Lune rouge le 15 avril 2014 et fêtes juives (Pessah) 5774 : normal ou anormal ?

Tétrades : ces lunes rouges qui pourraient annoncer la fin du monde

Pour la quatrième fois en un peu plus de 500 ans, le phénomène des tétrades va se produire. A quatre reprises en deux ans, le Soleil, la Terre et la Lune seront parfaitement alignés. Résultat : la Lune va devenir rouge sang pendant quelques minutes.
A partir du mardi 15 avril, la Terre sera le témoin d’un évènement rare : les tétrades. Derrière ce mystérieux nom se cache un phénomène d’astrophysique dit des « lunes rouges ». La succession de ses dernières annoncerait un redoutable événement selon certains.

« Le soleil deviendra obscur et la lune rouge comme du sang, avant que vienne le jour du Seigneur, ce jour grand et glorieux ». Cet extrait du Livre de Joël dans l’ancien testament fait frémir les croyants à la veille du début d’une tétrade. Ce terme désigne un phénomène céleste qui va avoir lieu très prochainement.

Quatre éclipses lunaires et quatre « lunes rouges »

A partir du mardi 15 avril, quatre éclipses lunaires vont avoir lieu, chacune séparées par six pleines lunes. Ces éclipses lunaires sont également appelées « lunes rouges » ou même « lunes de sang » en raison de la teinte de l’astre. Lors d’une éclipse lunaire, le Soleil, la Terre et la Lune sont parfaitement alignés, et la Terre cache la lumière du Soleil qui éclaire habituellement la Lune. La couleur de notre satellite en est donc changée et devient rouge.

La tétrade, qui désigne cette série de quatre éclipses lunaires, ne s’est produit que trois fois durant les 500 dernières années, et à chaque fois, un événement religieux majeur a eu lieu, en particulier pour le peuple juif. La tétrade de 1493 s’est déroulée juste après l’inquisition espagnole et l’expulsion des juifs. En 1949, l’Etat d’Israël a été fondé. La dernière fois, en 1967, la guerre des Six Jours a eu lieu. Cette nouvelle tétrade pourrait donc être le signe qu’un événement important va se produire.

Où et quand voir ces lunes rouges ?

A côté de ces considérations apocalyptiques, les plus sceptiques, à défaut de se préparer pour la fin du monde, pourront profiter du spectacle des lunes rouges le 15 avril 2014, le 8 octobre 2014, ainsi que le 4 avril 2015 et le 28 septembre 2015. Pour la première, qui aura lieu mardi prochain, il faudra malheureusement se déplacer sur le continent américain pour profiter pleinement du spectacle. Depuis la France, on ne verra que le début du phénomène, très tôt le matin, soit avant sept heures.

A noter aussi que les quatre éclipses surviendront lors de deux fêtes juives : lors de la Pâque (Pessa’h) et pendant la fête des Tabernacles (Souccot), aussi bien cette année qu’en 2015. Coïncidence troublante ? Pas vraiment puisque le calendrier des fêtes juives est calqué sur le calendrier lunaire.

Préparez-vous à voir la Lune se colorer de rouge

Mis à jour  : 10-04-2014 16:30

- Créé : 10-04-2014 10:15

ESPACE – Pour la quatrième fois en un peu plus de 500 ans, le phénomène des tétrades va se produire. A quatre reprises en deux ans, le Soleil, la Terre et la Lune seront parfaitement alignés. Résultat : la Lune va devenir rouge sang pendant quelques minutes.

 Apocalypse now ? Non, ce n’est pas (encore) la fin du monde même si un événement astronomique rarissime a débuté depuis quelques jours et devrait durer jusqu’à l’automne 2015. Il s’agit des tétrades, c’est-à-dire quatre éclipses lunaires séparées par six lunaisons (un semestre). On parle d’éclipse lunaire quand la Lune, le Soleil et la Terre sont parfaitement alignés et que la Terre s’intercale au milieu, plongeant alors notre satellite dans l’ombre. Ce dernier prend alors une couleur sombre, rouge cuivré.

La première de ces lunes « rouge sang » surviendra les 14 au 15 avril 2014 (selon les fuseaux horaires), puis elles se succéderont en octobre 2014, avril 2015 et septembre 2015. Ce phénomène extraordinaire des tétrades n’est survenu qu’à trois reprises en 500 ans, indique la Nasa.

Seulement le début du phénomène sera visible en France

Mardi 15 avril en France, si vous voulez observer ce phénomène inhabituel (la dernière éclipse lunaire totale a eu lieu le 10 décembre 2011 au crépuscule en France), il faudra… prendre l’avion. En effet, en Europe de l’Ouest, il ne sera possible de voir – un peu avant 7 heures du matin – que la première partie du phénomène, c’est-à-dire l’entrée dans la pénombre de la Lune.

Depuis la France, la Lune aura disparu derrière l’horizon (aux alentours de 9 heures du matin) avant le début des phases les plus intéressantes du phénomène. Pour la voir dans son intégralité, il faudrait voyager à New York (Etats-Unis) ou au Québec (Canada).

