre son éditorial à la situation à Jérusalem, appelant à mener plus d’actions. Il écrit : « Nous devons restaurer l’importance du rôle public et populaire en protégeant le public s’il décide de se confronter à l’entreprise israélienne. Il ne doit pas y avoir de scénario dans lequel la population de Jérusalem-Est déclenche un affrontement sans bénéficier de soutien ou d’appui… »

Le chauffeur de la voiture bélier à Jérusalem qualifié de martyr, de véritable « homme de la résistance »

Le magazine qualifie de « martyr » Abd Al-Rahman Al-Shaloudi, qui le 23 octobre 2014 a foncé, au volant de sa voiture, sur des piétons à Jérusalem, tuant deux personnes et en blessant sept, avant d’être abattu par la police. Amjad Abu Asab, porte-parole des prisonniers palestiniens de Jérusalem-Est, qualifie Al-Shaloudi d’« homme de la résistance dans tous les sens du terme », caril a su incarner l’esprit actuel à Jérusalem-Est et a été « mû par le harcèlement quotidien de ses résidents ».

Directeur du magazine : Israël commet des massacres ignobles à Jérusalem

Othman Abu Gharbiya, directeur général du magazine et représentant d’Abbas lors d’un événement du 20 octobre 2014 organisé par le Comité national de Jérusalem comme capitale éternelle de la culture arabe, déclare que les forces de l’occupation perpètrent « les actes les plus ignobles de harcèlement et de massacre » à Jérusalem, et accuse Israël de tenter de diviser les temps et lieux de prière à Al-Aqsa entre juifs et musulmans.

Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah en visite à Al-Aqsa [Source : Al-Ayyam (AP) le 28 octobre 2014]

Notes :

[1] Al-Asima (AP), 29 octobre 2014.

La Magev David dans le drapeau de la Palestine en 1939… plus qu’un symbole, une réalité partagée et acceptée… à l’époque des nazis !

Palestine 1939

PALESTINE 1939
PALESTINE 1939

 

Ceci est la page des drapeaux nationaux du Petit Dictionnaire Larousse édition 1939. Si vous ne le croyez pas, vous avez un élément incontournable avec la Croix Gammée comme drapeau allemand. Donc, même si vous ne nous croyez pas, vous admettrez que ce dico est au moins d’avant 1945.

Maintenant cherchez patiemment, il y a un drapeau appelé « Palestine ».

En 1939 ou avant guerre, quand on parlait d’un état de Palestine et de Palestiniens, voilà de quoi on parlait!

 

http://extremecentre.org/2014/11/13/palestine-1939/

Le dôme de fer israélien bientôt en Inde…

L'Inde se dote de systèmes surface-air israéliens

L’Inde est devenue le plus grand acheteur d’armes israéliennes. Elle est disposée, en plus, à accroître les achats et à étendre la coopération militaro-technique avec Tel Aviv.

En octobre le gouvernement indien a décidé d’acheter des systèmes anti-chars israéliens Spike et d’organiser leur production sous licence en Inde. Les militaires indiens ont préféré les missiles israéliens aux Javelin américains. New Delhi a également opté pour des armes israéliennes en vue de protéger ses navires de combat. Le marché des missiles Barak 1 a été conclu il y a un mois. Les pays ont repris la coopération dans la production conjointe des missiles surface-air de grande portée. Les premiers tirs réussis du nouveau missile sol-air indo-israélien ont eu lieu le 10 novembre en Israël.

La délégation du ministère israélien de la Défense en visite à New Delhi a proposé de modifier son système de défense aérienne mobile Dôme de fer spécialement à l’intention de l’Inde.

L’analyste d’IHS Jane’s britannique Jon Grevatt explique l’essor de la coopération militaro-technique entre l’Inde et Israël par la ressemblance des défis en matière de défense et de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. « Les capacités d’Israël répondent aux besoins des forces armées indiennes. Les menaces auxquelles font face les deux pays sont similaires ».

D’autres analystes lient le rapprochement entre l’Inde et Israël à la personne du premier ministre d’Inde Narendra Modi. En 2006 les Etats-Unis et les pays européens l’ont déclaré persona non grata l’ayant accusé d’être impliqué dans la mort d’un grand nombre de personnes pendant les émeutes dans le Gujarat en 2002. Par contre, les dirigeants israéliens lui ont réservé un accueil chaleureux lorsqu’il s’est rendu en Israël en qualité de ministre en chef de cet Etat indien.

