Puces RFID en 2013 au BRESIL pour tous les élèves : au nom de la sécurité des enfants !

C’est parti aussi au Brésil ! Des puces RFID insérées dans des uniformes scolaires…

Des projets-pilote ont été menés en Angleterre, en Californie et au Japon, pour suivre la trace des étudiants équipés d’une micro-puce. En 2013, les 43 000 élèves des écoles publiques de la ville brésilienne de Vitoria da Conquista , de 4 à 14 ans utiliseront des T-shirts à puce intégrée.

ICI sur HuffingtonPost

Lorsque les enfants entrent dans les locaux de classe, l’information est captée et envoyée à un ordinateur central qui, à son tour, envoie un message automatique sur le téléphone portable des parents. Ceux-ci sont avisés si leur enfant ne se montre pas en classe 20 minutes après le début des classes.

Lire aussi ICI !

Le Secrétaire à l’Education de la ville – Coriolano Moraes – déclare notamment :  » nous sommes la première ville du Brésil « et peut-être dans le monde » à utiliser ce système. Je crois que nous pouvons définir une tendance parce que nous avons reçu de nombreuses demandes de partout au Brésil pour plus d’informations sur le fonctionnement de notre système ».

Il rajoute que le Tee-shirt peut être lavé et repassé sans problème…Ouf ! Les Parents sont rassurés…

Il y a 3 ans, le Brésil avait innové avec une puce RFID dédiée à la voiture de Monsieur-Tout-Le-Monde, émettant toutes les caractéristiques identitaires du véhicule et de son propriétaire vers des bornes de lecture automatisées installées dans des lieux stratégiques du pays.

Rappelons que le Brésil (BRASIL comme le film d’anticipation culte où tout le monde est tracé) organisera les prochains JO et coupe du monde de foot…un pays choisi comme vitrine de la globalisation à venir !

 

 

401569_260945757307726_100001769121413_692212_1145341173_n

 

LA MICRO-PUCE SOUS CUTANEE

Qu’est-ce que la micro-puce ?| Son fonctionnement | Champ d’application | Comment en est-on arrivés là ? | Moyens de persuasion utilisés | Conséquences et risques | La micro-puce bientôt obligatoire ? | La marque de la Bête | Liens

QU’EST-CE QUE LA MICRO-PUCE ?

La micro-puce électronique est un microprocesseur de 12 mm X 2,1 mm que l’on implante sous la peau du bras, grâce à une seringue hypodermique.
Capable de stocker des données lisibles par un scanner, chaque micro-puce possède un numéro d’identification unique.
Cette puce électronique est fabriquée par la firme Digital Angel, et commercialisée par sa filiale Verichip pour environ 200 §.

ORIGINE DE LA MICRO PUCE :

Carl W. Sanders, ingénieur en électronique et chercheur, a mis au point cette technologie, destinée à l’origine à aider des personnes atteintes de problèmes moteurs.
Il a participé pendant de nombreuses années à différents projets dans le domaine médical, sans imaginer que plus tard ses recherches seraient utilisées dans le but de manipuler l’humanité.
Depuis qu’il a compris le danger que pouvait représenter son invention, Sanders a décidé de prévenir les humains de la menace d’esclavage qui pèse sur eux s’ils acceptent de se faire implanter cette puce.

Brazil Students Locator Chips

SON FONCTIONNEMENT :

Minuscule tube de verre de la longueur d’un gros grain de riz (11 mm X 2 mm), la puce électronique est un microprocesseur qui s’injecte sous la peau grâce à une seringue hypodermique.

Equipée d’un minuscule émetteur-récepteur qui envoie des signaux numériques, elle fonctionne comme les téléphones portables.
Grâce aux antennes relais et au système GPS (Global Positionning Satellite) il devient possible de localiser très précisemment une personne équipée de cette puce.

La micro-puce contient une pile au lithium qui se recharge automatiquement grâce à son circuit thermo-électrique : technologie basée sur le changement de température du corps humain. Les deux endroits du corps les plus sensibles aux changements de température sont le revers de la main et le front.

Les appareils d’identification envoient un signal auquel la puce transcutanée répond en écho.

