OBAMA à JERUSALEM et RAMALLAH en l’absence de gouvernement israélien : “Je veux me connecter directement aux israéliens…”(BH.O) !

NETANYAHOU n’a toujours réussi à former son gouvernement…il se murmure qu’il le fait expres pour annuler la visite présidentiel d’OBAMA ! Hélas, pas dupe, ce dernier a confirmé qu’il viendrait quand m^^eme et qu’il s’adresserait directement aux israéliens ! A se demander qui est premier ministre à Jérusalem (et à Ramallah).

WASHINGTON – Le président américain Barack Obama a déclaré jeudi à des leaders juifs américains que si les perspectives de paix au Moyen-Orient sont nébuleuses en ce moment, une entente avec les Palestiniens demeure la seule façon pour Israël d’assurer sa sécurité à long terme. M. Obama a précisé qu’il n’avait aucune intention de présenter «un grand plan pour la paix» lorsqu’il se rendra au Moyen-Orient, plus tard ce mois-ci, réduisant les attentes d’une percée lors de sa visite hautement anticipée en Israël et en Cisjordanie. Il a toutefois indiqué que cela ne l’empêcherait pas de lancer un tel plan au cours des prochains mois.(NDLR : ce qui signifie que ce grand plan est d’ores et déjà pret !!!) Le président a noté qu’il fera pression sur le premier ministre Benyamin Netanyahou et le président de l’AP Mahmoud Abbas pour qu’ils entament un dialogue, mais a souligné qu’il n’emmènera pas de “plan de paix grandiose” lors de sa visite, mais plutôt dans les six à douze mois.

La Maison-Blanche n’a pas publiquement annoncé les dates du voyage présidentiel, bien que des médias israéliens eurent mentionné qu’il arriverait sur place le 20 mars. M. Obama effectuera également des passages à Ramallah, en Cisjordanie, ainsi qu’en Jordanie. Barack Obama se rendra bien en visite officielle en Israël d’ici à la fin du mois, même en l’absence d’accord sur une coalition gouvernementale à la tête de l’Etat hébreu, a annoncé ce vendredi un porte-parole du président des Etats-Unis. «Nous y allons», a affirmé ce porte-parole, Josh Earnest, expliquant que Barack Obama se réjouissait de pouvoir s’adresser directement aux Israéliens. Des rumeurs d’une annulation du voyage de Barack Obama en Israël, le premier depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2009, se sont fait jour en raison de l’apparente difficulté du Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou à former une coalition, six semaines après la victoire serrée de son parti de droite aux élections législatives.

Obama a souligné que la paix à long-terme d’Israël passe par la paix entre Israël et l’AP, mais a critiqué les palestiniens pour éviter les pourparlers directs. Le président a souligné que les deux parties doivent prendre le processus de paix au sérieux, mais a admis qu’il n’avait pas de stratégie majeure pour la résolution du conflit.  Il a souligné que le voyage est pour lui l’occasion de parler directement au peuple israélien et a noté qu’il prononcera une allocution au centre de convention international de Jérusalem devant un large public, la plupart des étudiants. Obama a laissé entendre qu’il exhorterait les palestiniens à prendre des mesures pour promouvoir la paix lors de sa visite à Ramallah.

 Cette conférence d’OBAMA aux étudiants de Jérusalem nous fait penser à la conférence qu’il donna en 2009 à l’université du Caire…ce qui avait lancé le printemsp arabe, l’axe principal de son premier mandat. Avec cette seconde conférence à Jérusalem, il donne le ton de son second et dernier mandat  : objectif JERUSALEM !!!  

 

Israël: Barack Obama se rendra bien sur place même sans accord de coalition au gouvernement

AFP Publié le 08/03/2013 à 19:52

Barack Obama se rendra bien en visite officielle en Israël d’ici à la fin du mois, même en l’absence d’accord sur une coalition gouvernementale à la tête de l’Etat hébreu, a annoncé ce vendredi un porte-parole du président des Etats-Unis.

«Nous y allons», a affirmé ce porte-parole, Josh Earnest, expliquant que Barack Obama se réjouissait de pouvoir s’adresser directement aux Israéliens.

Des rumeurs d’une annulation du voyage de Barack Obama en Israël, le premier depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2009, se sont fait jour en raison de l’apparente difficulté du Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou à former une coalition, six semaines après la victoire serrée de son parti de droite aux élections législatives. La Maison Blanche n’a pas communiqué officiellement les dates du voyage de Barack Obama au Proche-Orient. Le dirigeant est également attendu en Cisjordanie et en Jordanie.

