L’antisémitisme made in JAPAN !

Richard KoshimizuAntisémitisme au Japon : « Les Juifs ont causé le séisme et le tsunami meurtrier en 2011″

Le journal conservateur a présenté ses excuses pour la promotion de livres antisémites accusant les juifs et les États-Unis d’avoir déclenché une bombe atomique dans la mer pour provoquer le séisme et le tsunami meurtrier en 2011.

Le Journal japonnais a enfin présenté aujourd’hui ses excuses pour une publicité sur des livres d’un auteur qui soutient que les Juifs étaient derrière l’énorme séisme et le tsunami qui a conduit à il y a trois ans à l’un des plus grands désastres du Japon.  Le journal local « Senaki Shimbon » avait fait la promotion des œuvres de Richard Koshimizo, qui accusait aussi Israel des attaques terroristes du 11 Septembre 2001.

Il affirme que les Etats-Unis sont « une dictature juive » qui ont utilisé une bombe atomique  dans l’océan, pour créer un tremblement de terre et un tsunami délibérément afin de détruire l’économie japonaise et protéger le dollar.

Le tremblement de terre puissant, de magnitude 9 sur l’échelle de Richter, a causé un tsunami en Mars 2011, et une catastrophe nucléaire de Fukushima comptant  18 000 morts et disparus.

Un autre livre de Koshimizo avait annoncé que la Shoah était une fiction conçu pour permettre la création d’Israël.

L’antisémitisme n’a pas de limites ni de frontières !

L’écrivain, connu pour son antisémitisme militant, avait déjà prétendu qu’Israël était à l’origine des terribles attaques terroristes du 11 septembre 2001 aux USA.

Dans son nouvel ouvrage, Koshimizu développe sa vision du monde dans laquelle les Etats-Unis sont une dictature juive qui a fait exploser une bombe atomique sous l’Océan pour créer un immense séisme et un raz-de-marée gigantesque en vue de ‘paralyser l’économie nippone et protéger le dollar qui s’effondrait’. Ce récit, produit d’une imagination fertile mais diabolique, était présenté avec d’autres élucubrations dans les colonnes publicitaires du journal.

Suite aux protestations qu’ont provoquées ces délirantes allégations, le rédacteur en chef du journal a présenté ses excuses à ses lecteurs et à la communauté juive en précisant « qu’une erreur avait été commise lors du choix des encarts publicitaires ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>