Menaces rhétoriques OTAN(USA + France) VS Russie + Chine : bruits de guerre réelle ou postures électorales ?

Le Chef d’État-Major de l’armée américaine menace violemment la Russie: « nous allons vous stopper et nous allons vous battre plus durement que vous ne l’avez jamais été auparavant »

La rhétorique anti-russe est très en vogue ces derniers temps, surtout Outre-Atlantique mais aussi en Europe. Mais celle-ci est sans précédant et dépasse tout entendement. A défaut de sortir de la bouche d’un président sortant, cette déclaration sonne en tout point comme une réelle déclaration de guerre de l’armée américaine à l’attention de la Russie.
 Endgame (fin de partie). Ces mots ont été prononcés dans ce discours prétentieux et va-t-en-guerre du Chef d’État-Major de l’Armée américaine qui voudrait clairement embarquer la Russie dans un conflit ouvert. Il cite également une déclaration qu’aurait fait un ambassadeur russe que je n’ai pourtant trouvé nulle part sur la toile (intox?). Milley ne cite aucune référence précise sur les circonstances de cette déclaration choc. Il s’en sert néanmoins pour justifier sa rhétorique guerrière bien rodée. 
 
Aujourd’hui, « Nous n’avons jamais été aussi proche d’une 3ème guerre mondiale », c’est un fait. Si la tension ne redescend pas rapidement, nous aurons beaucoup de chance si l’année se termine sans encombre. Les mondialistes veulent une guerre mondiale à tout prix et ils semblent très décidés à l’obtenir. Bien évidemment, en cas de guerre avec la Russie et en vertus des traités de l’OTAN, la France devra sans sourciller se ranger du côté des Etats-Unis et ses citoyens devront se résoudre à mourir pour la gloire de l’impérialisme américain et quelques psychopathes mondialistes. 
 
Mardi, le Chef d’État-Major de l’armée américaine a émis un avertissement sévère à l’encontre des menaces potentielles comme la Russie et a promis que l’armée vaincra tout ennemi dans un combat au sol :  « La volonté stratégique de notre nation, les États-Unis, est remise en cause et nos alliances sont testées de manières auxquelles nous n’avons pas été confrontées depuis de nombreuses décennies », a déclaré le général Mark Milley, Chef d’État-Major de l’Armée de Terre à son auditoire lors de la réunion annuelle de l’Association of the United States Army à Washington, DC. «Je veux être bien clair avec ceux qui veulent nous faire du mal … l’armée des États-Unis – en dépit de tous nos défis, en dépit de notre tempo opérationnel, en dépit de tout ce que nous avons fait, nous allons vous stopper et nous allons vous battre plus durement que vous ne l’avez jamais été auparavant. Ne vous méprenez pas à ce sujet« .
Les commentaires de Milley viennent au cours d’une année électorale où les électeurs vont décider d’un nouveau président et d’un commandant en chef et une période d’augmentation de l’activité militaire des concurrents quasi-pairs, y compris la Russie et la Chine. L’armée a lutté pour reconstruire sa volonté après plus d’une décennie d’opérations de combat prolongées en Irak et en Afghanistan. Le service a considérablement réduit la taille de sa force depuis la guerre froide et a diminué son budget de modernisation dans la dernière décennie, affirme Milley : « Alors que nous nous sommes concentrés sur la lutte anti-terroriste, d’autres pays comme la Russie, l’Iran, la Chine, la Corée du Nord nous ont étudié » a-t-il dit. « Ils ont étudié notre doctrine, nos tactiques, nos équipements, notre organisation, notre formation, notre leadership. Et, à leur tour, ils ont révisé leurs propres doctrines, et ils modernisent rapidement leurs armées aujourd’hui pour éviter nos forces dans l’espoir de nous vaincre à un certain moment dans l’avenir. « 
Milley a également cité un haut responsable russe qui aurait déclaré publiquement: «L’ordre mondial établi subit un bouleversement fondamental » et que « la Russie peut maintenant mener une guerre conventionnelle en Europe et la gagner. » Le général a averti que la guerre future avec un adversaire quasi-pair sera « hautement létale, contrairement à ce que notre armée a connu au moins depuis la Seconde Guerre mondiale. »… « Nos formations devront probablement être petites; nous devrons nous déplacer constamment, » a-t-il dit. « Sur le champ de bataille future, si vous restez dans un endroit pendant plus de deux ou trois heures, vous serez mort. » Malgré les défis, Milley a déclaré que l’Armée de Terre s’adaptera pour survivre sur un champ de bataille aussi dangereux.
« C’est un défi de taille, pour sûr, de projeter sa puissance dans des théâtres contestés, combattre dans des zones urbaines très peuplées, pour survivre et gagner sur des champs de bataille intensément létaux et éparpillées et de créer des meneurs et des soldats qui peuvent l’emporter. Ce sera difficile? Oui, mais impossible? Absolument pas « , a déclaré Milley. « Ne vous méprenez pas à ce sujet, nous pouvons maintenant et nous allons … conserver la capacité de nous déployer rapidement, » a-t-il dit, « et nous allons détruire tout ennemi ou qu’il se trouve et en tout temps. »
La Russie ordonne à tous ses fonctionnaires vivants à l’étranger de rentrer, alors que les tensions montent devant l’hypothèse d’une guerre mondialeEn réaction, la Russie ordonne à tous ses fonctionnaires vivants à l’étranger de rentrer à la maison avec leurs parents sur fond de tensions avec l’Europe et les Etats Unis.