**************************************************************************************************************************

Obama veut se connecter directement aux israéliens

Source: http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/184505,obama-veut-se-connecter-directement-aux-israeliens.php

Le président américain Barack Obama a déclaré jeudi que son prochain voyage en Israël servira d’illustration à l’engagement inébranlable des Etats-Unis envers Israël dans le contexte de la crise au Moyen Orient.

Cette visite permettra également de lui fournir une occasion d’envoyer un message à l’Iran que les Etats-Unis ne reculeront pas de leur engagement pour empêcher la dictature islamique d’obtenir des armes nucléaires.

Le président a noté qu’il fera pression sur le premier ministre Benyamin Netanyahou et le président de l’AP Mahmoud Abbas pour qu’ils entament un dialogue, mais a souligné qu’il n’emmènera pas de “plan de paix grandiose” lors de sa visite, mais plutôt dans les six à douze mois.

Obama a accueilli les dirigeants des principales organisations juives américaines à la Maison Blanche jeudi, et a révélé les quatre principaux objectifs de sa visite. Le principal objectif, a-t-il dit, est de réitérer le “soutien inébranlable” de Washington à Israël.

Le second est de se tenir aux côtés d’Israël suite aux problèmes au Moyen Orient. Le troisième est d’envoyer un message clair à l’Iran que toutes les options sont sur la table, et le quatrième est de trouver une solution juste à la question palestinienne.

Obama a souligné que la paix à long-terme d’Israël passe par la paix entre Israël et l’AP, mais a critiqué les palestiniens pour éviter les pourparlers directs. Le président a souligné que les deux parties doivent prendre le processus de paix au sérieux, mais a admis qu’il n’avait pas de stratégie majeure pour la résolution du conflit.

Il a souligné que le voyage est pour lui l’occasion de parler directement au peuple israélien et a noté qu’il prononcera une allocution au centre de convention international de Jérusalem devant un large public, la plupart des étudiants. Obama a laissé entendre qu’il exhorterait les palestiniens à prendre des mesures pour promouvoir la paix lors de sa visite à Ramallah.

Le président a répondu à un total de 12 questions, dont une sur l’Iran. Il a fait remarquer que, bien que les Etats-Unis et Israël soient en désaccord sur la question, les plus grands écarts sont à l’intérieur même d’Israël, entre le ministère de la défense et l’armée, et le bureau du premier ministre.

Se référant aux palestiniens, Obama a déclaré qu’il leur manque un leadership fort, et a exprimé son soutien à la réconciliation interne (entre l’AP et le groupe terroriste Hamas) dans la mesure où il existe un consensus sur la paix et la solution à deux états, ce qui, tout le monde la sait, n’est pas une option pour le Hamas… ni même pour Abbas. Netanyahou et Abbas ne devraient pas chercher à s’affaiblir, a-t-il ajouté, expliquant que les deux parties ont besoin de partenaires forts pour faire la paix.

Le président a en outre noté que le secrétaire d’état John Kerry avait envoyé un message fort à la Turquie à la suite des déclarations du premier ministre turc, Tayyip Erdogan, sur le sionisme.

Ankara a demandé un “prix trop élevé” a Israël, a-t-il noté, ce qui laisse les deux nations incapables de résoudre leurs problèmes. Il a néanmoins souligné que les Etats-Unis continueront de tenter de faire avancer une solution à la crise diplomatique.

*****************************************************************************************************************************

Nétanyahou fait tout son possible en retardant la formation de son gouvernement pour décourager Obama de venir faire le zigomar en Israël pour imposer un calendrier de retrait aux Juifs de la Judée-Samarie ! mais rien n’y fait , “le grand chat noir”  qui est un homme très mal élevé ne comprend pas qu’on ne doit pas venir importuner les honnêtes gens dans leur maison, surtout quand on n’est pas invité de bon coeur; le bougre n’en démord pas, il tient à venir contre vents et marées pour nous casser les burettes … alors, il ne reste plus qu’à prier contre sa venue en Israël et,   s’il rencontre des problèmes , c’est tant pis pour lui , il prend le risque que son avion tombe en panne au milieu de l’Atlantique ou qu’un nuage de  sauterelles s’engouffre dans les réacteurs de “Force- One” ; on ne sait jamais, Pâque est reconnue comme une période propice aux miracles  !
Envoyé par Daniel_097 – le Samedi 9 Mars 2013 à 10:27

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>