GAZA : trêve illimitée… et appel à la libération de JERUSALEM !

Trêve à Gaza illimitée : le Hamas crie victoire et appelle à la libération de Jérusalem

VICTOIREL’organisation terroriste islamiste du Hamas a qualifié l’accord de cessez-le-feu permanent dans la bande de Gaza négocié par l’Égypte de « victoire pour la résistance ».

Israël a accepté la proposition égyptienne après un vote du Cabinet de sécurité. À l’annonce de l’accord, des milliers de Palestiniens sont descendus dans les rues de Gaza pour exulter leur joie.

Entré en vigueur à 19h heure locale, le cessez-le-feu prévoit l’ouverture immédiate des points de passage entre Israël et la bande de Gaza.

L’accord permettra aussi d’étendre la zone de pêche jusqu’à six milles marins et la poursuite des négociations indirectes (au Caire) entre les deux parties sur les autres sujets dans un délai d’un mois après le début du cessez-le-feu, selon un communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Deux enfants brandissent des armes pour célébrer le cessez-le-feu dans les rues de Gaza, mercredi 26 août. Un haut responsable du Hamas, Abu Zurhi, a loué Allah pour la « victoire remportée ». « La valeur de cette campagne n’est pas dans l’ouverture des points de passage mais ouvre la voie à la prochaine étape, celle de libérer Jérusalem. », a-t-il déclaré, avertissant que cette trêve n’est qu’ »une parenthèse dans la lutte du Hamas contre Israël ».

Les négociations sur les principales revendications du Hamas, à savoir l’ouverture d’un aéroport et la construction d’un port, débuteront d’ici un mois.

Mardi après-midi, un civil israélien gravement blessé suite à des tirs d’obus sur un kibboutz à Eshkol, dans le sud d’Israël, a succombé à ses blessures. Vingt et une roquettes se sont abattues sur le Conseil régional d’Eshkol en 30 minutes. Le déluge de roquettes est intervenu peu de temps avant l’annonce d’un nouveau cessez-le-feu mardi soir à partir de 19h heure locale. Selon l’armée israélienne, depuis minuit, les terroristes du Hamas ont tiré une centaine de roquettes depuis la bande de Gaza sur Israël.

Ce décès porte à cinq le nombre de civils israéliens tués depuis le début de l’opération Bordure protectrice, le 8 juillet.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

Nota : Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a pris mardi ses responsabilités, sans consulter son Cabinet de sécurité, en acceptant un nouvel accord de cessez-le-feu avec le Hamas. Une décision vivement critiquée par quatre des huit ministres du Cabinet de sécurité. Le Bureau du Premier ministre a rappelé que le Cabinet avait préalablement autorisé Netanyahu à décider seul de l’extension de la trêve.  Faisant valoir que les clauses de la trêve permettront au Hamas de se réarmer rapidement et de renouveler ses attaques contre l’État hébreu, le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman (Israel Beiteinu), le ministre des Communications Gilad Erdan, le ministre de l’Économie Naftali Bennett (Ha’Bait Ha’Yehudi) et le ministre de la Sécurité intérieur Yitzhak Aharonovitz se sont catégoriquement opposés au plan égyptien.

 

 

Israéliens et Palestiniens s’accordent sur un cessez-le-feu “illimité” dans la bande de Gaza

L’accord devrait entrer en vigueur à 18h. Le texte prévoirait “la levée du blocus de la bande de Gaza” mis en place par Israël en 2006.

Un habitant de la bande de Gaza sort un drapeau palestinien des décombres, après une frappe israélienne sur Gaza, le 26 août 2014.
Un habitant de la bande de Gaza sort un drapeau palestinien des décombres, après une frappe israélienne sur Gaza, le 26 août 2014. (MOHAMMED ABED / AFP)

Israéliens et Palestiniens sont parvenus à un accord de cessez-le-feu “illimité” dans la bande de Gaza pour mettre fin à cinquante jours de conflit entre le Hamas et l’Etat hébreu dans la bande de Gaza, annonce mardi 26 août Le Caire qui pilote depuis plusieurs jours les négociations pour une accord entre les belligérants. L’information avait déjà été annoncée plus tôt dans la journée par des responsables du Hamas, puis confirmée par Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité Palestinienne. Elle a été corroborrée par l’Etat hébreu. Le cessez-le-feu entre en vigueur à 18 heures, heure française.

Scènes de liesse à Gaza

Des tirs de joie retentissent à Gaza, pour célébrer l’arrêt des combats. Les muezzins retentissent se font entendre dans les mosquées, où résonnent des louanges à Dieu. Dans les rues, au milieu des célébrations, Maha Khaled, une mère de famille de 32 ans a lâché “Dieu merci, la guerre est finie”. “Je n’arrive pas à croire que je suis encore en vie, avec mes enfants. Cette guerre a été très dure et on ne croyait plus que la paix arriverait”, a-t-elle ajouté.

Deux enfants brandissent des armes pour célébrer le cessez-le-feu dans les rues de Gaza, mercredi 26 août. 
Deux enfants brandissent des armes pour célébrer le cessez-le-feu dans les rues de Gaza, mercredi 26 août. (MAHMUD HAMS / AFP)

 

Le cessez-le-feu s’annonce historique, notamment parce qu’il devrait aboutir à la levée du blocus de la bande de Gaza.

La levée du blocus de Gaza, mis en place en 2006

Cet accord prévoit l’ouverture de passages pour permettre l’acheminement d’aide humanitaire et la reconstruction de l’enclave palestinienne. Le document prévoit surtout “la levée du blocus de la bande de Gaza” mis en place par Israël en 2006, selon un haut responsable palestinien, cité par l’AFP.

Il s’agissait de la principale exigence des Palestiniens lors des négociations. L’enclave palestinienne asphyxiait, souffrant tant du manque d’eau, que de carburant et d’aides humanitaires. L’accord prévoit aussi un élargissement de la zone de pêche palestinienne en Méditerranée.

Une victoire pour le Hamas ?

Dans un second temps, un mois après l’arrêt des combats, Israéliens et Palestiniens devraient entamer des négociations sur la construction d’un port à Gaza et sur la libération de membres du Hamas détenus par Israël en Cisjordanie occupée, ont ajouté les responsables palestiniens au Caire, selon France Inter.

“Nous sommes parvenus à réaliser ce que toutes les armées arabes n’ont pas réussi à faire”, a indiqué lors d’une conférence de presse un porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri, en référence aux précédentes défaites arabes face à Israël.

Moussa Abou Marzouq, le numéro deux du Hamas en exil qui participait à ces négociations, a indiqué sur sa page Facebook que l’accord était “une victoire pour la résistance”, en référence aux groupes armés dans la bande de Gaza. Depuis le début de la guerre le 8 juillet, les violences ont fait plus de 2 130 morts côté palestinien et 68 côté israélien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>