LONDON 2012 : info et intox sur les rumeurs d’attentats à l’occasion des JO

L’attentat suicide qui a tué six Israéliens en Bulgarie le 18 juillet a réveillé les inquiétudes.Israël se prépare à un éventuel attentat de la part de l’Iran. Israël a renforcé son dispositif de sécurité pour les Jeux olympiques, craignant un attentat commandité par l’Iran qui pourrait viser ses athlètes à Londres,selon le journal britannique The Sunday Times.

Lire ICI sur Lefigaro.fr…

Le gouvernement israélien aurait envoyé des agents de son service de sécurité intérieure, le Shin Bet, pour protéger sa délégation olympique. Dans le même temps, le service de renseignement israélien, le Mossad, aurait envoyé une équipe en Europe à la recherche d’un groupe de terroristes présumés suspecté de travailler en liaison l’Iran et le Hezbollah.

Mais un haut responsable israélien de la défense a démenti dimanche des informations du Sunday Times selon lesquelles les services de renseignements israéliens auraient envoyé une équipe spéciale en Europe pour arrêter des terroristes préparant un attentat aux JO de Londres.  «Ce sont des descriptions romanesques», a déclaré le général de réserve Amos Gilad, haut responsable au ministère de la Défense, à la radio militaire. «Il faut conserver une certaine mesure, un certain sens des proportions même s’il y a des tentatives d’attentats (antiisraéliens) de l’Iran et du Hezbollah dans plusieurs pays», a-t-il ajouté.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak, dans des remarques diffusées par les radios publique et militaire israéliennes, a lui aussi indiqué dimanche qu’il n’y avait pas de «menace concrète» d’attentat aux JO de Londres, tout en soulignant que les services de renseignements étaient «en état d’alerte».  «Il y a incontestablement une vigilance opérationnelle et des services de renseignements avant les Jeux olympiques de Londres. Les services britanniques en particulier, qui sont très performants, font tout ce qu’ils peuvent, avec l’aide des autres services de renseignements dans le monde entier, afin de limiter au maximum le risque qu’il arrive quelque chose pendant les Jeux», a déclaré M. Barak.

L’attentat à la bombe qui a tué six personnes, dont cinq Israéliens, dans la station balnéaire de Burgas au bord de la Mer Noire mercredi dernier a répandu la crainte d’une répétition de l’attentat des Jeux olympiques de Munich en 1972 perpétré par des tireurs palestiniens, dans lequel onze athlètes et entraîneurs israéliens avaient été tués.

Les autorités britanniques affirment que de leur côté, ils seront dans l’incapacité de mener à bien tous les contrôles de sécurité appropriés, par manque de personnel. La société privée de sécurité G4S s’était elle-même déclarée non opérationnelle à 2 semaines des Jeux.Le gouvernement a alors attribué une rallonge budgétaire à G4S pour assurer sa mission. Le ministre de la défense britannique, Philip Hammond, a donc annoncé jeudi, la mobilisation de 3 500 soldats supplémentaires pour boucler le dispositif de sécurité des Jeux olympiques, après la défaillance de la société de sécurité privée.Le ministre a indiqué que la décision de porter à 17 000 le nombre de militaires impliqués dans le dispositif général de 40 000 hommes avait été prise en raison de l’impossibilité d’obtenir “le nombre de gardiens requis pour tous les sites dans le calendrier imparti”.

ICI, sur le site de la Fondation Rockefeller, un scénario d’anticipation prévoyait dès le mois de mai 2010, 13.000 morts dans le cadre d’un attentat aux JO de Londres 2012 !? (page 34 du document)

“La décennie de 2010 à 2020 a été surnommée la “funeste décennie” pour une bonne raison: les attentats des Jeux Olympiques de 2012, qui a tué 13000 personnes, ont été suivis de près par un tremblement de terre en Indonésie tuant 40000 personnes, un tsunami qui a presque anéanti le Nicaragua, et le début de la famine dans l’Ouest de la Chine, causée par une sécheresse liée au changement climatique, qui ne se produit qu’une fois tous les 1000 ans. “

Dans le document, la Fondation Rockefeller, parle de cette décennie comme la “funeste décennie”, en raison d’une vague d’attentats terroristes, de catastrophes naturelles ainsi que de soulèvements civils et des effondrements financiers.

