Efraim Halévy, ancien chef du Mossad : “les iraniens ont 3 mois pour changer d’avis…après il y aura une guerre qui durera 1 siècle!”

Dans une interview accordée au Times of Israel, Halévy, qui a également servi en tant que conseiller d’Israël à la sécurité nationale et a occupé plusieurs postes d’ambassadeur, fait comprendre sa détermination partagée d’empêcher l’Iran d’atteindre des armes nucléaires.

ICI sur JSSNews…

 

Halévy dit qu’il croyait que les Iraniens pourraient encore être persuadés de changer de cap, mais que le sommet prévu dans un mois sera « la dernière chance d’y parvenir. S’il n’y a pas de percée dans 3 mois, la seule option sera la force ». Halévy  dit qu’une frappe israélienne pourrait dégénérer en une « révulsion automatique » des masses arabes dans toute la région, une lutte qui devrait durer pendant des années. « Je l’ai dit il y a quelques années : une telle confrontation durera un siècle !… Ce n’est pas seulement une question de combien de personnes vont mourir. C’est aussi un facteur, bien sûr … La question plus large est l’inimitié entre nous et la région dans son ensemble… Je n’ai pas à vous dire que, aujourd’hui encore, en Égypte, les masses refusent d’entendre le mot Israël. … Nous avons vu en Égypte ce qui arrive quand les masses prennent le contrôle. »   

Efraïm Halévy, l’ancien chef du Mossad : « Si dans 3 mois les iraniens ne changent pas d’avis… »

Publié le : 28 mars 2012
 
 

Efraim Halevy, l’ancien chef du Mossad, a lancé une attaque cinglante contre Mitt Romney, accusant le candidat républicain à la présidentielle de jouer avec le destin d’Israël, « jouer avec nos vies », de par « les déclarations hautement irresponsables » de Romney sur la lutte contre l’Iran nucléaire.

Il dit que les observations de Romney publiées dans le Washington Post (« je serais plus fort que Barak Obama dans la gestion de ce dossier ») équivalait à une « provocation aux Iraniens pour qu’ils construisent encore plus vite des armes nucléaires ».

Dans une interview accordée au Times of Israel, Halévy, qui a également servi en tant que conseiller d’Israël à la sécurité nationale et a occupé plusieurs postes d’ambassadeur, fait comprendre sa détermination partagée d’empêcher l’Iran d’atteindre des armes nucléaires, mais dit que l’approche Romney, telle qu’énoncée dans sa tribune libre, était « désastreuse ».

Dans son article du 5 mars 2012, Romney décrit Obama comme « le président le plus inepte des États-Unis depuis (Jimmy) Carter « et a averti que, avec Obama, « l’Iran est en bonne voie pour acquérir des armes nucléaires ». Puis a ajouté « si je suis élu, je prendrais toutes les mesures nécessaires » pour éviter cela.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Pour Halévy, Romney a dit aux Iraniens « n’écoutez pas Obama, c’est un président irresponsable. Il est comme Carter, vous pouvez l’envoyer aux roses. Quand je serais là, je ferais autre chose. J’agirais contre vous. Je serais votre plus vigoureuse opposition. La flotte US sera installée en Méditerranée orientale ».

Le successeur de Halévy à la tête du Mossad, Meir Dagan, a à plusieurs reprises ces derniers mois mis en garde contre une attaque militaire des installations nucléaires de l’Iran. Pour sa part, Halévy a dit qu’il croyait que les Iraniens pourraient encore être persuadés de changer de cap, mais que le sommet prévu dans un mois sera « la dernière chance d’y parvenir. S’il n’y a pas de percée dans 3 mois, la seule option sera la force ».

Il n’incomberait « pas nécessairement » à Israël d’intervenir militairement, a-t-il ajouté. « Cela va également dépendre de la façon dont nous menons nos relations avec les États-Unis. »

Halévy a dit qu’une frappe israélienne pourrait dégénérer en une « révulsion automatique » des masses arabes dans toute la région, une lutte qui devrait durer pendant des années. « Je l’ai dit il y a quelques années : une telle confrontation durera un siècle ! »

« Ce n’est pas seulement une question de combien de personnes vont mourir. C’est aussi un facteur, bien sûr … La question plus large est l’inimitié entre nous et la région dans son ensemble… Je n’ai pas à vous dire que, aujourd’hui encore, en Égypte, les masses refusent d’entendre le mot Israël. Je n’ai pas à vous dire que dans la Jordanie actuelle il n’est pas une organisation professionnelle qui se tient côte à côte avec les Israéliens… Nous avons vu en Égypte ce qui arrive quand les masses prennent le contrôle. »

Zeev Koskas – JSSNews

2 commentaires

  1. Ouais ! . . .
    Lisons ce que dit monsieur Efraïm Halévy :
    «S’il n’y a pas de percée dans 3 mois, la seule option sera la force ».
    et
    «Il n’incomberait « pas nécessairement » à Israël d’intervenir militairement. « Cela va également dépendre de la façon dont nous menons nos relations avec les États-Unis. »
    encore,
    «il y aura une guerre qui durera 1 siècle !»
    . . .
    En résumé, pour le lecteur que je suis, si l’Iran ne plie pas, il y aura «peut-être» la guerre contre l’Iran, à condition qu’entre Israël et les États-Unis on parvienne à un accord.
    En plus,
    une guerre qui pourrait durer un siècle.
    Imaginons les États-Unis soutenir une guerre d’un siècle pour l’intérêt d’Israël !
    Ne rêvons pas !
    Le message que veut faire passer cet ancien chef du Mossad n’a rien d’indicatif, rien de précis.
    . . .
    Sauf un changement radical de la politique des USA, on peut présager qu’il n’y aura pas de guerre.
    Israël ne peut pas mener seul cette guerre, ne serait-ce que pour des questions de technologie. Les satellites sont gérés par les États-Unis. Ils pourraient même brouiller les indications nécessaires à une action contre l’Iran. Dans le concert des traitres, la Russie pourrait mettre au service de l’Iran les fameux S300 que certains Israélites sous-estiment en disant que ces engins ne seraient équipés que de processeurs «grand public». Les Russes ont déjà la parade contre le dispositif «coup de vent» des chars israéliens. Il semble que seuls les sous-marins israéliens pourraient inquiéter les adversaires.
    Si, effectivement la guerre devait se prolonger pendant cent ans, la probabilité actuelle d’une guerre ne paraît pas raisonnable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>