Un signe de la fin du monde ? Certains y croient

Pour certains chrétiens, un tel événement est le signe du début de la fin des temps. Dans l’Ancien Testament, on peut lire dans le Livre de Joël : « Le soleil deviendra obscur et la lune rouge comme du sang, avant que vienne le jour du Seigneur, ce jour grand et glorieux » (ou redoutable selon les traductions, ndlr).

A noter aussi que les quatre éclipses surviendront lors de deux fêtes juives : lors de la Pâque (Pessa’h) et pendant la fête des Tabernacles (Souccot), aussi bien cette année qu’en 2015. Coïncidence troublante ? Pas vraiment puisque le calendrier des fêtes juives est calqué sur le calendrier lunaire.

************************************************************************************************************************

 

L’éclipse Totale de Lune du 15 Avril 2014,             la première d’une série d’éclipses totales

 

L’éclipse Totale de Lune du 15 Avril 2014 est la première  des quatre éclipses lunaires totales consécutives se produisant  en 2014 (15 Avril et 08 Octobre) et 2015 (04 Avril et 28 Septembre).

 

Cette nouvelle éclipse est la première éclipse  totale de Lune depuis celle du 10 Décembre 2011, dont seule la fin avait  été visible au crépuscule, la France métropolitaine  et l’Europe étant alors en limite de la zone de visibilité du  phénomène.

 

Une nouvelle fois, les observateurs de la majeure partie de  l’Europe ne sont pas favorisés puisque la Pleine Lune se couche juste  avant le commencement du phénomène. Pour les lieux situés  les plus à l’ouest de l’Europe, le coucher de Lune intervient durant  l’entrée dans la zone de pénombre.

 

L’éclipse se produit au nœud ascendant de l’orbite  lunaire dans la constellation de la Vierge (Virgo). Le diamètre  apparent de la Lune est proche de sa moyenne puisque l’éclipse se produit  presque à mi-chemin entre l’apogée (08 Avril à 14h53 UT)  et le périgée (le 23 avril à 00h28 UT). La trajectoire  orbitale de la Lune l’amène dans la moitié sud de l’ombre de la  Terre. Bien que l’éclipse ne soit pas centrale, la phase de totalité  dure pas moins de 78 minutes.

 

 

Où ?

Ce spectacle est visible de tous les  points de la Terre où la Lune est présente dans le ciel au moment  de l’éclipse.

Zone de visibilité de l’Eclipse Totale du 15 Avril 2014

 

L’évènement entier est visible à la fois  de l’Amérique du Nord et de l’Amérique du Sud. Les observateurs  dans l’ouest du Pacifique manquent la première moitié de l’éclipse  car elle se produit avant le lever de la Lune. De même, une bonne partie  de l’Europe et de l’Afrique voit la Lune disparaître derrière l’horizon  lorsque l’éclipse commence. L’éclipse n’est pas visible du nord  et de l’est de l’Europe, de l’Afrique, du Moyen-Orient ou de l’Asie centrale.

 

 

Quand ?

 

L’entrée dans la zone pénombrale débute  à 04h52 UTC. Le disque lunaire va progressivement perdre son bel éclat  pour prendre une teinte légèrement grisâtre au fur et à  mesure de son entrée sous le voile de pénombre. Le disque sélène  est entièrement drapé de la faible pénombre environ 65  minutes plus tard. L’entrée dans l’ombre terrestre débute à  05h57 UTC. C’est le début de la phase partielle. Alors que sa partie  encore éclairée se réduit à un fin croissant, la  Lune offre un aspect terne nuancé par de subtiles teintes de gris.

 

L’éclipse totale commence à 07h06 UTC, et pendant  78 minutes le disque n’est plus éclairée directement par le Soleil  en raison de l’interposition de la Terre. Alors partiellement éclairée  par les rayons du Soleil filtrés par l’atmosphère terrestre, la  Lune revêt une robe aux tons rouges et cuivrés, caractéristiques  des éclipses totales de Lune. La configuration géométrique  de l’éclipse amène notre satellite naturel uniquement dans la  partie sud du cône d’ombre et le disque lunaire devrait montrer en cette  occasion un contraste de luminosité assez important entre les hémisphère  nord et sud de la Lune au plus fort de la phase de totalité à  07h45 UTC.

 

Au milieu de la phase de totalité de l’éclipse,  la Lune se tient au zénith d’un lieu situé dans l’Océan  Pacifique aux coordonnées géographiques de 10°03′ Sud et 116°25′  Ouest.