 

JO de Londres : Israël se prépare à un éventuel attentat de la part de l’Iran

L’attentat suicide qui a tué six Israéliens en Bulgarie le 18 juillet a réveillé les inquiétudes.

Israël a renforcé son dispositif de sécurité pour les Jeux olympiques, craignant un attentat commandité par l’Iran qui pourrait viser ses athlètes à Londres, selon le journal britannique The Sunday Times.

Le gouvernement israélien aurait envoyé des agents de son service de sécurité intérieure, le Shin Bet, pour protéger sa délégation olympique. Dans le même temps, le service de renseignement israélien, le Mossad, aurait envoyé une équipe en Europe à la recherche d’un groupe de terroristes présumés suspecté de travailler en liaison l’Iran et le Hezbollah.

C’est l’attentat à la bombe mercredi 18 juillet qui a réveillé les inquiétudes. Imputé au Hezbollah et à l’Iran, l‘attentat suicide contre un bus de touristes israéliens en Bulgarie, qui a tué six personnes dans une station balnéaire au bord de la Mer Noire, fait craindre une répétition d’attaques à l’occasion des Jeux olympiques.

Scotland Yard et les services britanniques de renseignement auraient donc réévalué la menace contre la délégation israélienne après l’attentat suicide du 18 juillet, selon le Sunday Times.

********************************************************************

Jeux olympiques: Israël dément avoir tenté de déjouer un attentat

 

  • Sur la photo, des athlètes israéliens s'entraînent au... (Photo: archives Reuters)

Agrandir

Sur la photo, des athlètes israéliens s’entraînent au judo pour les compétitions à Londres.

Photo: archives Reuters

Agence France-Presse
JERUSALEM

Un haut responsable israélien de la défense a démenti dimanche des informations du Sunday Times selon lesquelles les services de renseignements israéliens auraient envoyé une équipe spéciale en Europe pour arrêter des terroristes préparant un attentat aux JO de Londres.

 

«Ce sont des descriptions romanesques», a déclaré le général de réserve Amos Gilad, haut responsable au ministère de la Défense, à la radio militaire.

«Il faut conserver une certaine mesure, un certain sens des proportions même s’il y a des tentatives d’attentats (antiisraéliens) de l’Iran et du Hezbollah dans plusieurs pays», a-t-il ajouté.

Selon le journal britannique, les services du renseignement britannique et israélien auraient réévalué la menace contre la délégation olympique israélienne après l’attentat du 18 juillet contre un bus de touristes israéliens en Bulgarie.

 

Suite à cet attentat, le gouvernement israélien aurait envoyé des agents de son service de sécurité intérieure, le Shin Bet, pour protéger sa délégation olympique, selon l’hebdomadaire. De son côté, le Mossad, service de renseignement israélien, aurait envoyé en Europe une équipe, du nom de code Bayonnette, à la recherche d’un groupe de terroristes présumés suspecté de travailler en liaison avec l’Iran et le Hezbollah libanais.

L’un des terroristes présumés recherchés par les agents israéliens avant les Jeux qui débutent le 27 juillet à Londres est un homme disposant d’un passeport américain au nom de David Jefferson, qui aurait fui après l’attentat en Bulgarie, affirme le Sunday Times.

«Les services de renseignements ne fonctionnent pas de cette façon. On n’envoie pas tout d’un coup une dizaine d’agents pour rechercher un (terroriste) fantôme», a expliqué le général Gilad.

«Il faut un indice précis, une collecte d’informations vérifiées. C’est un travail de fourmis» a-t-il ajouté, en précisant que les services de sécurité israéliens ne disposaient pas d’«informations concrètes» sur une possible tentative d’attentat lors des JO de Londres.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak, dans des remarques diffusées par les radios publique et militaire israéliennes, a lui aussi indiqué dimanche qu’il n’y avait pas de «menace concrète» d’attentat aux JO de Londres, tout en soulignant que les services de renseignements étaient «en état d’alerte».

