Déstabilisation de la Russie : les médias occidentaux travailleraient-ils pour la CIA ?

Protestations en Russie: les mensonges des médias occidentaux  (Ce que les médias disent et ce qu’ils ne vous disent pas)  par Tony Cartalucci  Le 10 Décembre 2011, article original en anglais ICI, pour une traduction en français , lire la suite…

“Le fil conducteur inséparable entre la mozaïque des groupes d’opposition qui remplissent les rues de Russie est leur financement et leur soutien de courtoisie par le gouvernement des Etats-Unis et la NED. Les médias occidentaux de masse refusent de reconnaître ceci et sont complètement imperméables au fait que les observateurs qui ont reportés de la “corruption” et “de la fraude électorale” sont en première instance financés par la NED états-unienne. Quand les médias omettent systématiquement les liens de l’opposition russe avec le gouvernement des Etats-Unis qui facilite ses réseaux, ses ONG et son activité politique, il existe une conspiration réelle. Exposer ces liens entre le gouvernement américain et l’opposition russe est le devoir de tout journaliste digne de ce nom, ainsi que de relater les faits et la vérité de manière impartiale afin d’informer le public.”

Qu’est-ce que la NED  la National Endowment for Democracy (NED), en français, la Fondation Nationale pour la Démocratie ? ICI …  ou sur le site officiel de la NED : par ICI !

L’aveu du Monde diplomatique : ICI . « Une grande partie de ce que nous faisons aujourd’hui, la CIA le faisait clandestinement il y a vingt-cinq ans . » L’homme dont le Washington Post rapporte le surprenant aveu, s’appelle Allen Weinstein. Historien, il a été le premier président de la National Endowment for Democracy (NED), une association américaine à but non lucratif aux objectifs particulièrement vertueux : promouvoir les droits de l’homme et la démocratie. C’est pourtant d’elle qu’il parle dans sa déclaration…”

Nous comprenons maintenant mieux la surpenante position israélienne sur ce sujet ! (relire notre post du 11 décembre  )

 

1. Ce que les médias disent:

De CNN: “Entre 20 et 25 000 manifestants se sont rassemblés dans la capitale Moscou, a dit Ria Novosti Samedi, citant la police. Il n’y a eu aucun trouble et la sécurité a été renforcée. Vladimir Ryzhkov, co-premier secrétaire du parti de la liberté du peuple, a dit que 40 000 personnes étaient rassemblées et quelques 10 000 se dirigeaient vers des lieux de protestation, a rapporté l’agence de presse.”

Ce que les médias ne vous disent pas:

Vladimir Ryzhkov est un membre de la NED, financée par le gouvernement Etats-Unien.” La NED finançait également les observateurs des élections que Ryzhkov cite comme sa justification pour remplir les rues de Russie avec de la contestation.

2. Ce que les médias disent:

From CBS/AP: “Des centaines de personnes ont été arrêtées dans de plus petites manifestations plus tôt dans la semaine. Quelques-uns, incluant le bloggeur influent de l’opposition Alexei Navalny, furent condamnés à 15 jours de prison.”

Ce que les médias ne vous disent pas:

Alexei Navalny, défendu by Neo-Con, Fortune 500 think-tank (page 18) Henry Jackson Foundation, était le co-fondateur de US NED-funded “Da!” ou “Democratic Alternative.” L’autre co-fondateur Mariya Gaydar coordonnerait les activités avec un autre US NED-funded movement, le Moscow Helsinki Group qui mène la campagne “Stratégie 31”, mené par un autre activiste “important” que les médias occidentaux mentionnent beaucoup: Ilya Yashin.

3. Ce que les médias disent:

From the London Telegraph: “Les élections russes: Boris Nemtsov appelle pour une nouvelle élection. Boris Nemtsov, un personnage haut en couleur de l’opposition libérale du pays, fut un de ceux qui furent arrêtés durant la manifestation anti-Kremlin de Jeudi soir. Il a été relâché depuis.

Ce que les médias ne vous disent pas:

Boris Nemtsov mène le “Parti de la Liberté du Peuple” russe avec le sus-mentionné et collaborateur de la NED-USA (NdT: la NED est une vitrine reconnue de la CIA, branche de l’USAID), Vladimir Ryzhkov. A part le fait d’être membre du même parti, le conseiller politique de Nemtsov, Vladimir Kara-Murza (de Solidarnost), a récemment pris part le 14 Septembre 2011, à un évènement sponsorisé par la NED et intitulé: “Les élections en Russie: Sondages et perspectives”.

4. Ce que les médias disent:

From the Guardian, Comment is Free: “Pour avoir travaillé avec Golos, la seule organisation indépendante de Russie pour l’observation des élections, pendant plus de huit ans, je n’avais jamais imaginé que l’administration du président se serait engagée dans une campagne ouverte contre notre organisation, spécifiquement dans la semaine précédent les élections législatives pour la Douma de Dimanche dernier.”

Ce que les médias ne vous disent pas:

Golos est financée par la NED, elle-même financée par le gouvernement des Etats-Unis. Cité sur le site internet de l’agence the official NED.org website:

“Regional Civic Organization in Defense of Democratic Rights and Liberties “GOLOS”

65 000 US$ afin de procéder à une analyse détaillée du cycle des élections de l’automne 2011 et du printemps 2012 en Russie, ce qui incluera une observation de la presse, de l’agitation politique, de l’activité des commissions électorales et des autres aspects de l’application de la législation électorale sur le processus d’élection dans le long-terme. Golos tiendra des conférences de presse locales et nationales et publiera des rapports sur ses trouvailles, ainsi que donnera un avis méthodologique détaillé à ses observateurs et à ceux d’autres agences.”