Le changement de fréquence de la puce peut modifier le comportement humain.

CHAMP D’APPLICATION :

Il est très vaste puisqu’il concerne 4 grands domaines :

L’identité
Le dossier médical
Les impôts
Le compte bancaire

Les données concernant chaque individu peuvent être stockées dans sa micro-puce personnelle et lisibles par un scanner.
Différents avantages nous sont proposés pour nous inciter à l’utiliser dès à présent.

* L’identification infaillible des individus permettra de :

Simplifier les contrôles d’identité dans les aéroports, ports…
Contrôler les clandestins
Repérer les terroristes avant qu’ils ne passent les frontières.

* Le repérage par satellite permettra de :

Retrouver un animal de ferme ou domestique perdu
Localiser un sportif imprudent qui se serait égaré
Retrouver un enfant kidnappé
Protéger certains membres du gouvernement lors de leurs déplacements
Suivre les déplacements des militaires.

*L’amélioration du suivi médical permettra de :

Surveiller la santé de certains patients  » à risques « 
Enregistrer le dossier médical de chaque individu, ainsi que ses éventuelles allergies ou maladies chroniques.

* Le renforcement de la sécurité matérielle permettra de :

Protéger les biens de valeur qui seraient identifiés et localisés
Eviter le vol des voitures puisqu’elles ne fonctionneraient qu’en présence de la puce du propriétaire
Accéder à son habitation, sans crainte de perdre ses clés.

* L’optimisation de la sécurité financière permettra de :

Simplifier le paiement puisqu’il suffira de passer sa main devant un scanner pour régler ses achats et débiter son compte bancaire
Réaliser des transactions commerciales électroniques sécurisées
Supprimer le risque de se faire voler son argent liquide ou sa carte bancaire.

COMMENT EN EST-ON ARRIVES LA ?

Ce sont les codes-barres qui ont marqué le début de cette folie technologique.

Puis les cartes à puces ont fait leur apparition pour s’imposer dans des domaines tels que les banques et la sécurité sociale.
L’identité commence à être concernée aussi puisque la nouvelle carte d’identité va être munie d’une puce. INES : Identité Nationale Electronique Sécurisée.

Les puces RFID, ou tags électroniques, envahissent peu à peu les produits manufacturés sous prétexte de confort logistique.

La micro-puce sous cutanée est la suite logique de cette révolution technologique. Après avoir pucé les objets, puis les animaux, ce pourrait être le tour des humains.
D’autant plus que les medias insistent sur certains événements pour accentuer le sentiment d’insécurité des populations et les encourager à accepter cet implant.

NOUS VIVONS DANS UN SYSTEME PERVERS QUI NOUS MANIPULE, qui nous familiarise lentement mais sûrement avec l’idée que la micro-puce nous est devenue indispensable.

La micro-puce a commencé par apparaître dans nos ordinateurs, et autres objets usuels,
S’est installée dans nos voitures,
Sur nos différentes cartes : bancaire, sécurité sociale, identité, etc.
Puis la prolifération des téléphones portables a complètement banalisé cette technologie.
En même temps la mode a incité les jeunes à se faire tatouer, puis à se faire des percings dans le corps, et même à s’implanter des objets sous la peau, développant ainsi l’idée perverse de porter un objet à l’intérieur du corps.
Ensuite ce sont les implants contraceptifs qui sont passés dans les moeurs.
La micro- puce est déjà largement utilisée sur les animaux domestiques et sur le bétail, elle est même obligatoire dans certains cas (animaux protégés).
Les prisonniers vont bientôt l’expérimenter aussi, pour le moment ils se contentent du bracelet électronique.

MOYENS DE PERSUASION UTILISES :

La technique de base utilisée pour nous inciter à accepter cette technologie consiste tout d’abord à nous effrayer. Par la suite on nous propose davantage de contrôles qui sont censés nous rassurer.
Parmi ces contrôles notons le nombre croissant des caméras de surveillance dans les rues : souriez, vous êtes filmés ! Ainsi on s’habitue peu à peu à être surveillé, ça devient « normal », et puis c’est pour notre sécurité !

