Après Barcelone : « L’Europe est perdue, les Juifs doivent partir. »

Meïr Bar Hen

Meir Bar-Hen, Grand rabbin de Barcelone, a accordé une interview au site israélien NRG. Il appelle les Juifs à quitter l’Europe avant qu’il ne soit trop tard.

« Malheureusement, tout redeviendra vite normal en Europe et les gens retourneront à leur routine », estime le Grand rabbin de Barcelone. « Mon opinion est que l’Europe est perdue ».

Donc, vous dites aux membres de votre communauté que leur maison ici est temporaire ! 

 « Oui certainement, je leur dis : Messieurs ne pensez pas que nous sommes ici pour rester. Ceux qui en Algérie ont pensé de la sorte n’ont pu emporter que quelques valises et ont tout perdu. Idem aujourd’hui pour les Juifs du Venezuela. Que ceux qui ont la possibilité d’acquérir une maison en Israël le fasse. Je les y encourage et qu’ils n’y réfléchissent pas à deux fois. Mieux vaut s’y prendre tôt que trop tard ».

Selon le rabbin, l’Espagne est aujourd’hui l’une des plaques tournantes du passage des hommes de Daech sur le continent européen. « Mais est-ce que les Espagnols comprendront ce qu’est le terrorisme ? Je n’en suis pas sûr du tout. J’ai encore lu aujourd’hui dans le journal que les attentats sont une réponse au capitalisme. Ils tentent encore de ne pas voir le terrorisme tel qu’il est.

Barcelone et le soutien aux Palestiniens

Le rabbin Meir Bar-Hen évoque au cours de l’entretien, le fait que Barcelone accueille avec bienveillance ces dernières années, des événements propalestiniens parrainés par les autorités de l’Etat et par la municipalité. « Il ne fait aucun doute que les Espagnols sont ouvertement contre les Juifs et pour les Arabes. Pour moi, se positionner à ce point en faveur des Palestiniens, c’est comme un soutien au terrorisme, sinon directement, au moins d’une manière détournée. Ils ne peuvent le dire ouvertement car ce n’est pas politiquement correct et le monde entier s’insurgerait, mais dans les faits, ils soutiennent le terrorisme (contre Israël : Ndlr). Après les attentats de Barcelone, la maire de la ville, Ada Colau, n’a même pas prononcé le mot terrorisme ».

 Meir Bar Hen précise encore que les autorités locales, plutôt que de sécuriser les lieux communautaires comme en France, ont prolongé pour l’heure, l’ordre de fermeture des synagogues et autres lieux de rassemblement juifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>