Etat Islamique, Califat, ISIS, EI, EIIL, DAASH : plusieurs noms, mais un seul programme !

Etat islamique en Irak et au Levant, Califat, EIIL, EI, ISIS, Daash ou Daech, … : plusieurs noms, mais un seul programme ! 

Les dirigeants de l’ « Etat islamique en Irak et au Levant » – (EIIL ou Ei ou ISIS), – appelé également Daash, acronyme de Dawlat al-Islamiyya fi al-Iraq wal-Sham –

L’Etat islamique fait varier son appellation presque aussi souvent qu’il se livre  à des atrocités : décapitation au sabre, éradication de populations entières, esclavage, prostitution forcée de mineures sous couvert de mariage dans des bordels militaires.

Son programme toutefois est limpide : créer un Etat musulman sunnite qui s’étende, pour commencer, de l’Irak à la Méditerranée, et qui devra obéir  à la lettre à la Sharia (loi musulmane de stricte obédience). C’est à dire :

- Interdiction totale de l’alcool
- Interdiction totale de la cigarette et autres dogues
- Interdiction d’écouter la musique
- Interdiction aux femmes de sortir de la maison, sauf cas de force majeure
- Hors de la maison les femmes doivent être complètement voilées
- Obligation pour tout homme de prier cinq fois par jours, faute d’avoir les mains coupées
- Interdiction de faire flotter tout drapeau à l’exception de celui du Califat
- Les “mécréants” doivent se convertir à l’Islam sunnite, sinon comme les Chiites et les Yazidim ils sont exécutés
- Interdiction de réunion à l’exception de celles de l’organisation
- Interdiction de prier sur les tombes des Tsaddikim (Sages), ce qui est assimilé au   paganisme. D’où la destruction récente de la tombe supposée du prophète Jonas à Mossoul.
- Les Juifs et les Chrétiens sont tenus de payer des impôts exorbitants, sinon ils sont priés d’aller voir ailleurs en laissant leurs biens derrière eux. Les récalcitrants seront exécutés

irakL’Occident, comme à son habitude, s’informe mais ne réagit pas. Obama avoue ne pas avoir encore défini une stratégie. Même l’attaque au musée de Bruxelles qui s’est soldée par le meurtre de deux Israéliens revendiqué par Daash est déjà oubliée. David Cameron s’émeut parce que le décapiteur diplômé est un sujet britannique.

Et pourtant, les combattants de Daash ne comptent pas plus de 10.000 énergumènes, soit la moitié des effectifs du Hamas et, contrairement à ce dernier, ils évoluent en terrain découvert et sans boucliers humains, ce qui devrait en faire une proie facile pour l’aviation de chasse . Tsahal en viendrait à bout en deux jours, mais l’Occident n’a pas encore sollicité les services  de l’Etat hébreu pour  régler le problème.

Israël aurait d’ailleurs bien tort de s’opposer au Califat en devenir qui, en s’en prenant aux Etats arabes modérés, devient un “allié” objectif, partant du principe diplomatique que les ennemis de mes ennemis deviennent mes “amis”. Ce qui fait dire à Fidel Castro que ISIS (EI) est une création conjointe de la CIA et du MOSSAD !

Appelée aussi « ISIS » ou « Daash », le groupuscule d’Abou-Bakr El-Baghdadi a évolué dans le combat nationaliste du « djihad ». Le chef qui s’est déclaré Calife des croyants, sur des territoires à cheval entre la Syrie et l’Irak, fut arrêté par l’armée américaine en 2006. Libéré 3 années plus tard, El-Baghdadi réactive, dès sa relaxation, ses réseaux dans son pays en s’attaquant aux chiites et densifia sa relation avec Al-Qaïda. Ce qui l’a poussé à diriger des attentats dans son pays contre les chiites parallèlement à celles dirigées contre les forces étrangères présentes en Irak, c’est Al-Qaïda, sa mamelle sunnite. La confrontation sectaire d’Al-Qaïda avec les Chiites se traduit par l’appui des cheikhs et des monarchies, qui ont plusieurs de leurs princes et services secrets en contact permanent avec les hordes, souvent en les créant, faisant allégeance à Al-Qaïda.

A partir de 2011, ISIS s’est occupé des islamistes engagés dans la guerre contre le régime de Damas. Ce sont les islamistes syriens qui l’ont sollicité, alors qu’ils quêtaient des soutiens de l’organisation d’Oussama Benladen. Ensuite, le flux des islamistes du Monde entier vers la Syrie aidant, a fait que l’ISIS devienne la première force des opposants syriens. C’est lors de la crise syrienne que l’EIIL a reçu, des pays occidentaux, du Qatar, de la Turquie et des autres pays hostiles au despote Bashar El-Assad, ses premières aides et arsenaux.

Le Hamas, comme les Frères musulmans sunnites, ne se distinguent en rien  du soi-disant Califat de l’Irak et du Levant, ni sur le plan doctrinaire, ni sur le plan des méthodes. La seule différence est que l’IL annonce la couleur et que le Hamas revêt, quand ça l’arrange, des habits de respectabilité.

