Rediffusion : le 1er mai déclaré « jour de la Loyauté » par un OBAMA illuminé par le sujet

Barack Hussein OBAMA vient de déclarer le 1er mai aux USA « jour de la loyauté » (ndlr : loyauté à qui?).

Lire ICI sur le site de la Maison Blanche…

« In order to recognize the American spirit of loyalty and the sacrifices that so
many have made for our Nation, the Congress, by Public Law 85-529 as amended,
has designated May 1 of each year as « Loyalty Day. » On this day, let us reaffirm
our allegiance to the United States of America, our Constitution, and our
founding values. »…BHOBAMA…

C’est quoi l’histoire de cette fête du travail où personne ne travaille ? Relire notre post du 5 mai 2011…ICI !

Le 1er mai est un jour férié sur une grande partie de la planète (ICI !), savez-vous pourquoi ? La fête des travailleurs ? La fête du muguet ? Oui et Non. 121ème jour de l’année : chiffre palindrome adulé des occultistes, comme le chiffre 11 !

Aux États-Unis, au cours de leur congrès de 1884, les syndicats américains se donnent deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à  huit heures. Ils choisissent de débuter leur action le 1er mai parce que beaucoup d’entreprises américaines entament ce jour-là  leur année comptable, et que les contrats ont leur terme ce jour-là . C’est ainsi que le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à  environ 200 000 travailleurs d’obtenir la journée de huit heures.

En France, dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l’habitude de défiler en portant à  la boutonnière un triangle rouge. Celui-ci symbolise la division de la journée en trois parties égales : travail, sommeil, loisirs. Le triangle est quelques années plus tard remplacé par la fleur d’églantine. En 1907, à  Paris, le muguet, symbole du printemps en Île-de-France, remplace cette dernière.

L’idée d’avoir une démocratie (la loi du peuple) a été développée par un groupe de Jésuite et de Franc-Maçon sous les ordres d’Adam Weishaupt dans les années 1774-1775, ce groupe d’intellectuel fut renommé plus tard sous le nom d’Ordre des Illuminatis de Bavière et fut fondé le 1er Mai 1776. L’idée de ce groupe était de créer le concept des révolutions en faisant croire au peuple qu’il allait sortir de l’obscurité afin d’être amener vers la « liberté » et la lumière.  Les Illuminés ont anéanti toute forme de monarchies en Europe et dans le monde en faisant croire aux peuples qu’ils allaient être l’égaux de la noblesse, ce qui n’est qu’une illusion, car la noblesse existe toujours, c’est l’élite. Quand nous fêtons  le premier mai, nous honorons ce plan de détruire les monarchies du monde avec le concept de « révolution » afin que l’élite puisse créer un nouvel ordre mondial sur les ruines de l’ancien ordre mondial.

Le 1er mai, c’est aussi la fête luciférienne du faux-dieu de la lumière BEL, dite BELTAINE (ICI !)  dans la liturgie druidique (retour du dieu soleil…). Un rendez-vous sacerdotal, une sainte convocation, pour tous les hommes de l’anti-messie.

  • Fête religieuse celtique : Beltaine (ou Bealtaine ou Beltane ou Beilteine), marque la fin de la saison sombre et le début de la saison claire, en rapport avec les dieux Belenos, Lug et Belisama ; célébré aussi par les wiccans et les néopaïens.

La fête était dédiée au dieu Bel (connu sous le nom de Bélénos par les envahisseurs latins). La légende que, après s’être accouplé avec la Grande Déesse et l’avoir fécondée, Bel mourut pour renaître ensuite en tant que fils de la Déesse.

 Merci BHO d’avoir inscrit ce jour férié au calendrier des valeurs de loyautés ! Pour ce qui nous concerne, nous resterons loyaux à d’autres valeurs…Bonne fête à tous les illuminés de Bavière et d’ailleurs  ! (lol)  

 

Presidential Proclamation — Loyalty Day, 2013

LOYALTY DAY, 2013

- – - – - – -

BY THE PRESIDENT OF THE UNITED STATES OF AMERICA

A PROCLAMATION

In the centuries since America broke from an empire and claimed independence, our people have come together again and again to meet the challenges of a changing world. We have reinvented our cities with advances in science and reformed our markets with new understanding of the forces that guide them. We have fought for freedom in the theater of war and expanded its reach during times of peace. We have revamped and recovered and remade ourselves anew, mindful that when times change, so must we. But with every step forward, we have reaffirmed our faith in the ideals that inspired our founding. We have held fast to the principles at our country’s core: service and citizenship; courage and the common good; liberty, equality, and justice for all.