Les experts russes ne sont pas cependant enclins à penser que les sympathies du chef du gouvernement indien pour Israël jouent un rôle déterminant dans les relations avec Tel Aviv. Le dirigeant indien se distingue par son pragmatisme et choisit des partenaires en se basant sur les intérêts nationaux, estime le directeur adjoint du Centre d’analyse des ventes d’armes mondiales Vladimir Chvarev : « La volonté de l’Inde de diversifier les sources des fournitures militaires est une des raisons de cette coopération de grande envergure et de son essor. Israël est considéré comme un des principaux fournisseurs d’armes à l’Inde, derrière la Russie. En ce qui concerne d’autres fournisseurs importants, notamment la France et les Etats-Unis, New Delhi éprouve certains doutes quant à la fiabilité des contrats à long terme. A l’heure actuelle les tergiversations pour des raisons politiques de la livraison du porte-hélicoptère Mistral à la Russie portent atteinte à l’image de la France. Les Etats-Unis suscitent également des doutes. En outre les armes américaines, plus concrètement les missiles anti-chars Javelin, sont de qualité inférieure par rapport aux Spike israéliens ».

En plus, Israël partage volontiers avec l’Inde ses technologies militaires. A l’instar du projet du missile russo-indien BrahMos, Israël développe de concert avec l’Inde le missile navalisé Barak-NG.

Il a été annoncé récemment que l’Inde avait retiré la société Israeli Military Industries (IMI) de la liste noire des sociétés étrangères soupçonnées de corruption des fonctionnaires indiens. La presse indien communique que le ministère de la Défense d’Inde se propose de faire participer les spécialistes d’IMI au développement du char d’assaut du futur et de créer une entreprise mixte de fabrication des munitions d’artillerie. Notamment des obus modernes de 155 mm dont l’armée indienne éprouve un vif besoin.


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_11_20/LInde-se-dote-de-systemes-surface-air-israeliens-2131/

Mont du Temple : quand la politique s’en mêle…

Israël : le ministre de la Défense justifie le terrorisme palestinien

YAALON-TERRORISME

Le ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon, a accusé samedi les ministres et députés juifs qui militent pour le libre accès du Mont du Temple aux fidèles juifs, d’être responsables de la vague de terrorisme qui frappe Jérusalem.

Dans un entretien accordé à la chaine israélienne Channel 10, le ministre impute aux ministres et députés des partis Israël Beitenu (Israël notre Maison) et Habayit Hayéhudi (le Foyer Juif), d’exploiter « cyniquement » la violence à Jérusalem « à des fins politiques. », ajoutant que ces « provocations », alimentent la rue palestinienne.

Par crainte d’une propagation des émeutes aux localités arabes, la police israélienne a annoncé samedi relever au niveau 3 (4 étant le niveau maximum) son niveau d’alerte.

Un appel à la grève générale des commerces et des écoles dimanche a été lancé par des représentants de la communauté arabe israélienne pour dénoncer le « meurtre » samedi d’un émeutier arabe israélien par un membre d’une unité d’élite de la police israélienne.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

NDLR : A l’époque du Machiah Yéshoua, An 30 de notre ère, le Mont du Temple administré par le Sanhédrin sous surveillance de la forteresse Antonias, était déjà l’objet de tractations politiques des plus sordides. Qui avait le pouvoir sur cette économie parallèle et ce lieu d’influence ? Telle était la question que le Messie a fait exploser en se posant sur l’échiquier ! 2000 plus tard… RIEN n’a changé. Il est dommage qu’ISRAËL ne connaisse pas sa propre histoire !

 

Mont du Temple : tensions, affrontements et tentative d’assassinat

Le président du mouvement des fidèles du Mont du Temple, Yehouda Glick, 50 ans, a été victime mercredi soir d’un attentat près du Centre Begin, à Jérusalem, où se tenait un congrès organisé par son mouvement. 

Quelques minutes avant cette tentative d’assassinat, Yehouda Glick prenait la parole devant une foule nombreuse venue assister au congrès. Dans l’assistance se trouvaient notamment des députés, des rabbins et des personnalités politiques. Cette soirée avait été organisée pour débattre des moyens de permettre aux Juifs de retourner prier sur le Har Habayit. Transporté dans un état très sérieux à l’hôpital Shaaré Tsedek, il a subi plusieurs opérations et se trouve toujours maintenu sous anesthésie générale et sous respiration artificielle.

Cet attentat est à appréhender dans le contexte d’une semaine chaude autour du Mont du Temple :

Des affrontements ont eu lieu ce mercredi matin à Jérusalem autour de la vieille ville. Des centaines de manifestants protestaient contre l’interdiction faite aux moins de 50 ans d’aller prier sur l’Esplanade des Mosquées. Ils ont été dispersés violemment par les forces de l’ordre israéliennes.

