Plus de 500 morts en Europe dus à la vague de froid : la théorie du réchauffement climatique se refroidit !

 

Le bilan de la vague de froid glacial s’est encore alourdi jeudi en Europe avec notamment sept morts dans les Balkans, l’est du continent est le plus touché. Plus de 540 victimes ont été dénombrées, contre 500 la veille. Le trafic fluvial sur le Danube a été interrompu sur ordre des autorités en raison de blocs de glace sur des centaines de kilomètres en Autriche, en Croatie, en Serbie et en Bulgarie. Toute l’activité est paralysée sur la principale voie navigable commerciale d’Europe. Belgrade estime que le trafic ne pourra pas reprendre avant dix jours.

 Lire ICI le bilan dressé par Le Parisien…

Le bilan de la vague de froid glacial s’est encore alourdi jeudi en Europe avec notamment sept morts dans les Balkans, l’est du continent est le plus touché. Plus de 540 victimes ont été dénombrées, contre 500 la veille. Le trafic fluvial sur le Danube a été interrompu sur ordre des autorités en raison de blocs de glace sur des centaines de kilomètres en Autriche, en Croatie, en Serbie et en Bulgarie.

 
Toute l’activité est paralysée sur la principale voie navigable commerciale d’Europe. Belgrade estime que le trafic ne pourra pas reprendre avant dix jours. 32 morts dans les Balkans, le Danube gelé en Serbie. Quatre nouvelles victimes du froid ont été enregistrées en Bosnie, deux au Monténégro et une en Serbie, ce qui porte à 32 le nombre de décès dus aux intempéries dans les Balkans depuis la semaine dernière (13 en Serbie, 11 en Bosnie, 3 en Croatie, 3 au Monténégro, un en Macédoine et un en Albanie). La température dans la région est descendue jeudi à -28°C, ont indiqué les autorités locales. Le trafic fluvial tout au long du Danube en Serbie (588 km) a été interrompu sur ordre des autorités en raison de blocs de glace qui couvrent par endroits jusqu’à 100% de la surface du fleuve. La navigation ne devrait pas pouvoir reprendre avant dix jours. Environ 70 000 personnes sont isolées depuis plusieurs jours dans des villages reculés en raison de la neige, souvent privés d’électricité, en Serbie, mais aussi en Croatie, en Bosnie, en Macédoine, au Monténégro et en Albanie. Et dans la ville croate de Split, le nombre record de fractures a usé en cinq jours les stocks de plâtre de l’hôpital prévus pour deux ans.

126 bateaux bloqués par la glace en Ukraine. Un total de 126 bateaux sont prisonniers des glaces dans le détroit de Kertch, reliant la mer Noire à celle d’Azov, qui a gelé alors que l’Ukraine est touchée par une vague de froid polaire depuis plusieurs jours. Des brise-glaces sont à l’oeuvre, mais ne peuvent les aider à sortir du détroit en raison du mauvais temps, les chutes de neige et les rafales de vent se poursuivant, ajoute le ministère dans le communiqué. Le fonctionnement du ferry reliant la péninsule ukrainienne de Crimée à la région russe de Krasnodar via ce détroit a été suspendu sine die. Jeudi, les températures oscillaient entre -11°C et -17°C dans l’ensemble du pays, mais risquent de baisser jusqu’à -20°C, voire -30°C dans la nuit dans certains régions. En Ukraine, 136 décès avaient déjà été enregistrés mardi – dont 112 morts directement du froid selon les derniers chiffres officiels. Les autorités ont cessé de communiquer de nouveaux chiffres chaque jour, sans donner de raison.

L’Allemagne obligée de puiser dans ses réserves de production d’électricité. L’Allemagne a eu recours mercredi, pour la deuxième fois cette hiver, aux capacités de production d’électricité de réserve mises en place l’été dernier pour éviter les pénuries de courant et stabiliser le réseau. Les quatre principaux opérateurs de réseaux du pays ont demandé mercredi l’activation du générateur de réserve d’une centrale au charbon à Mannheim (sud) et de deux autres unités de réserve en Autriche, a indiqué le ministère régional de l’Environnement du Land de Bade-Wurttemberg (sud). L’Allemagne avait déjà sollicité une première réserve de production d’urgence mise en place chez son voisin autrichien en décembre, mais c’est la première fois qu’elle doit avoir recours à ses réserves propres.

