Revue de presse d’Albert Soued

 

Résultat de recherche d'images pour "albert soued"Nous partageons sans modération la revue de presse d’Albert SOUED, toujours de qualité : www.nuitdorient.com – N° 176 – le 19 octobre 2016

Hezbollah & Gaza

Appelée « doctrine Gideon », la nouvelle doctrine vis-à-vis des 2 satellites iraniens qui présentent une menace permanente aux abords d’Israël met en oeuvre une nouvelle stratégie de fin de conflit : la défaite définitive de l’ennemi. Mais cette stratégie suppose un énorme déploiement de forces combinées et l’acceptation de pertes importantes, matérielles et humaines, avec le prolongement éventuel de la durée du conflit. De plus, lors du prochain conflit, le Hezbollah aura le parapluie nucléaire iranien, obtenu par l’accord de l’administration Obama avec l’Iran. Cette stratégie suppose d’une part que le Congrès américain soit informé à l’avance des objectifs, donc de l’inutilité d’un cessez-le-feu précoce, d’autre part que la Russie accepte la défaite d’un satellite d’un allié.

Yémen

Avec l’aide des Gardiens de la Révolution, les supplétifs Houthis de l’Iran ont installé sur la côte de la mer Rouge, dans 2 ports, Mokha et Hudaydah, des postes de tirs de missiles maritimes C-802, avec des stations radar de contrôle. Leur objectif est de perturber sinon de contrôler le trafic commercial en mer Rouge et dans le détroit d’al Mandeb, notamment celui d’Israël et d’Arabie. La flotte américaine vient de détruire les 3 stations radar, après une semaine de tirs de missiles par les Houthis, rebelles shiites au pouvoir yéménite, contre des bateaux de cette flotte. Communiqué du Pentagone : « Détruire ces sites de radar va détériorer considérablement leur capacité à tracer et prendre pour cibles les navires à l’avenir. Ces radars étaient actifs au cours de précédentes attaques et tentatives d’attaques contre de bateaux sur la Mer Rouge, y compris durant les attaques de la semaine passée contre le vaisseau « Swift-2 », battant pavillon des Etats-Unis et durant des tentatives d’attaques contre l’USS Mason et d’autres navires pas plus tard qu’hier ».

De plus, les Houthis ont débarqué une vaste force militaire sur l’Île de Perim à l’embouchure du Détroit de Bab al-Mandeb, au point de contact des allées-et-venues en Mer Rouge. Alors que le Détroit n’est large que de 20km, le contrôle de cette ile renforce cette armée en capacité de réguler les mouvements de navigation à travers ce détroit stratégique.

Arabie

Le Jerusalem Post a confirmé que l’Arabie saoudite a levé la surveillance et l’interdiction imposée à la presse israélienne et que les Saoudiens peuvent maintenant y avoir accès et parcourir son site Web et d’autres sites, y compris ceux des médias en hébreu. Le journal a indiqué que le nombre de personnes qui visitent son site web depuis l’Arabie Saoudite est en hausse. L’Arabie saoudite a informé les journalistes, via les réseaux sociaux, que désormais les sites d’information israéliens sont libres d’accès…

Israël

- Le ministre israélien de l’Éducation, Naftali Bennett, a appelé le gouvernement à réunifier la Judée-Samarie à Israël : « Cela ne doit plus être un rêve. Nous devons agir aujourd’hui pour que cela devienne une réalité. Nous devons travailler dur pour y arriver » Israël a pris le contrôle de la Judée-Samarie — occupée par la Jordanie depuis 1948 –, suite à la Guerre des Six Jours en 1967, une guerre d’autodéfense qui lui a été imposée par les pays arabes voisins désireux de détruire l’État juif, avec l’Égypte à leur tête. Près d’un demi-million de Juifs vivent en Judée-Samarie, dans la zone C, sous administration d’Israël. Bennett a toujours préconisé l’annexion de la zone C de Cisjordanie, définie dans les accords d’Oslo, où résident moins 50 000 Palestiniens.