«Il y a incontestablement une vigilance opérationnelle et des services de renseignements avant les Jeux olympiques de Londres. Les services britanniques en particulier, qui sont très performants, font tout ce qu’ils peuvent, avec l’aide des autres services de renseignements dans le monde entier, afin de limiter au maximum le risque qu’il arrive quelque chose pendant les Jeux», a déclaré M. Barak.

L’attentat à la bombe qui a tué six personnes, dont cinq Israéliens, dans la station balnéaire de Burgas au bord de la Mer Noire mercredi dernier a répandu la crainte d’une répétition de l’attentat des Jeux olympiques de Munich en 1972 perpétré par des tireurs palestiniens, dans lequel onze athlètes et entraîneurs israéliens avaient été tués.

**************************************************

JO: Israël dément avoir envoyé des agents pour déjouer des attentats

JERUSALEM – Les responsables israéliens de la Défense ont démenti dimanche des informations du Sunday Times selon lesquelles les services de renseignements israéliens auraient envoyé une équipe en Europe sur la piste d’auteurs potentiels d’attentats aux JO de Londres.

Par ailleurs, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a confirmé que l’auteur de l’attentat suicide du 18 juillet contre un bus de touristes israéliens à Bourgas, en Bulgarie, avait un complice.

Il est clair qu’au moins une autre personne – peut-être plus – était impliquée, qui n’est pas moyen-orientale, a-t-il dit, selon un communiqué de ses services.

Le kamikaze était un idiot manipulé, a-t-il ajouté, réaffirmant que l’attentat était dirigé par le Hezbollah chiite libanais.

M. Barak a en outre indiqué qu’il n’existait pas de menace concrète d’attentat aux JO de Londres, qui débutent le 27 juillet.

Il y a incontestablement une vigilance opérationnelle et des services de renseignements avant les Jeux Olympiques de Londres. Les services britanniques en particulier, qui sont très performants, font tout ce qu’ils peuvent, avec l’aide des autres services de renseignements dans le monde entier, afin de limiter au maximum le risque qu’il arrive quelque chose pendant les Jeux, a-t-il souligné.

Selon le Sunday Times, les services des renseignements britanniques et israéliens auraient réévalué la menace contre la délégation olympique israélienne après l’attentat de Bourgas, imputé par Israël à l’Iran et au Hezbollah.

Le service israélien de sécurité intérieure, le Shin Bet, a envoyé des agents pour protéger la délégation olympique et le Mossad, service de renseignements israélien, a dépêché une équipe, sous le nom de code Bayonnette, à la recherche d’un groupe soupçonné de travailler en liaison avec l’Iran et le Hezbollah, rapporte le journal britannique.

Ce sont des descriptions romanesques, a déclaré Amos Gilad, haut responsable au ministère israélien de la Défense, à la radio militaire.

Il faut conserver un certain sens des proportions même s’il y a des tentatives d’attentats (anti-israéliens) de l’Iran et du Hezbollah dans plusieurs pays, a-t-il ajouté.

L’un des suspects recherchés par les agents israéliens est un homme disposant d’un passeport américain au nom de David Jefferson, qui aurait fui après l’attentat en Bulgarie, affirme le Sunday Times.

Les services de renseignements ne fonctionnent pas de cette façon. On n’envoie pas tout d’un coup une dizaine d’agents pour rechercher un fantôme, a répliqué le général Gilad. Il faut un indice précis, une collecte d’informations vérifiées. C’est un travail de fourmi, a-t-il ajouté.

L’attentat de Bourgas a éveillé la crainte d’une attaque anti-israélienne aux JO, 40 ans après l’enlèvement par un commando palestinien de la délégation israélienne aux Jeux de Munich, au cours duquel onze otages israéliens, cinq ravisseurs palestiniens et un policier allemand avaient été tués.

(©AFP / 22 juillet 2012 12h52)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>