Conclusion

Le fil conducteur inséparable entre la mozaïque des groupes d’opposition qui remplissent maintenant les rues de Russie est leur financement et leur soutien de courtoisie par le gouvernement des Etats-Unis et la NED. Les médias occidentaux de masse refusent de reconnaître ceci et sont complètement imperméables au fait que les observateurs qui ont reportés de la “corruption” et “de la fraude électorale” sont en première instance financés par la NED états-unienne, ceci incluant la très souvent mentionnée GOLOS. Quand certaines reconnaissances sont faites, elles sont minimisées et des mots comme “indépendant” sont toujours utilisés alors même que Golos est financée par un gouvernement étranger qui est clairement en faveur de l’opposition russe; ceci est une question importante et illustre parfaitement un conflit d’intérêt.

Quand les médias omettent systématiquement les liens de l’opposition russe avec le gouvernement des Etats-Unis qui facilite ses réseaux, ses ONG et son activité politique, il existe une conspiration réelle. Exposer ces liens entre le gouvernement américain et l’opposition russe est le devoir de tout journaliste digne de ce nom, ainsi que de relater les faits et la vérité de manière impartiale afin d’informer le public. Ce n’est seulement qu’avec un corps de journaliste honnête, motivé, éthique et fonctionnant correctement que la démocratie peut réellement fonctionner. Alors que le gouvernement des Etats-Unis croasse sur le fait de promouvoir “la vraie démocratie” en Russie, l’hypocrisie aveuglante qui émane des gouvernements occupés par la clique des financiers de Wall Street et de la City de Londres, ne peut que faire sonner le message creux.

Saturday, December 10, 2011

Russian Protests: Western Media Lies

What the media says and what the media doesn’t tell you.
by Tony Cartalucci

1. What the Media Says:

From CNN: “Between 20,000 and 25,000 protesters had gathered in the capital, Moscow, Ria Novosti said Saturday, citing police. There have been no reports of unrest and security has been tight.Vladimir Ryzhkov, co-chairman of the Party of People’s Freedom, said 40,000 people had massed and some 10,000 were headed to the main protest venue, the news agency reported.”

What the Media Doesn’t Tell You:

Vladimir Ryzhkov is a member of the US government-funded National Endowment for Democracy (NED) “World Democracy Movement.” NED was also financing the very poll monitors Ryzhkov is citing as his justification for filling Russia’s streets with unrest.

2. What the Media Says:

From CBS/AP: “Hundreds of people, were arrested in smaller protests earlier in the week. Some, including prominent opposition blogger Alexei Navalny, were sentenced to 15 days in jail.”

What the Media Doesn’t Tell You:

Alexei Navalny, defended by Neo-Con, Fortune 500 think-tank (page 18) Henry Jackson Foundation, was the co-founder of US NED-funded “Da!” or “Democratic Alternative.” Fellow co-founder Mariya Gaydar would coordinate activities with another US NED-funded movement, the Moscow Helsinki Group which heads the “Strategy 31″ campaign led by another “prominent” activist mentioned throughout the Western media, Ilya Yahsin.

3. What the Media Says:

From the London Telegraph: “Russian elections: Boris Nemtsov calls for vote rerun. Boris Nemtsov, a high profile figure in the country’s liberal opposition movement, was one of those arrested during an anti-Kremlin protest on Tuesday night. He has since been released.”

What the Media Doesn’t Tell You:

Boris Nemtsov leads the Russian “People’s Freedom Party” with the above mentioned, US-NED collaborator Vladimir Ryzhkov. Besides being in the same party, Nemtsov’s political adviser Vladimir Kara-Murza (of Solidarnost), recently took part in a September 14, 2011 NED-sponsored event titled, “Elections in Russia: Polling and Perspectives.”

4. What the Media Says:

From the Guardian, Comment is Free: “Having worked for Golos, Russia’s only independent election monitoring organisation, for more than eight years, I never dreamed the president’s administration would engage in an open campaign against our organisation – especially in the week running up to the country’s Duma elections last Sunday.”

What the Media Doesn’t Tell You:

Golos is funded by the United States government-funded National Endowment for Democracy. Stated on the official NED.org website:

 

“Regional Civic Organization in Defense of Democratic Rights and Liberties “GOLOS” $65,000
To carry out a detailed analysis of the autumn 2010 and spring 2011 election cycles in Russia, which will include press monitoring, monitoring of political agita­tion, activity of electoral commissions, and other aspects of the application of elec­toral legislation in the long-term run-up to the elections. GOLOS will hold local and national press conferences and publish reports on its findings, as well as pro­vide detailed methodological advice to its monitors and other monitoring agencies.”

 

Conclusion

The inseparable common thread between the patchwork of opposition groups now filling Russia’s streets is their funding and support courtesy of the United States government and the National Endowment for Democracy. The mainstream Western media refuses to acknowledge this, and has been muted over the fact that the poll monitors reporting “corruption” and “election rigging” in the first place were also US NED-funded, including the frequently cited “Golos.” When admissions are made, they are down-played, and words like “independent” are still used despite Golos’ foreign-funding by a government clearly siding with Russia’s opposition being a matter of record and illustrating an obvious conflict of interest.

When the media systematically omits the ties of the Russian opposition with the United States government who is facilitating their networks, NGOs, and political activity, a very real conspiracy exists. To uncover the ties between the US government and Russia’s opposition is the duty of every journalist, to provide the unequivocal truth and to truly inform the public. Only with a properly functioning, honest, and dedicated corps of journalists can “democracy” actually function. While the US State Department squawks about promoting “true democracy” in Russia, the blinding hypocrisy emanating from the Wall Street-London financier occupied governments of the West gives it the hollowest of rings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>