- En dehors du contrat avec la Jordanie, la réserve de gaz off-shore Léviathan ne trouve pas encore beaucoup de clients. L’Europe refuse le gaz s’il transite par la Turquie, avec qui elle est en froid ; et un éventuel pipeline vers la Turquie trouverait des fonds marins trop accidentés. Chypre refuse le transit par son île, tant que le conflit avec la Turquie sur le partage de l’île n’est pas résolu. L’Egypte a signé un contrat de faible ampleur…

- Le discours d’Obama aux funérailles de Shimon Peres était à double tranchant, en ce sens qu’Obama a critiqué le non-aboutissement des velléités de paix — avec un partenaire fantôme — de l’ex-président d’Israël. Mais il ne faut pas oublier non plus que lors de la 1ère visite de Shimon Peres à la Maison Blanche, Obama  l’avait fait entrer par une porte cochère et avait refusé d’être photographié avec lui.

France

- Eric Denécé, Centre Français de Recherche et de Renseignement : « Notre pays est aujourd’hui confronté à la double menace de l’islam radical et terroriste dont le foyer se situe au Moyen-Orient. Puisque la guerre a été déclarée – non officiellement – à Al-Qaida et Daech, il convient donc de lutter contre les idéologies sur lesquelles se fondent ces mouvements radicaux (salafisme, wahhabisme, Frères musulmans) et les Etats qui les soutiennent : Arabie saoudite, Qatar et Turquie – ce dernier gouvernement s’attachant depuis une décennie à ré-islamiser le pays.  Un virage à 180° vis-à-vis de ces trois Etats s’impose, car ils prônent une idéologie haineuse, contraire à nos valeurs et financent le terrorisme et l’extrémisme religieux partout dans le monde, et jusque dans nos banlieues. Il convient de dépasser les promesses – parfois illusoires – de contrats mirobolants et ne pas se laisser acheter par des émirs autocrates, dont les comportements à l’égard de leur propre population et des étrangers sont encore plus éloignés des règles démocratiques que ceux de la Syrie et de l’Iran. De même, il convient de reconsidérer notre position à l’égard de Téhéran, acteur majeur au Moyen-Orient et cesser de ne voir ce pays qu’à travers le prisme déformant qu’en donnent nos alliés américains, israéliens et sunnites ».

- Interview de Majid Oukacha, essayiste né et élevé Musulman et connaissant parfaitement le Coran, par Grégoire Canlorbe du Gatestone Institute, https://www.gatestoneinstitute.org/9059/majid-oukachaRésumé en français:

Ce qui me préoccupe le plus au monde c’est la liberté de penser, ce qui est un crime d’après le Coran. Mon objectif est de prévenir le peuple français; car le jour où la France sera musulmane, il sera impossible de revenir en arrière…Là où l’Islam passe, on ne trouve que conflits de culture, des femmes infantilisées, abusées et coupables d’être attractives, et surtout l’absence d’imagination et de créativité qui sont éteintes.

Si la plupart des Musulmans français se disent pacifiques, il faut savoir que la culture de l’Islam les amène à considérer que les caricaturistes de Charlie HEBDO, qui ont été assassinés pour avoir représenté Mahomet, méritaient la mort. J’ai opté pour les valeurs morales et éthiques de l’Occident moderne et pour les idéaux d’une civilisation qui protège les libertés de l’individu, abandonnant un système orwellien « big brother » qui criminalise toute liberté. Pris en tenaille entre les valeurs de la culture occidentale et les codes du Coran, la plupart des Musulmans français se sentent plus proches d’un islamiste qui suit à la lettre les préceptes du Coran que d’un « mécréant » qui ignore la loi musulmane. Ironie du sort, les pays européens sont les victimes de leurs propres valeurs et principes de liberté qui sont utilisés par les Musulmans pour imposer les codes coraniques. Les pouvoirs publics en France ne trouvent aucun intérêt à reconnaître  la gravité de la situation et à combler les fossés qui se creusent dans la société.

Italie

- Giulio Meotti, journaliste italien : « Dans les titres pro-palestiniens du maire de Naples, Luigi de Magistris, la seule chose qui manquait, c’était l’octroi du titre de citoyen d’honneur à un terroriste palestinien. Bilal Kayed est tout sauf « un homme de paix ». C’est un terroriste palestinien dangereux qui a passé quatorze ans dans des prisons israéliennes pour deux attaques à main armée et la tentative de kidnapping d’un soldat, tentative qui a échoué. Aujourd’hui Kayed est un nouveau citoyen d’honneur de Naples…Ce n’est pas la première fois que le maire De Magistris fait preuve d’activisme anti-israélien. La ville de Naples a donné une salle pour qu’y soit montré un documentaire intitulé « Israël, le Cancer » qui compare honteusement les soldats israéliens à des nazis. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>