Les fils d’Abraham, d’Israël et d’Ismaël, bientôt ensemble ? Un témoignage décalé qui bouscule les idées reçues…

Un rabbin et un imam répondent à la haine par une oeuvre de paix

I] Un défi terrible et merveilleux pour lutter contre l’antisémitisme et l’islamophobie

rencontre_juifs_musulmans_bd_modCe dimanche 29 mai 2016 à Paris, l’association « Messagers de paix » rattachée à l’assemblée juive messianique de Paris (El-Bethel) a eu l’excellente initiative d’organiser une importante conférence-débat portant sur la relation entre juifs et musulmans avec pour orateur le Rabbin Michel SERFATY, président de l’association « Amitié Judéo-Musulmane de France » (AJMF).

Nous avons assisté à cette conférence et sommes donc heureux de vous partager un article dédié à ce sujet qui se veut être comme un coup de trompette en réaction à l’effroyable escalade de la judéophobie et de la haine de l’arabo-musulman. Cet article se veut aussi être comme une sorte de compte rendu de la conférence, effectué à la lumière de la Torah, de l’Évangile et des sages d’Israël, afin de partager au plus grand nombre les bienfaits et le message d’une telle conférence, encourager ceux et celles qui sont investis dans ce vaste travail de dialogue, d’échange et de paix, tout en invitant ceux et celles qui se sentiront interpellés dans leur coeur à éventuellement rejoindre les différents acteurs de ces associations bienfaisantes qui contribuent à la paix.

Le constat de l’antisémtisme, la place de l’étranger dans le judaïsme, ce que la Torah enseigne sur la façon d’accueillir l’étranger, comment lutter contre le racisme anti-juif et anti-musulman : autant de thèmes majeurs développés dans cette conférence dont le but est, vous l’aurez compris, la recherche et la construction de la paix ainsi que la destruction de tous les préjugés et de tous ces amalgames vicieux et mauvais comme ainsi que le roi David l’écrivit dans les psaumes :

« Éloigne-toi du mal, et fais le bien; Recherche et poursuis la paix. » (Psaumes 34:15).


A l’instar de David, c’est aussi que rappelle Pierre d’une merveilleuse façon dans son exhortation lancée aux craignants Dieu :

« Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. Si quelqu’un, en effet, veut aimer la vie Et voir des jours heureux, Qu’il préserve sa langue du mal Et ses lèvres des paroles trompeuses, Qu’il s’éloigne du mal et fasse le bien, qu’il recherche la paix et la poursuive; Car les yeux du Seigneur sont sur les justes Et ses oreilles sont attentives à leur prière, Mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal. » (1 Pierre 3:11)

En effet, nul ne l’ignore : l’augmentation des actes antisémites judéophobes et islamophobes ne cesse de croître et atteignent des sommets jamais vus. La haine bouillonne et augemente, un climat de peur s’installe chez plusieurs et un diabolique mélange de confusion, d’amalgame, de rancoeur, de rancune et de vengeance prend racine consciemment ou inconsciemment dans le coeur de beaucoup… Il suffit de jeter un oeil sur les réseaux sociaux pour constater une haine grandissante dirigée contre les musulmans et contre les juifs, que cela soit de la part de chrétiens, d’agnostiques ou d’athées, les propos tenus laissent apparaître un réel malaise, un zèle amer et une haine certaine.

Il est impossible de mentir contre la vérité et Yaacov (Jacques), un apôtre de la Brit Hadasha (Alliance Renouvelée) nous le rappelle : « Lequel d’entre vous est sage et intelligent ? Qu’il montre ses oeuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse. Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n’est point celle qui vient d’en haut; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. » (Jacques 3)

Comme l’actualité sanglante l’a très largement démontré ces derniers temps, la menace réelle et bien présente d’un islam intégriste et cruelle se développe et se propage dans le monde et engendre bien malheureusement un zèle amer qui se répand dans le coeur de plusieurs. Cela serait une bien dramatique erreur de fermer la porte au dialogue et au respect avec le monde musulman en stigmatisant tout un peuple à cause d’une minorité extrémiste. Si nous ne dialoguons pas dans la justice, l’amour et la vérité avec ceux qui se situent en dehors de cette minorité radicale, alors ce radicalisme extrémiste aura le champ libre pour propager davantage ses idées sombres et meurtrières dans le coeur de beaucoup de musulmans mal informés, manipulés et facilement influençables.

En ces temps troublés où la haine grandit de toute part, où une terrible judéophobie et islamophobie gagne du terrain comme jamais et ou les amalgames et les préjugés, toujours plus nombreux et sournois, se propagent à grande vitesse, la valeur du travail des artisans de paix est précieuse et capitale car ne l’oublions jamais :

Le mal est rendu possible par l’inaction des gens de bien.

Michel SERFATY est rabbin et il est également le président de l’association « Amitié Judéo-Musulmane de France » (AMJF) ; il déclare lors d’un interview :

« Depuis cette hausse jamais vue des actes antisémites qui démarra dans les années 2000-2004, une volonté commune de lutter contre les stéréotypes, les préjugés et les discriminations est apparue afin d’atteindre notamment ceux qui, dans les banlieues sensibles, nourrissent des a priori préconçus sur les juifs et qu’ils apprennent ainsi à rencontrer les juifs et à les connaître. »

Le rabbin Serfaty décrit son association comme étant une émanation de la grande mosquée de Paris, du CRIF et du consistoire de paix shalom aimer prochain islam juif 03

Paris, qui ensemble, entretiennent d’excellentes relations, sans replis communautariste, mis à part chez quelques radicaux marginaux qui, d’après son expérience sur le terrain, ne représentent qu’une minorité.

Michel Serfaty dit entre autres, une chose simple qui fait partie du coeur du message de la Torah et de l’Évangile :

« L’amitié est d’aller au devant de l’autre, l’écouter et se préoccuper de ses propres soucis, comprendre ce qui est difficile pour lui et le prendre en compte. » Ainsi qu’il est dit :

« Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Écriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. » (Jacques 2.8-9)

Selon le rabbin, l’association vise donc à aller échanger et dialoguer avec les musulmans des quartiers de France sensibles où circulent allègrement la détestation du juif et de la France.

L’imam Mohamed Azizi est un grand ami du rabbin Serfaty et ensemble, ils effectuent ce beau travail d’échange et de paix en allant à la rencontre des habitants des quartiers sensibles.

M. Azizi a été le premier imam à signer le pacte de fraternité de l’Amitié Judéo-Musulmane de France. En février 2014, le Rabbin Michel Serfaty et l’Imam Mohammed Azizi ont lu le texte que constitue le pacte qui enjoint « tout juif à présenter correctement le musulman et l’islam » et « tout musulman à présenter correctement le juif et le judaïsme ».

A suivre… ==>

Ndlr : Nous attendons ce jour où l’Egypte, l’Assyrie et Israël seront à nouveau réunis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>