L’Italie se prépare à une nouvelle vague de froid. L’Italie, où le bilan des intempéries s’élève à 43 morts, se préparait jeudi à une nouvelle vague de froid intense et de neige tandis que l’armée continuait de désencombrer des villages du sud du pays bloqués sous trois mètres de neige. «Une vague de froid en provenance de l’Arctique commencera par toucher le nord-est de l’Italie puis elle se déplacera vers le sud, a indiqué Franco Gabrielli, le chef de la protection civile. Les météorologues italiens prévoient des rafales de vent glacial de type blizzard dès jeudi soir dans le nord et le retour de la neige entre vendredi soir et samedi sur Rome, ville habituée à des hivers très doux.



Nouvelle vague de froid également en Turquie.
Les intempéries provoquent des perturbations dans les transports aériens et routiers turques. Plus de 2 000 routes de campagne étaient fermées en raison d’abondantes chutes de neige dans le centre, l’est et le nord-est du pays, provoquant aussi la fermeture des écoles dans plusieurs provinces de ces régions. Au total, 84 vols locaux et internationaux en partance des deux aéroports d’Istanbul ont été annulés en raison de la glace et du froid. Les services de la météorologie ont relevé la semaine dernière -20°C dans la nuit à Ankara, la capitale, une première depuis plus de 30 ans.

En Pologne, le bilan s’alourdit. le nombre des décès par hypothermie s’élève désormais à 77, avec trois morts par hypothermie en 24 heures. Il faut y ajouter une cinquantaine de morts dues à des poêles défectueux, provoquant asphyxie au monoxyde de carbone et incendies.

La Bulgarie va cesser ses exportations d’électricité. Ving-neuf personnes ont péri sur le territoire bulgare, d’après le bilan établi jeudi, alors que de violentes des tempêtes de neige ont lieu dans la plaine du Danube. Sofia a annoncé qu’elle arrêtera ses exportations d’électricité à partir de vendredi matin, le pays n’étant plus en mesure de garantir la consommation locale, a annoncé jeudi le ministère de l’Economie et de l’énergie. La Bulgarie exporte en moyenne 1 000 mégawatts par heure à destination de la Grèce, la Serbie, la Macédoine et la Turquie. La situation confine parfois au chaos, avec des témoignages d’automobilistes bloqués sans carburant ni information, de villageois isolés sans pain ni électricité. La circulation fluviale est interdite depuis mardi sur le Danube.

Les autres décès recensés. En Hongrie 16 personnes sont mortes, 44 en Roumanie, 3 en Slovaquie, 5 en Autriche, 4 en Allemagne, 25 en République tchèque, 5 en Grèce, 23 en Lituanie, 10 en Lettonie, une en Estonie et une également aux Pays-Bas.

En Algérie, 44 morts en une semaine
Les intempéries en Algérie, notamment d’importantes chutes de neige, ont fait 44 morts en une semaine, dont 30 par accidents de la route et 14 par asphyxie due à des émanations de gaz, selon les chiffres fournis par la protection civile. Le bilan pourrait encore s’alourdir : des chutes de neige, de pluie et de grêle sont prévues pour le week-end et jusqu’à mardi.La presse algérienne a dénoncé ce jeudi encore, le manque de préparation des autorités. «Ou êtes-vous Messieurs les ministres ?», titre le quotidien populaire arabophone Ecchourouk dans son éditorial. «Lors de leur dernière réunion mardi, les ministres ont préféré se concentrer sur les prochaines législatives et l’augmentation du nombre de strapontins au parlement plutôt que sur la tempête de neige responsable de morts, de sinistrés, d’isolements de villages entiers à travers toute l’Algérie profonde». «L’Expression» affiche la hausse vertigineuse de la bonbonne de butane pour se chauffer de 500 dinars (5 euros) -grand maximum en temps normal- à 2000 parfois 3000 dinars et tous se concentrent aussi sur la flambée des produits alimentaires.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>