This is our Nation’s heritage, and it is what we remember on Loyalty Day. It is an occasion that asks something of us as a people: to rediscover those ageless truths our Founders held to be self-evident, and to renew them in our own time. We look back to Americans who did the same, from generation to generation — citizens who strengthened our democracy, organizers who made it broader, service members who gave everything to protect it. These patriots and pioneers remind us that while our path to a more perfect Union is unending, with hope and hard work, we can move forward together.

Today, we rededicate ourselves to that enduring task. We do so knowing our journey is not complete until the promises of our founding documents are made real for every American, regardless of their station in life or the circumstances of their birth. Progress may come slow; the road may be long. But as loyal citizens of these United States, we have the power to set our country’s course. Let us mark this day by pressing on in the march toward lasting freedom and true equality, grateful for the precious rights and responsibilities entrusted to each of us by our forebears.

In order to recognize the American spirit of loyalty and the sacrifices that so many have made for our Nation, the Congress, by Public Law 85-529 as amended, has designated May 1 of each year as « Loyalty Day. » On this day, let us reaffirm our allegiance to the United States of America, our Constitution, and our founding values.

NOW, THEREFORE, I, BARACK OBAMA, President of the United States of America, do hereby proclaim May 1, 2013, as Loyalty Day. This Loyalty Day, I call upon all the people of the United States to join in support of this national observance, whether by displaying the flag of the United States or pledging allegiance to the Republic for which it stands.

IN WITNESS WHEREOF, I have hereunto set my hand this thirtieth day of April, in the year of our Lord two thousand thirteen, and of the Independence of the United States of America the two hundred and thirty-seventh.

BARACK OBAMA

 

*********************

Le 1er mai est un jour férié sur une grande partie de la planète (ICI !), savez-vous pourquoi ? La fête des travailleurs ? La fête du muguet ? Oui et Non. 121ème jour de l’année : chiffre palindrome adulé des occultistes, comme le chiffre 11 !

66 ANS (6 * 11 ans)
    <————————————————————–>

 

couverture du Time du 1er mai 1945
couverture du Time du 1er mai 2011

Time Magazine : la Bible des newsweeks US, le Média par excellence (groupe Time Warner)

-

C’est aussi la fête luciférienne du faux-dieu de la lumière BEL, dite BELTAINE (ICI !)  dans la liturgie druidique (retour du dieu soleil…). Un rendez-vous sacerdotal, une sainte convocation, pour tous les hommes de l’anti-messie.

Le 1er mai, c’est aussi et surtout la fête anniversaire fétiche des occultistes : la société secrète dite des ILLUMINES DE BAVIERE fut créée le 1er mai 1776 par Adam Wheishaupt. ICI !

Dès lors, est-il étonnant que sur un Week End aussi « celtique et luciférien « , nous enregistrions :

- un mariage royal dans la maison des Windsor de Saxe-Coburg ?

- une béatification païenne dans la ville des Pontifes ?

- un « assassinat-sacrifice » au profit de la nouvelle maison de YORK (New York)  pour venger l’assassinat de masse du 9/11/2001

Alors, en 2011, joyeux anniversaire à tous les adeptes de ce culte ancien et caché ? Une enquête à suivre…

Le 1er mai dans tous ses états :