Avez-vous remarqué à quel moment les medias ont commencé à nous parler de la puce sous cutanée ? Lors des enlèvements d’enfants en Grande Bretagne (2001-2002). Elle a été présentée comme la solution anti-rapt puisqu’elle permet aux parents de savoir à chaque instant où se trouve son enfant.
La micro-puce existait depuis plusieurs années et attendait l’occasion qui la rendrait indispensable pour se faire connaître. On en arrive à se demander si ces enlèvements n’ont pas été perpétrés volontairement pour créer cette opportunité…

En principe l’Etat s’engage à protéger la vie privée des citoyens en ne divulguant pas les données stockées dans la puce à des organismes privés.
On oublie toutefois que la corruption est toujours possible et que si quelqu’un souhaite acheter des fichiers de données, il trouvera certainement une personne corrompue acceptant de les lui vendre.
On oublie aussi subitement que le piratage informatique existe. On nous assure que les données concernant la population seront stockées sur des serveurs ultra protégés. Quoi qu’on essaie de nous faire croire, il existera toujours des failles exploitables par les pirates.

Il nous sera bientôt proposé de faire fusionner notre identité électronique avec notre carte bancaire pour plus de confort, plus de sécurité, etc.
Ce sont les mots-clés qui rassurent en ce moment : » contrôle, surveillance, vérification, localisation, sécurité « …
Et ceux qui facilitent la vie :  » rapidité, facilité, efficacité, confort, plaisir « …

Présentée comme un progrès, la micro-puce est en fait un instrument de manipulation destiné à contrôler l’humain.
Les dirigeants nous conditionnent comme des moutons pour que nous utilisions cette technologie. Elle pourrait bientôt devenir obligatoire pour effectuer la moindre action commerciale.
On nous a déjà incités à utiliser Moneo pour nous habituer à manipuler de l’argent virtuel (et aussi pour mieux contrôler comment on dépense nos espèces). Donc bientôt l’argent liquide n’existera même plus, seuls les possesseurs de micro-puces pourront effectuer leurs achats grâce à ce moyen d’échange virtuel.

CONSEQUENCES ET RISQUES (dont personne ne nous parlera bien sûr) :

CONSEQUENCES PHYSIQUES :

La puce contient une pile au lithium, très dangereuse pour l’homme si elle se brise dans son corps. Le lithium peut provoquer une plaie purulente et très douloureuse.
Les ondes émises par la puce peuvent perturber la santé de l’individu qui la porte.

CONSEQUENCES MATERIELLES :

Quelques pays ont déjà imposé cette puce dans des certains secteurs et il est désormais impossible de conserver son emploi en cas de refus de l’implant. Exemple : les employés de banques et les militaires sont soumis à cette technologie en Australie.
L’argent sous forme d’espèces est difficilement contrôlable, c’est pourquoi le citoyen est de plus en plus sollicité pour effectuer ses achats en monnaie virtuelle.
Quand il n’y aura plus du tout d’argent liquide en circulation, ceux qui refuseront la puce ne pourront plus rien acheter ni vendre… comme prédit dans la Bible.

CONSEQUENCES PERSONNELLES :

Tout porteur de la micro-puce devient repérable n’importe où par satellite (système GPS). L’espionnage des citoyens marque la fin de leur liberté physique !
Les données collectées pour chaque individu vont être regroupées sur sa micro-puce. Les renseignements concernant la police (identité), la justice (casier judiciaire), la sécurité sociale (état de santé), les finances (impôts), l’administration pourront être recoupées et porter atteinte à la vie privée de chacun.

CONSEQUENCES EMOTIONNELLES :

La puce peut aussi recevoir des ondes. Ainsi il devient possible de stimuler certaines parties du cerveau de celui qui la porte et d’influencer son comportement et ses émotions. La liberté de penser peut donc aussi disparaître.

LA MICRO-PUCE BIENTOT OBLIGATOIRE ?

Ce n’est pas encore le cas mais ça ne saurait tarder, d’autant plus que la technologie qui lui est nécessaire existe déjà. Tout comme les GSM, la micro-puce sous cutanée utilise le système GPS pour fonctionner.