Le Daily Mail rapporte que les politiciens et les personnalités de haut rang auraient reçu un avertissement du président Vladimir Poutine pour ramener leurs proches à la «mère patrie». Cette information arrive après que Poutine ait annulé sa visite prévue en France sur fond de tension sur le rôle de Moscou dans le conflit syrien. Quelques jours après, le Kremlin aurait déplacé des missiles à capacité nucléaire près de la frontière polonaise. Selon le site russe Znak.com , le personnel de l’administration, les administrateurs régionaux, les législateurs de tous les niveaux et les employés des entreprises publiques ont reçu l’ ordre de retirer immédiatement leurs enfants des écoles étrangères.

L’ancien dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a également averti que le monde se trouve à un «point dangereux» en raison de la montée des tensions entre la Russie et les Etats-Unis. Vladimir Federovski pense également qu’une troisième guerre mondial a commencé. Selon l’analyste politique russe Stanislav Belkovski cité par le Daily Star : «Cela fait partie des mesures visant à préparer les élites à une certaine« grande guerre ».

Poutine devait venir à Paris le 19 Octobre pour inaugurer une nouvelle église orthodoxe russe près de la Tour Eiffel, mais Hollande avait insisté pour recevoir son homologue russe pour des discussions au sujet de la Syrie. L’annulation sans précédent d’une visite si près d’être finalisée est un «pas sérieux … qui rappelle la guerre froide», a déclaré Fedor Loukianov, analyste de la politique étrangère russe. «Cela fait partie d’une escalade des tensions entre la Russie et l’Occident, et la Russie et l’OTAN», rapporte l’AFP.

Le général russe à la retraite, Evgeny Buzhinsky, a déclaré à la BBC: «Bien sûr, qu’il y a une réaction. La Russie ainsi que Poutine constatent qu’il y a une confrontation à grande échelle sur tous les fronts. Si vous voulez une confrontation, vous en aurez une.»

NdlR : en réaction, les Russes experts en jeux d’échecs, auraient conviés la flotte chinoise dans les eaux chaudes de la Méditerranée au large du port de TArtous. Lire ci-près. Si le conflit semble s’enliser à Damas, la guerre devient mondiale –  de fait !
ناو نظامی چینی در طرطوس سوریه لنگر انداختLa flotte chinoise aura pour mission celle de protéger les ports syriens contre les raids aériens et maritimes de la coalition américaine. Les analystes militaires ignorent si la flotte est arrivée dans le port dans le but d’une mission d’inspection ou si elle est censée jouer un rôle dans le cadre de l’alliance qui s’est nouée entre la Syrie, l’Iran et le Liban, l’Irak et la Chine contre le plan de guerre de l’Otan.

Un navire de guerre chinois©Xinhua

Un navire de guerre chinois©Xinhua

La première flotte de guerre chinoise a accosté vendredi dans le port syrien de Tartous.

ناو نظامی چینی در طرطوس سوریه لنگر انداخت

La flotte chinoise « Ma’anshan » numérotée  » Type 054″ est composé d’un navire lance-missile ultrasophiqtiqué; Il s’agit d’un bâtiment de guerre doté de radars aériens, maritimes et sous-marins, de huit lancers de missiles antinavires C-803 , de systèmes de défense antiaérienne moderne ainsi que de canons de mortier 324MM.

La flotte aura pour mission celle de protéger les ports syriens contre les raids aériens et maritimes de la coalition américaine. Les analystes militaires ignorent si la flotte est arrivée dans le port dans le but d’une mission d’inspection ou si elle est censée jouer un rôle dans le cadre de l’alliance qui s’est nouée entre la Syrie, l’Iran et le Liban, l’Irak et la Chine contre le plan de guerre de l’Otan.

Il y a quelques jours les sources américaines dévoilaient un plan américain qui censée lancer des centaines de frappes en l’espace de quelques jours contre la capitale Damas. 14 pays de l’Otan devraient participer à ces frappes qui viseraient à préparer le terrain à l’assaut terrestre contre les bâtiments publics de la capitale syrienne.