« L’occupation israélienne nous interdit d’aller prier à la mosquée al-Aqsa. On est donc là pour dire au monde entier que la mosquée al-Aqsa est pour les musulmans, rien que pour les musulmans, et elle le restera », explique Nour, l’un des manifestants.

Les Israéliens ont interdit l’accès de la mosquée aux moins de 50 ans, comme c’est souvent le cas en période de tensions. Ces jours-ci, durant les fêtes religieuses de Souccot, des juifs sont montés prier sur l’Esplanade des Mosquées provoquant la colère des musulmans. Des affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens ont eu lieu, mercredi 15 octobre, dans la vieille ville de Jérusalem, aux abords de l’esplanade des mosquées, dont l’accès avait été limité depuis le matin aux musulmans par les autorités israéliennes. La police israélienne avait annoncé, pour la deuxième fois en une semaine, que seuls les Palestiniens âgés de plus de 50 ans seraient autorisés à y prier.

« A la suite d’informations sur l’intention de jeunes Arabes de provoquer des désordres mercredi, il a été décidé de limiter l’accès à l’esplanade aux fidèles de plus de 50 ans », a expliqué une porte-parole de la police, Luba Samri.

La police a repoussé à coup de grenades assourdissantes une foule d’environ 400 personnes qui s’étaient rassemblées près des accès à la mosquée, a constaté un photographe de l’AFP. Plusieurs députés arabes israéliens ont participé à la manifestation, parmi lesquels Jamal Zahalka et Hanin Zoabi du parti Balad.  « Nous avons le droit d’entrer », ont hurlé les deux députés. « Israël essaie de prendre le contrôle et de montrer sa toute-puissance sur la mosquée », a déclaré Hanin Zoabi, « Nous considérons que le combat pour que Jérusalem soit la capitale de l’Etat palestinien est au cœur de la lutte palestinienne ».

« Al-Aqsa nous appartient, ce n’est pas aux Juifs », « Nous entrerons dans la mosquée par la force nous sacrifierons nos vies et nos familles pour Al-Aqsa » figuraient parmi les slogans inscrits sur les pancartes des manifestants, a indiqué le site israélien Ynet.

Une centaine d’Israéliens ont été autorisés mercredi à visiter le parvis de la mosquée al-Aqsa, au milieu des touristes étrangers. « Il ne s’agit plus seulement d’un groupuscule d’extrémistes, c’est aussi une demande relayée par la classe politique israélienne et même le rabbinat », affirme le député de la Knesset Jamal Zahalka, du parti arabe Balad, qui a indiqué à l’AFP craindre l’arrivée par dizaines de milliers de pèlerins juifs sur ce lieu saint.

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch a menacé mardi de fermer complètement le site si le calme n’y revenait pas.

« Nous voulons que le Mont du Temple reste ouvert pour les Musulmans et aussi pour les Juifs, mais si les Juifs ne peuvent plus s’y rendre alors les Musulmans non plus », a déclaré à la presse le ministre, cité à la radio militaire.

 

Poursuivre la lecture ‘Mont du Temple : tensions, affrontements et tentative d’assassinat’ »

Réflexion pour Shabbat : qui veut être Israël ?

693-300x199Les Chrétiens et les Musulmans combattent Israël parce qu’ils veulent être Israël

Rav Ouri Amos Cherki,  dans un de ses cours pose la question suivante aux élèves : « Combien  de personnes au monde voudraient être Israël ? » ». Les réponses ne le satisfaisant pas il donne la sienne : « sur les quelques 7 milliards d’individus que compte la planète, au moins 3 milliards veulent être « Israël » ; il suffit d’additionner les Chrétiens et les Musulmans. Les Chrétiens  ne commencent-ils pas leur prière du Dimanche par: « Nous sommes Israël, ton peuple saint ». Quant aux Musulmans, Mohamed ne prétend-il pas s’inscrire dans la lignée des prophètes hébreux ; Abraham, Moïse, Jésus aussi d’ailleurs, clôturant, selon lui et ses suiveurs, la lignée prophétique.

En fait, la question de Rav Cherki s’inscrit dans un cadre plus large : pourquoi les Chrétiens et les Musulmans détestent-ils tant Israël au point de vouloir les gommer de la carte de l’espace et du temps ? La réponse est simple : ils ne peuvent être Israël comme ils le désireraient, puisqu’Israël  désormais existe.