Toutes les voitures récentes sont aussi équipées du système GPS, ce qui veut dire que tous ces véhicules sont repérables n’importe où dans le monde par satellite. Vous doutez ? Je vous suggère de télécharger Google Earth : la planète entière est photographiée par satellite. Si le simple humain a accès à toutes ces photos détaillées, on imagine que les gouvernements possèdent des clichés plus précis, sans doute en images video…

On parle de + en + d’économie mondiale et de multinationales très puissantes qui influencent les décisions des gouvernements. Chacun sait que le principal but des multinationales est de faire un maximum de profit, donc on imagine le poids de leurs décisions.

La micro-puce n’est pas encore obligatoire en France, mais si on ne réagit pas cela risque de nous arriver sans qu’on l’ait vue venir car le décor est déja planté.
Si on accepte cet implant, l’état pourra recouper notre situation juridique, financière, médicale…
Finie la démocratie, fini le libre arbitre, finies la vie privée et la liberté.

Les implantés seront transformés en robots vivants, dociles comme des moutons.
Ils penseront et réagiront selon le modèle proposé par leurs dirigeants.

Imaginons qu’on en arrive au stade où les gouvernements vont tenter d’imposer cet implant… Ceux qui le refuseront devront vivre en marge de la société puisqu’ils ne pourront plus rien acheter ni vendre et ne recevront donc plus de salaire. Il leur restera la solution de vivre de troc, et sans doute aussi de se cacher…

Quel avenir choisissez-vous d’offrir à vos enfants ? Celui de l’esclavage moderne ? Celui d’un gouvernement mondial qui imposera une pensée unique…

Sommes-nous un troupeau de moutons ? C’est sans doute ce que pensent nos dirigeants puisqu’ils souhaitent nous marquer comme du bétail.

Si une prise de conscience collective intervient, on peut encore éviter d’être transformés en robots humains dociles et exploitables à souhait. Alors réagissons avant qu’il ne soit trop tard !

LA MICRO-PUCE EST DEJA OBLIGATOIRE DANS CERTAINS CAS :

En Europe : l’identification électronique est obligatoire pour les chevaux de haras depuis janvier 2006 sous peine d’amende. Motif : combattre les vols.
En Suisse : elle est imposée aux propriétaires d’animaux de compagnie dans certains cantons et s’appelle ANIS.
L’Espagne a aussi commencé à l’expérimenter. A Barcelone la boite de nuit Baja Beach Club propose à ses clients branchés l’implant d’une micro-puce. Celle-ci leur permet de régler leurs consommations en passant simplement leur bras devant un scanner et leur compte est débité automatiquement !!! Voir la video (6 Mo)
En Australie : les employés de banques et les militaires sont tenus d’être pucés pour conserver leur emploi.
Au Mexique et au Brésil des enfants sont déjà implantés pour éviter les rapts.
Aux Etats-Unis l’implant est obligatoire pour les SDF, pour leur bien, évidemment.
De nombreux autres pays ont déjà acheté des puces sous cutanées : La Nouvelle Zélande, la Malaisie…

CONSEQUENCES ET RISQUES (dont personne ne nous parlera bien sûr) :

CONSEQUENCES PHYSIQUES :

La puce contient une pile au lithium, très dangereuse pour l’homme si elle se brise dans son corps. Le lithium peut provoquer une plaie purulente et très douloureuse.
Les ondes émises par la puce peuvent perturber la santé de l’individu qui la porte.

CONSEQUENCES MATERIELLES :

Quelques pays ont déjà imposé cette puce dans des certains secteurs et il est désormais impossible de conserver son emploi en cas de refus de l’implant. Exemple : les employés de banques et les militaires sont soumis à cette technologie en Australie.
L’argent sous forme d’espèces est difficilement contrôlable, c’est pourquoi le citoyen est de plus en plus sollicité pour effectuer ses achats en monnaie virtuelle.
Quand il n’y aura plus du tout d’argent liquide en circulation, ceux qui refuseront la puce ne pourront plus rien acheter ni vendre… comme prédit dans la Bible.