En réaction à ces informations, la Russie a annoncé le déploiement de trois navires de guerre à Lattaquié et à Tartous et confirmé la présence des S300 et S400 dans ces deux ports syriens.

 

************************************************************************************************************************

La Russie ordonne à tous ses fonctionnaires vivants à l’étranger de rentrer, alors que les tensions montent devant l’hypothèse d’une guerre mondiale


La Russie ordonne à tous ses fonctionnaires vivants à l’étranger de rentrer, alors que les tensions montent devant l’hypothèse d’une guerre mondiale

La Russie ordonne à tous ses fonctionnaires vivants à l’étranger de rentrer à la maison avec leurs parents sur fond de tensions avec l’Europe et les Etats Unis.

Le Daily Mail rapporte que les politiciens et les personnalités de haut rang auraient reçu un avertissement du président Vladimir Poutine pour ramener leurs proches à la «mère patrie».

Cette information arrive après que Poutine ait annulé sa visite prévue en France sur fond de tension sur le rôle de Moscou dans le conflit syrien. Quelques jours après, le Kremlin aurait déplacé des missiles à capacité nucléaire près de la frontière polonaise.

L’ancien dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a également averti que le monde se trouve à un «point dangereux» en raison de la montée des tensions entre la Russie et les Etats-Unis. Vladimir Federovski pense également qu’une troisième guerre mondial a commencé.

Vladimir Poutine accuse la France de manipulation à propos de la résolution présentée au Conseil de Sécurité de l’ONU qui a conduit au veto Russe.

Selon le site russe Znak.com , le personnel de l’administration, les administrateurs régionaux, les législateurs de tous les niveaux et les employés des entreprises publiques ont reçu l’ ordre de retirer immédiatement leurs enfants des écoles étrangères.

Selon l’analyste politique russe Stanislav Belkovski cité par le Daily Star : «Cela fait partie des mesures visant à préparer les élites à une certaine« grande guerre ».

Les relations entre la Russie et les États-Unis sont à leur plus bas depuis la guerre froide et se sont détériorées au cours des derniers jours après l’échec des négociations sur la Syrie et après que Washington ait accusé la Russie de piratage informatique.

Il y a quelques jours, il a été signalé que la Russie avait déplacé des missiles à capacité nucléaire près de la frontière polonaise, créant ainsi une escalade des tensions entre la plus grande nation du monde et l’Occident.

Les missiles Iskander envoyés à Kaliningrad, une enclave russe sur la mer Baltique entre la Pologne et la Lituanie, sont maintenant à portée des grandes villes occidentales, y compris Berlin.

Les fonctionnaires polonais – dont la capital Varsovie est potentiellement menacée – ont décrit ce mouvement de missiles comme «très préoccupant».

La décision de Poutine d’annuler sa visite à Paris est survenue le lendemain après que le président François Hollande ait déclaré que les forces syriennes avaient commis des «crimes de guerre» dans la ville meurtrie d’Alep avec le soutien des frappes aériennes russes.

Poutine devait venir à Paris le 19 Octobre pour inaugurer une nouvelle église orthodoxe russe près de la Tour Eiffel, mais Hollande avait insisté pour recevoir son homologue russe pour des discussions au sujet de la Syrie.

L’annulation sans précédent d’une visite si près d’être finalisée est un «pas sérieux … qui rappelle la guerre froide», a déclaré Fedor Loukianov, analyste de la politique étrangère russe.

«Cela fait partie d’une escalade des tensions entre la Russie et l’Occident, et la Russie et l’OTAN», rapporte l’AFP.

Le Kremlin était en colère après l’interdiction de l’équipe paralympique russe aux Jeux Olympiques de Rio sur des soupçons de dopage de ses athlètes avec l’aide de l’État.

Pendant ce temps, le conseiller de la candidate Hillary Clinton a déclaré que le FBI enquêtait sur le rôle éventuel de la Russie dans le piratage des milliers de ses e-mails personnels.

Mais les responsables russes ont vigoureusement rejeté les accusations d’ingérence dans les élections présidentielles américaines et ont rejeté les allégations selon lesquelles Moscou était derrière une série de piratages récents sur les institutions américaines.

Le général russe à la retraite, Evgeny Buzhinsky, a déclaré à la BBC: «Bien sûr, qu’il y a une réaction. La Russie ainsi que Poutine constatent qu’il y a une confrontation à grande échelle sur tous les fronts. Si vous voulez une confrontation, vous en aurez une.»

Plus tôt cette semaine le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a appelé les militants « anti-guerre » à protester devant l’ambassade de Russie à Londres.

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>