Le Pape, futur Secrétaire Général de l’ONU des religions ? Une proposition de l’israélien Shimon Pérès !

 

pape peres 2Reçu ce jeudi 4 septembre en audience privée par le Saint-Père, l’ancien président israélien a suggéré au pontife de prendre la tête d’une « Organisation des religions unies », « meilleure manière de s’opposer aux terroristes qui tuent au nom de la foi ».

L’ancien président israélien Shimon Peres, reçu jeudi au Vatican en audience privée par le pape François, a déclaré lui avoir proposé la création d’une « ONU des religions » compte tenu de l’inefficacité de l’actuelle ONU politique. « Aujourd’hui, les guerres éclatent essentiellement avec comme prétexte, la religion. Nous sommes confrontés à des centaines, voire des milliers de mouvements terroristes qui prétendent tuer au nom de Dieu », a déclaré M. Peres,

Et si le pape François était le premier Secrétaire de l’ »ONU des religions » ? C’est en tout cas l’idée que défend Shimon Peres. Idée qu’il a expliquée lors d’une interview accordée à l’hebdomadaire italien catholique Famiglia Cristiana.

« Aujourd’hui, les guerres éclatent essentiellement avec comme prétexte la religion », a souligné l’ex-président israélien, « nous sommes confrontés à des centaines, voire des milliers de mouvements terroristes qui prétendent tuer au nom de Dieu ». Pour faire face à tout cela, il existe déjà une institution, les Nations Unies, mais c’est une « institution politique », ajoute-t-il, « qui n’a ni les armées dont disposaient les nations ni la conviction qu’engendre la religion ». D’où l’idée d’une « ONU des religions » présidée par le pape François. « Peut-être pour la première fois dans l’histoire, le Saint-Père est un leader respecté en tant que tel par les religions les plus diverses », a déclaré Shimon Peres, « je dirais même plus, il est peut-être le seul leader respecté ».

pape peres 1Le pontife n’a évidemment pris aucun engagement personnel quant à la proposition de Shimon Peres, mais a dit l’accueillir « avec attention et intérêt ». C’est en tout cas ce qu’a révélé le Père Federico Lombardi lors d’une conférence de presse. « Il y a des dicastères du saint-Siège dévolus à cette activité, ceux pour le dialogue interreligieux et de Justice et Paix », a répondu le pape François à Shimon Peres, « les cardinaux Tauran et Turkson suivront avec attention cette proposition ».

Une proposition étonnante, en provenance de JERUSALEM ! Que l’axe Rome-Jérusalem pilote ainsi l’actualité, voilà qui redonne un sérieux coup d’accélérateur au calendrier…apocalyptique. 

Créer une « ONU des religions » : la proposition de Shimon Peres au pape François

Le Vendredi 05 septembre 2014 à 10:34 par Marion Duchêne dans International

Reçu ce jeudi 4 septembre en audience privée par le Saint-Père, l’ancien président israélien a suggéré au pontife de prendre la tête d’une « Organisation des religions unies », « meilleure manière de s’opposer aux terroristes qui tuent au nom de la foi ».

Et si le pape François était le premier Secrétaire de l’« ONU des religions » ? C’est en tout cas l’idée que défend Shimon Peres. Idée qu’il a expliquée lors d’une interview accordée à l’hebdomadaire italien catholique Famiglia Cristiana.

« Aujourd’hui, les guerres éclatent essentiellement avec comme prétexte la religion », a souligné l’ex-président israélien, « nous sommes confrontés à des centaines, voire des milliers de mouvements terroristes qui prétendent tuer au nom de Dieu ». Pour faire face à tout cela, il existe déjà une institution, les Nations Unies, mais c’est une « institution politique », ajoute-t-il, « qui n’a ni les armées dont disposaient les nations ni la conviction qu’engendre la religion ». D’où l’idée d’une « ONU des religions » présidée par le pape François. « Peut-être pour la première fois dans l’histoire, le Saint-Père est un leader respecté en tant que tel par les religions les plus diverses », a déclaré Shimon Peres, « je dirais même plus, il est peut-être le seul leader respecté ».