Fut un temps, pas si lointain où Chrétiens et  Musulmans pensaient avoir réussi à  supplanter Israël dans le cœur et la pensée de dieu ; le peuple juif faible, méprisé et éclaté à la surface de la terre avait manifestement perdu sa cote auprès de l’Eternel ; la place était chaude et libre. On gardait quelques spécimens dans les mellahs et les ghettos, comme des bêtes rares au zoo, pour bien marquer leur marginalité et leur avilissement. Et puis par une ironie de l’Histoire ou une pirouette divine, l’Etat d’Israël, comme le phénix,  renaît de ses cendres,  et cela pose un problème existentiel à trois milliards d’Individus: comment être malgré tout Israël  malgré Israël ?

C’est facile : il suffit qu’il n’y ait plus d’Israël ! Souvenez-vous de la jolie phrase de de Villepin : Israël ne serait qu’un « phénomène passager, une « erreur de l’Histoire ». Dans ce cas, ouf, l’espoir peut renaître. Mais c’est encore mieux si on pouvait réparer les erreurs de l’Histoire en préparant le terrain. Les Musulmans assistés par leurs alliés s’y emploient frénétiquement.

L’Europe qui s’est dépouillée de son bras armé, l’Amérique obamienne qui refuse de s’en servir, la Russie qui reste focalisée sur ses ex satellites frondeurs, ont besoin d’Armées sanguinaires pour faire le travail à leur place, lire éradiquer d’Israël. Les Musulmans feront le boulot. La multiplicité des acteurs qui évoluent au Moyen-Orient et leurs intérêts apparemment divergents  brouillent les cartes et les yeux.  On en vient à oublier l’objectif essentiel et ultime qui est commun à l’Occident comme aux Musulmans : la disparition d’Israël ; lire, à la fois les Juifs et l’Etat hébreu.

Les guerres entre les Arabes et les Juifs, ne serait-ce que l’opération  « Bordure protectrice », insignifiante en soi eu égard à tous les conflits atroces qui se déroulent au Moyen Orient comme en Afrique,   présentent un autre intérêt non négligeable pour  les Occidentaux qui  est de libérer la parole et l’acte, qui permet à l’Antisémitisme enfoui de soudre. L’antisémitisme déguisé en anti-sionisme peut enfin s’exprimer à loisir, sans complexes. Quelle aubaine et quelle magnifique occasion d’accabler le Juif. En Europe, on le tabasse sans retenue et en  toute impunité et, pour ce qui est d’Israël,  on prie, chacun son dieu, pour qu’Israël, ne serait-ce qu’une fois, perde une guerre, ce qui serait le début de la fin de cette « erreur de l’Histoire » afin que le « phénomène passager » qui est la création de l’Etat hébreu disparaisse à jamais. Ce jour-là Israël-non Israël deviendra Israël. Certains même se laissent aller à des conjectures sur la suite des jours: qui régnera alors qu’Israël aura disparu, l’Occident chrétien ou l’Islam ? Mais rassurez-vous il ne s’agit que d’une question purement rhétorique, puisque cela ne se produira jamais.

Revenons au cours de rav Cherki qui nous explique pourquoi  techniquement les Chrétiens et les Musulmans ne peuvent être Israël. En effet, qu’est-ce  qui caractérise  Israël si ce n’est de rechercher sans trêve « l’unité des valeurs », Ihoud Hamidot.

Il y aurait deux valeurs essentielles qui seraient Tsédék vé (et) Michpat ou Din  vé Hésséd, ce qui en pourrait se traduire en français par amour/charité/bonté/compassion d’une part et, Loi/jugement/rigueur/sévérité de l’autre. La première valeur a été mise en exergue par les Chrétiens, quant aux Musulmans, ils ont mis l’accent sur l’autre. Ce qui signifie que la justice, la Loi, les modalités du jugement sont absents ou considérés comme sans intérêt par les Chrétiens (absents d’ailleurs dans le Nouveau Testament) et, pour ce qui est  des Musulmans la compassion, l’amour du prochain passent largement après le Din.

Le Judaïsme au contraire insiste sur la nécessité de combiner en permanence  la Loi et la compassion, Mishpat et Tsédék,  car les deux valeurs sont nécessaires à l’ordre du monde ou tout simplement à l’équilibre dans la conduite de l’homme, qui ne peut vivre pleinement que d’amour et d’eau fraîche, pas plus qu’il ne peut s’accomplir sous la menace permanente du glaive de la justice qui lui tranchera la main ou un autre organe s’il n’obéit pas aux Commandements d’Allah.  

Il n’est pas sans intérêt que ces deux  grandes religions aient emprunté au Judaïsme une des deux valeurs citées pour les faire siennes, car cela a permis de faire progresser l’humanité, mais le déséquilibre résultant du choix unique ne peut en aucune façon faire espérer aux trois milliards d’individus qui les pratiquent, peu ou prou, d’être Israël. 

vu sur http://geopolitique-biblique.blogspot.fr/