CONSEQUENCES PERSONNELLES :

Tout porteur de la micro-puce devient repérable n’importe où par satellite (système GPS). L’espionnage des citoyens marque la fin de leur liberté physique !
Les données collectées pour chaque individu vont être regroupées sur sa micro-puce. Les renseignements concernant la police (identité), la justice (casier judiciaire), la sécurité sociale (état de santé), les finances (impôts), l’administration pourront être recoupées et porter atteinte à la vie privée de chacun.

CONSEQUENCES EMOTIONNELLES :

La puce peut aussi recevoir des ondes. Ainsi il devient possible de stimuler certaines parties du cerveau de celui qui la porte et d’influencer son comportement et ses émotions. La liberté de penser peut donc aussi disparaître.

LA MICRO-PUCE BIENTOT OBLIGATOIRE ?

Ce n’est pas encore le cas mais ça ne saurait tarder, d’autant plus que la technologie qui lui est nécessaire existe déjà. Tout comme les GSM, la micro-puce sous cutanée utilise le système GPS pour fonctionner.

Toutes les voitures récentes sont aussi équipées du système GPS, ce qui veut dire que tous ces véhicules sont repérables n’importe où dans le monde par satellite. Vous doutez ? Je vous suggère de télécharger Google Earth : la planète entière est photographiée par satellite. Si le simple humain a accès à toutes ces photos détaillées, on imagine que les gouvernements possèdent des clichés plus précis, sans doute en images video…

On parle de + en + d’économie mondiale et de multinationales très puissantes qui influencent les décisions des gouvernements. Chacun sait que le principal but des multinationales est de faire un maximum de profit, donc on imagine le poids de leurs décisions.

La micro-puce n’est pas encore obligatoire en France, mais si on ne réagit pas cela risque de nous arriver sans qu’on l’ait vue venir car le décor est déja planté.
Si on accepte cet implant, l’état pourra recouper notre situation juridique, financière, médicale…
Finie la démocratie, fini le libre arbitre, finies la vie privée et la liberté.

Les implantés seront transformés en robots vivants, dociles comme des moutons.
Ils penseront et réagiront selon le modèle proposé par leurs dirigeants.

Imaginons qu’on en arrive au stade où les gouvernements vont tenter d’imposer cet implant… Ceux qui le refuseront devront vivre en marge de la société puisqu’ils ne pourront plus rien acheter ni vendre et ne recevront donc plus de salaire. Il leur restera la solution de vivre de troc, et sans doute aussi de se cacher…

Quel avenir choisissez-vous d’offrir à vos enfants ? Celui de l’esclavage moderne ? Celui d’un gouvernement mondial qui imposera une pensée unique…

Sommes-nous un troupeau de moutons ? C’est sans doute ce que pensent nos dirigeants puisqu’ils souhaitent nous marquer comme du bétail.

Si une prise de conscience collective intervient, on peut encore éviter d’être transformés en robots humains dociles et exploitables à souhait. Alors réagissons avant qu’il ne soit trop tard !

LA MICRO-PUCE EST DEJA OBLIGATOIRE DANS CERTAINS CAS :

En Europe : l’identification électronique est obligatoire pour les chevaux de haras depuis janvier 2006 sous peine d’amende. Motif : combattre les vols.
En Suisse : elle est imposée aux propriétaires d’animaux de compagnie dans certains cantons et s’appelle ANIS.
L’Espagne a aussi commencé à l’expérimenter. A Barcelone la boite de nuit Baja Beach Club propose à ses clients branchés l’implant d’une micro-puce. Celle-ci leur permet de régler leurs consommations en passant simplement leur bras devant un scanner et leur compte est débité automatiquement !!! Voir la video (6 Mo)
En Australie : les employés de banques et les militaires sont tenus d’être pucés pour conserver leur emploi.
Au Mexique et au Brésil des enfants sont déjà implantés pour éviter les rapts.
Aux Etats-Unis l’implant est obligatoire pour les SDF, pour leur bien, évidemment.
De nombreux autres pays ont déjà acheté des puces sous cutanées : La Nouvelle Zélande, la Malaisie…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>