  L’incapacité, l’aveuglement, la lâcheté et la génuflexion de  l’Occident devant l’Islam, montre bien  qu’Israël est devenu  le seul garant de ce qui reste de la civilisation occidentale face aux bêtes sauvages.

Suite à la disqualification du joueur central qui fut l’Occident chrétien, dominant pendant deux millénaires, il ne reste plus en présence qu’Ismaël et Israël pour redessiner le monde à venir qui, tombera la barbarie coranique.  La guerre entre le Hamas et Israël, n’est que le prélude à des conflits qui toucheront Israël et le Moyen-Orient, mais aussi toute l’Europe qui, pour la première fois, est bien moins préparée qu’Israël pour y faire face.

Daesh prépare-t-il des attentats sur le sol US?!!

IRIB- C’est le site Bloomberg qui rapporte l’information, en reprenant

les sources, au sein du renseignement US : l’Etat islamique dit Daesh cherchent à s’infiltrer dans les pays occidentaux, y compris, les Etats Unis!  “Les rapports des services de renseignement se multiplient, mettant en garde contre l’extension des opérations de Daesh, dans les pays européens et aux Etats Unis. 5 agents de renseignement US ont confirmé cette information, en soulignant que la milice ne veut, nullement, se contenter de l’Irak et de la Syrie, et qu’elle a, clairement, l’intention de se réserver une place assez large, au sein du monde de l’Islam”. Bloomberg, qui diffuse, évidemment, la version de la CIA, de l’extension de Daesh, continue : “Selon le général US à la retraite, Dereck Harwat, le Moyen-Orient est devenu un théâtre de rivalité entre les Jihadistes d’Al-Qaïda et ceux de Daesh. .Obama a sous-évalué le risque de cette organisation, qui s’est, largement, implantée, en Syrie et en Irak. Les réseaux sociaux ont, activement, contribué à l’extension de Daesh. Cette milice dispose, dans le seul Moyen-Orient, de plus de 10.000 combattants; mais elle a des membres occidentaux, sur qui elle compte, pour commettre des attaques, aux Etats Unis et en Europe. Le “Washington Post” a fait part, de son côté, d’un vaste réseau diligenté par Daesh, dont le champ d’action viserait l’Europe. Des milliers de terroristes daechistes ayant des passeports occidentaux regagnent, en ce moment, l’Europe, pour y créer des cellules terroristes actives. Ces réseaux veulent recruter, en Occident, et ils ont, déjà, commencé le recrutement. “Ces informations sont publiées, alors que Daesh agit, strictement, dans le cadre des intérêts du néocolonialisme occidental. Que les dirigeants politiques de l’Occident, à l’origine de sa formation, décident, un jour, d’utiliser Daesh contre leur propre population, cela ne pourra avoir d’autre signification que celle-ci : les sociétés occidentales soumises aux risques d’éclatement, les décideurs politiques, ont besoin d’un facteur, qui permettrait le muselage de la masse. Al-Qaïda de 2001 laissera place à Daesh de 2014 …
********************************************************************************************************

Fidel Castro affirme que le Mossad a crée l’Etat islamique (ISIS)

4 septembre 2014  |   Classé dans: L’Actualité dans le Monde  |   Publié par:

Les allégations de Castro ont été faites dans une colonne publiée dans les médias cubains dans laquelle il a fustigé les Etats-Unis et l’Europe, et les a accusés de bellicisme. Il a aussi comparé les représentants de l’alliance militaire de l’OTAN aux SS nazis.

Castro a également attaqué le sénateur américain John McCain sur la politique des États-Unis au Moyen -Orient, l’appelant «l’allié le plus inconditionnel d’Israël. »
Il a choisi McCain, le candidat républicain à la présidentielle de 2008, disant qu’il avait soutenu l’agence de renseignement du Mossad  et «participé avec ce service dans la création de l’Etat islamique, qui contrôle aujourd’hui une partie importante et vitale de l’Irak et aurait un tiers de la Syrie  »

Il a accusé l’Occident de « cynisme », et a déclaré qu’il était devenu «un symbole de la politique impérialiste», selon l’AFP. En ce qui concerne l’OTAN, Castro a déclaré que les représentants de l’alliance rappelaient  l’Allemagne nazie : « Beaucoup de gens sont surpris quand ils entendent les déclarations faites par certains porte-paroles d’Europe pour l’OTAN quand ils parlent avec le style et le visage de la SS nazie, »

« L’empire basé sur la cupidité d’Adolf Hitler est entré dans l’histoire avec pas plus de gloire que l’encouragement fourni aux gouvernements agressifs et bourgeois de l’OTAN, ce qui les rend la risée de l’Europe et du monde», a ajouté Castro.

Le mois dernier, Castro a comparé l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza à une «forme dégoûtante de fascisme ».
Il a signé plus tard un manifeste international « soutenir la Palestine »  demandant à Israël de respecter les résolutions des Nations Unies et de se retirer de «Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>