Le Président chrétien évangélique du Vanuatu, veut reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël

Les Îles Vanuatu reconnaissent Jérusalem comme capitale d’Israël : Après la République tchèque, les Îles Vanuatu veulent à leur tour reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël

Baldwin Lonsdale en 2015 au Japon (Crédit : Capture d’écran UN.org)

Baldwin Lonsdale en 2015 au Japon (Crédit : Capture d’écran UN.org)

Après avoir découvert que son propre pays ne s’était pas opposé en octobre 2016 contre la résolution de l’UNESCO reniant les liens entre le peuple juif et le mont du temple, Baldwin Lonsdale, président des Îles Vanuatu, a réagi en prenant la décision historique, selon Israel Hayom de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Le président de Vanuatu, décrit comme un chrétien évangélique très proche d’Israël, devrait selon le quotidien israélien, étudier avec son Premier ministre les possibilités de se rendre bientôt en visite officielle en Israël. Cette visite serait une première dans l’histoire des deux pays.

Vanuatu rejoint ainsi les pays qui affirment un soutien fort à Israël, à l’instar de la République tchèque.

Le 23 mai dernier la Chambre des députés tchèque a appelé le gouvernement national mardi à reconnaître Jérusalem en tant que capitale israélienne et à cesser les paiements d’adhésion à l’UNESCO jusqu’à ce que l’organisation mette un terme à son attitude partiale envers l’État juif.

Les Îles Vanuatu sont un archipel de Mélanésie, situées en mer de corail dans le sud-ouest de l’océan pacifique.

L’exemple Tchèque !

Il a ajouté que la décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël était « la reconnaissance de quelque chose de simple. » Netanyahu a déclaré qu’il espérait que la résolution tchèque inspirerait d’autres pays à agir de même : « C’est la décision correcte, digne et courageuse que d’autres devraient copier », a-t-il dit.

Le Premier ministre a relié le soutien de Prague à Israël aux premières années de l’Etat juif, quand la Tchécoslovaquie avait vendu des armes à la toute jeune armée israélienne, geste cruciale à la mise en place du pays : « Les Tchèques nous ont donné des fusils tchèques, a-t-il dit, cela a été le début de la lutte. »

 

Netanyahu remercie les Tchèques pour leurs résolutions pro-Israël

Le Premier ministre espère que d’autres pays suivront l’exemple de Prague, qui a reconnu Jérusalem comme capitale et critiqué l’UNESCO pour son parti pris

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la cérémonie d'accueil des diplomates en Israël, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, pour Yom HaAtsmaout, le 2 mai 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la cérémonie d’accueil des diplomates en Israël, à la résidence présidentielle, à Jérusalem, pour Yom HaAtsmaout, le 2 mai 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Netanyahu a salué la Chambre tchèque des députés pour son appel, mardi, au gouvernement du pays à reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël, et à cesser de payer les frais d’adhésion à l’UNESCO tant que l’organisation n’abandonne pas son parti-pris contre Israël.

Pendant la cérémonie officielle de célébration du 50e anniversaire de la réunification de Jérusalem par Israël pendant la guerre des Six Jours en 1967, le Premier ministre a déclaré que la décision tchèque était une décision courageuse. « C’est une position adéquate, c’est une position courageuse que d’autres devraient adopter », a-t-il dit.

Il a ajouté que la décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël était « la reconnaissance de quelque chose de simple. » Netanyahu a déclaré qu’il espérait que la résolution tchèque inspirerait d’autres pays à agir de même.

Milos Zeman, à gauche, le président de République tchèque, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 7 octobre 2013. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

« C’est la décision correcte, digne et courageuse que d’autres devraient copier », a-t-il dit.

Le Premier ministre a relié le soutien de Prague à Israël aux premières années de l’Etat juif, quand la Tchécoslovaquie avait vendu des armes à la toute jeune armée israélienne, geste cruciale à la mise en place du pays.

« Les Tchèques nous ont donné des fusils tchèques, a-t-il dit, cela a été le début de la lutte. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>