 

Durant la phase de totalité, les constellations de  printemps sont bien placées pour l’observation aussi un certain nombre  d’étoiles brillantes peuvent donc être utilisées pour des  comparaisons de magnitude. Spica (magV de +1.05) est l’étoile la plus  remarquable se trouvant juste à 2° à l’ouest de la Lune éclipsée.  La couleur bleue brillante de Spica (alpha Virginis) fait un contraste  saisissant avec la Lune pourpre. Tout juste une semaine après l’opposition,  Mars (magV de -1,4) apparaît deux magnitude plus lumineuse que Spica et  se trouve à 9,5 ° au nord-ouest de la Lune. Arcturus (magV de +0.15)  est à 32° au nord, Saturne (magV de +0,2) est à 26 ° vers  l’est et Antarès (magV de +1.07) est à 44° au sud-est.

 

Eclipse Totale de Lune du 28 Octobre 2004

© Copyright – Frank TYRLIK. Tous droits réservés.

 

La sortie de l’ombre commence à 08h24 UTC et notre  satellite naturel va reprendre progressivement son aspect initial en passant  successivement par de subtiles teintes, dans l’ordre inverse de celles que nous  avons pu admirer avant la phase de Totalité.

 

La sortie complète de la Lune du cône d’ombre  terrestre intervient à 09h33 UTC. Le disque sélène, baignant  encore dans la faible lumière pénombrale, amorce alors sa sortie  de la zone de pénombre terrestre pour recevoir désormais directement  les rayons du Soleil. Le disque complet de Lune retrouve tout son éclat  à 10h39 UTC avec la fin de la phase pénombrale de l’éclipse.

 

15 Avril 2014 : Les Horaires

P.A. Au-dessus                         de
Entrée dans la                         Pénombre 04h 52m 01s UTC 95° 75° W 10° S
Entrée dans l’Ombre 05h 57m 59s UTC 88° 90° W 10° S
Début de l’Eclipse                         Totale 07h 06m 22s UTC 245° 107° W 10° S
Maximum de l’Eclipse 07h 45m 39s UTC - 117° W 10° S
Fin de l’Eclipse Totale 08h 24m 58s UTC 146° 126° W 10° S
Sortie de l’Ombre 09h 33m 21s UTC 303° 143° W 10° S
Sortie de la Pénombre 10h 39m 09s UTC 297° 158° W 10° S
Magnitude                         = 1.295 Données : OCCULT Eclipses &                         Transits v1.5.0
[DeltaT                         = 67.4 secs]

P.A. (Position Angle) : Point du limbe                         lunaire où l’événement se produit.

Les deux dernières colonnes indiquent                         l’endroit sur Terre où la Lune se trouve au zénith.

 

Note : toutes les heures sont exprimées                         en Temps Universel (UTC).

En cette période de l’année,                         il convient donc d’ajouter, en France ainsi que dans                         les pays de l’Union Européenne, 2 heures pour                         obtenir l’heure légale. Ainsi, le maximum de                         l’éclipse a lieu le 15 Avril à 07h45 UTC,                         soit le 15 Avril à 09h45 à votre montre.

 

 

 

Les conditions d’observation

 

Eclipse Totale de Lune du 15 Avril                         2014 – Visibilité – Hauteur sur l’horizon

Entrée                         dans la pénombre Entrée                         dans l’ombre Début                         de l’éclipse Maximum Fin de l’éclipse Sortie de                         l’ombre Sortie de                         la pénombre
Paris (France) -9° -20° -26° -32° -42° -48°
Québec (Canada) 33° 31° 25° 20° 15° -6°
Saint-Pierre (Saint-Pierre-et-Miquelon) 36° 30° 21° 14° -5° -17°
Gustavia (Saint-Barthélémy) 60° 52° 39° 30° 21° -10°
Marigot (Saint-Martin) 60° 51° 38° 29° 21° -10°
Papeete (Polynésie                         Française) 16° 32° 48° 57° 66° 80° 77°
Mata-Uru (Wallis-et-Futuna) -10° 22° 32° 41° 58° 74°
Nouméa (Nouvelle                         Calédonie) -25° -10° 16° 24° 39° 55°

 

Dans les lieux les plus à l’ouest de Europe, seule  l’entrée dans la zone de pénombre est visible, la Lune s’apprêtant  à disparaître derrière l’horzion avant le début des  phases les plus intéressantes du phénomène.

 

Pour nos amis Québéquois, l’éclipse est  visible dans pratiquement toute son intégralité puisque seule  la fin du phénomène se déroule au moment du coucher de  la Lune. Il en est de même pour les observateurs des Antilles ou de Saint-Pierre  (Saint-Pierre-et-Miquelon), ainsi que pour ceux situés dans les Caraïbes,  à Gustavia (Saint-Barthélémy) ou à Marigot (Saint-Martin)  par exemple.

 

Dans le Pacifique, et notamment à Papeete (Polynésie  Française), l’éclipse est visible dans son intégralité,  tandis qu’à Nouméa (Nouvelle Calédonie), les observateurs  voient la Lune déjà bien grignotée faire son arrivée  au-dessus de l’horizon.

 

Les observateurs de Mata-Uru (Wallis-et-Futuna) ne ratent  que l’entrée dans la pénombre et profitent du reste du spectacle  dès le lever de la Lune.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>