Une proposition suivie avec « attention »

Le pontife n’a évidemment pris aucun engagement personnel quant à la proposition de Shimon Peres, mais a dit l’accueillir « avec attention et intérêt ». C’est en tout cas ce qu’a révélé le Père Federico Lombardi lors d’une conférence de presse. « Il y a des dicastères du saint-Siège dévolus à cette activité, ceux pour le dialogue interreligieux et de Justice et Paix », a répondu le pape François à Shimon Peres, « les cardinaux Tauran et Turkson suivront avec attention cette proposition ». Le 8 juin dernier, le Saint-Père avait invité Shimon Peres et Mahmoud Abbas au Vatican pour une prière historique et symbolique pour la paix, en présence également du patriarche œcuménique de Constantinople, Barthol,n

 

Shimon Peres propose au pape François la création d’une « ONU des religions »

la création d’une « ONU des religions »

Belga | 04 Septembre 2014 13h29

L’ancien président israélien Shimon Peres, reçu jeudi au Vatican en audience privée par le pape François, a déclaré lui avoir proposé la création d’une « ONU des religions » compte tenu de l’inefficacité de l’actuelle ONU politique. « Aujourd’hui, les guerres éclatent essentiellement avec comme prétexte, la religion. Nous sommes confrontés à des centaines, voire des milliers de mouvements terroristes qui prétendent tuer au nom de Dieu », a déclaré M. Peres, 91 ans, dans une interview à l’hebdomadaire italien catholique Famiglia Cristiana. « Pour lutter contre cette dérive nous avons l’Organisation des Nations unies. C’est une institution politique, qui n’a ni les armées dont disposaient les nations ni la conviction qu’engendre la religion », poursuit l’ancien président israélien, dont le mandat s’est achevé fin juillet. « Et alors, en prenant acte du fait que l’ONU a fait son temps, ce qui nous servirait, c’est une Organisation des religions unies, une ONU des religions. Ce serait la meilleure manière de s’opposer aux terroristes qui tuent au nom de la foi », a ajouté encore M. Peres. M. Peres, qui s’est rendu à de nombreuses reprises au Vatican, a précisé qu’il verrait bien le pape François à la tête de cette « ONU des religions ». « Peut-être pour la première fois dans l’histoire, le Saint-Père est un leader respecté en tant que tel par les religions les plus diverses. Je dirais même plus, il est peut-être le seul leader respecté », a déclaré M. Peres. Le Vatican n’a pour sa part donné aucune information sur la rencontre privée entre les deux hommes. Début juin, peu après son voyage au Proche-Orient, le pape François avait reçu Shimon Peres et le président palestinien Mahmoud Abbas au Vatican pour une rencontre de prière à l’issue de laquelle les trois hommes avaient planté un olivier, symbole de paix. (Belga)

 

Shimon Peres suggère une « ONU des religions »

4/09/14 – 13h44  Source: Belga L’ex-président israélien Shimon Peres lors de sa précédente visite au Vatican (mai 2014) © ap.

L’ancien président israélien Shimon Peres, reçu jeudi au Vatican en audience privée par le pape François, a déclaré lui avoir proposé la création d’une « ONU des religions » compte tenu de l’inefficacité de l’actuelle ONU politique.

« Aujourd’hui, les guerres éclatent essentiellement avec comme prétexte, la religion. Nous sommes confrontés à des centaines, voire des milliers de mouvements terroristes qui prétendent tuer au nom de Dieu », a déclaré M. Peres, 91 ans, dans une interview à l’hebdomadaire italien catholique Famiglia Cristiana. « Pour lutter contre cette dérive nous avons l’Organisation des Nations unies. C’est une institution politique, qui n’a ni les armées dont disposaient les nations ni la conviction qu’engendre la religion », poursuit l’ancien président israélien, dont le mandat s’est achevé fin juillet. « Et alors, en prenant acte du fait que l’ONU a fait son temps, ce qui nous servirait, c’est une Organisation des religions unies, une ONU des religions. Ce serait la meilleure manière de s’opposer aux terroristes qui tuent au nom de la foi », a ajouté encore M. Peres. M. Peres, qui s’est rendu à de nombreuses reprises au Vatican, a précisé qu’il verrait bien le pape François à la tête de cette « ONU des religions ». « Peut-être pour la première fois dans l’histoire, le Saint-Père est un leader respecté en tant que tel par les religions les plus diverses. Je dirais même plus, il est peut-être le seul leader respecté », a déclaré M. Peres. Le Vatican n’a pour sa part donné aucune information sur la rencontre privée entre les deux hommes. Début juin, peu après son voyage au Proche-Orient, le pape François avait reçu Shimon Peres et le président palestinien Mahmoud Abbas au Vatican pour une rencontre de prière à l’issue de laquelle les trois hommes avaient planté un olivier, symbole de paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>