  • La Fête du Travail[1], (ou Fête des travailleurs) célébrée dans de nombreux pays du monde pendant la journée du 1er mai porte les revendications sociales du travail. L’origine de cette célébration serait liée à la fois au mouvement syndical lancé le 1er mai 1886 en faveur de l’instauration de la journée de huit heures aux États-Unis et qui culmina avec le massacre de Haymarket Square de Chicago ainsi qu’en France, à la fusillade de Fourmies de 1891 au cours de laquelle l’armée tire sur des grèvistes pacifistes. Depuis lors, la Fête du Travail est déclinée dans de nombreux pays, avec des variantes et noms diverses :
    • Malte : L-Ewwel ta Mejju ou Jum il-haddiem (Fête des travailleurs).
    • Muguet de mai : le 1er mai 1561, le roi Charles IX de France initie cette tradition : ayant reçu à cette date un brin de muguet en guise de porte-bonheur, il décida d’en offrir chaque année aux dames de la cour ; c’est au début du XXe siècle que cette tradition se confond avec celle de la Fête du Travail, supplantant alors l’églantine rouge, symbole de la Gauche.
    • Euromayday (Euro-signal de détresse).
  • Nuit de Walpurgis : en Europe du Nord et de l’Est (Allemagne, Finlande, Est de la France, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Suède, etc.) : fête d’origine païenne, identifiée au sabbat des sorcières, est surtout le symbole de la fin de l’hiver et est parfois associée à la plantation de l’arbre de mai ou l’embrasement de grands feux dans la nuit du 30 avril au 1er mai.
  • Drapeau : République populaire de Chine Chine et Drapeau : Taïwan Taïwan : Fête de la déesse marine Mazu, mère des ancêtres.
  • Drapeau : États-Unis États-Unis : Law Day et Loyalty Day (Fête de la loi et Fête de la loyauté), ainsi que May Day.
    • Drapeau : Hawaii Hawaï : Lei Day (Fête des guirlandes).
  • Marshall Îles Marshall : Constitution day (Fête de la constitution), commémore l’indépendance complète du pays en 1979 après la fin du protectorat américain.
  • Drapeau : Inde Inde :
    • Maharashtra : Maharashtra Day (Fête du Maharashtra), commémore la création de cet état lndien en 1960.
    • Gujarat : Gujarat Day (Fête du Gujarat), commémore la création de cet état indien en 1960.
  • Drapeau : Japon Japon :
    • Troisième jour de la Semaine dorée (ゴールデンウィーク, Gōruden Wīku), période de sept jours consécutifs contenant quatre jours fériés.
    • Foires de la céramique et de la porcelaine (Mashiko, Arita).
  • Drapeau : Kazakhstan Kazakhstan : Journée de l’Unité des peuples.
  • Drapeau : République tchèque République tchèque : Fête de l’amour.
  • Drapeau : Suisse Suisse : Fête officielle du printemps.
  • Fêtes religieuses romaines :
    • Fête féminine en l’honneur de Bona Dea.
    • Fête des Floralia, en l’honneur de la déesse Flora.
    • Jour des Lares
  • Fête religieuse celtique : Beltaine (ou Bealtaine ou Beltane ou Beilteine), marque la fin de la saison sombre et le début de la saison claire, en rapport avec les dieux Belenos, Lug et Belisama ; célébré aussi par les wiccans et les néopaïens.

La fête était dédiée au dieu Bel (connu sous le nom de Bélénos par les envahisseurs latins). La légende que, après s’être accouplé avec la Grande Déesse et l’avoir fécondée, Bel mourut pour renaître ensuite en tant que fils de la Déesse.

  • Bahaïsme :
    • Quatrième jour du mois de la Beauté (Jamál جمال ), dans le Calendrier Badí‘.
    • Ridván (en), célébrant la prophétie de Mirza Husayn Ali Nuri à Bagdad.

******************************************************************************************************************

Beltaine

Beltaine (Bealtaine ou Beilteine) est chronologiquement la troisième des quatre grandes fêtes religieuses de l’année celtique. Elle est le pendant de Samain et marque le début de la saison estivale et a lieu le 1er mai (giamonios, selon le calendrier de Coligny). C’est le passage de la saison sombre à la saison claire, avec tous les changements que cela implique : reprise de la chasse, de la guerre, des razzias, des conquêtes pour les guerriers, début des travaux agraires et champêtres pour les agriculteurs et les éleveurs.

Au niveau religieux, c’est une fête sacerdotale, dont le nom signifie « feu de Bel ». En Gaule elle est en rapport avec Belenos et sa parèdre Belisama (« la Très Brillante »). En Irlande, c’est à cette date que sont arrivés les différents occupants de l’île, si on se réfère au Lebor Gabála Érenn (le Livres des conquêtes de l’Irlande). Les récits insistent sur les feux allumés par les druides, prononçant des incantations magiques pendant que l’on fait passer le bétail entre ces feux, afin de le protéger des épidémies.

******************************************************************************************************************

Beltaine (Bealtaine, Beltane ou Beilteine) est la troisième des quatre grandes fêtes religieuses de l’année celtique protohistorique, fêtée le 1er mai. Elle vient après Samain et Imbolc et marque la fin de la saison sombre et le début de la saison claire. Elle est en rapport avec Belenos, Lug et Belisama. Le principal rituel de Beltaine consiste en des feux allumés par des druides où le bétail passait afin qu’il soit protégé des épidémies pour l’année à venir.

Description

Elle marque le début de la saison estivale et a lieu le 1er mai de notre calendrier ; (giamonios, selon le calendrier de Coligny). Contrairement à Samain, Beltaine n’est pas une fête des trois fonctions de la société celtique. C’est une fête sacerdotale, en Gaule elle est en rapport avec Belenos (avatar du dieu primordial Lug sous forme de la lumière) et Belisama (« la Très Brillante », parèdre du précédent) et dont le sens est « feu de Bel ». En Irlande, c’est à cette date que sont arrivés les différents occupants de l’ile, si on se réfère au Lebor Gabála Érenn (le Livres des conquêtes de l’Irlande). C’est donc une fête de renouveau[1].

Beltaine marque une rupture dans l’année, on passe de la saison sombre à la saison claire, lumineuse, c’est aussi un changement de vie puisque c’est l’ouverture des activités diurnes : reprise de la chasse, de la guerre, des razzias, des conquêtes pour les guerriers, début des travaux agraires et champêtres pour les agriculteurs et les éleveurs. En ce sens, elle est l’antithèse totale de la fête de Samain. Beltaine est la période de prédilection pour les rites de passage entre les périodes froide et chaude, entre l’obscurité et la lumière, entre la mort psychique symbolique et la renaissance spirituelle. De manière générale, Beltaine est la fête du changement du rythme de vie. Du rythme hivernal, on passe au rythme estival. La fête marque ce passage tant physiquement que spirituellement. Les rites anciens d’enfermement dans les chambre des dolmens se passaient peut-être durant la nuit de Beltaine.

Les récits insistent sur les feux allumés par les druides, prononçant des incantations magiques pendant que l’on fait passer le bétail entre ces feux, afin de le protéger des épidémies pour toute l’année. Le « feu de Bel » (Belemos) est un feu de purification bénéfique que les druides étaient censés créer par leur magie et leurs incantations. Le Feu de Beltaine est puissant, sacré et fort, celui qui l’allume doit être une personne de pouvoir. Beltaine est l’exaltation du feu, élément druidique par excellence. On suppose que l’assemblée des druides dans la forêt des Carnutes, attestée par César dans La guerre des Gaules, se tenait à l’époque de Beltaine. Des sacrifices d’animaux avaient lieu à l’époque de Beltaine tout comme à Samain, ils étaient offerts en offrande aux dieux.

******************************************************************************************************************

Adam Weishaupt et le 1er mai…1776

( 1110 + 666)

 

 

 

Adam Weishaupt
Naissance 6 février 1748 Ingolstadt
Décès 18 novembre 1830 Gotha
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemagne
Profession(s) Professeur de droit canonique Essayiste Illuminati

 

Né le 6 février1748 à Ingolstadt, en Allemagne, Adam Weishaupt, juif ashkénaze, fut converti au catholicisme et reçut l’enseignement des jésuites. Après ses études, il devint en 1775 professeur de droit canonique à l’Université d’Ingolstadt, en Bavière (Allemagne).

Biographie

Le 1er mai1776, il fonda la société secrète des Perfectibilistes, qui devint par la suite les Illuminés de Bavière. En 1777, il fut initié à la loge Théodore du Bon Conseil, à Munich. Il créa au sein de l’université où il enseignait un mouvement rebelle qui lui fit perdre sa chaire. La conspiration des Illuminés de Bavière, dont il n’était probablement pas le seul auteur, fut mise au jour en 1785. Après 18 mois d’enquête difficile, tant l’administration bavaroise avait été infiltrée par ses adeptes, il fut banni de Bavière en 1787. Il est décédé le 18 novembre1830 à Gotha et renia toujours la foi catholique.

*******************************************************************************************************************

UN NOUVEL ET TROUBLANT ECLAIRAGE SUR LES 3 EVENEMENTS QUI ONT PASSIONNE LE MONDE LE WEEK END DERNIER…

Un anniversaire 2011 de qualité exceptionnelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>