Israël et le Judaïsme au chevet de l’Eglise…. est-ce réciproque ?

Benjamin Netanyahu le 21 juillet 2016 (Crédit : capture d'écran YouTube)Netanyahu condamne l’assassinat du prêtre français : Le Premier ministre s’est dit « outré d’apprendre l’assassinat sauvage » du père Jacques Hamel

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré : « Je suis outré d’apprendre l’assassinat sauvage d’un vieux prêtre âgé de 84 ans, Jacques Hamel, alors qu’il était à genoux devant l’autel de son église, en France. L’Etat islamique a prouvé une fois de plus qu’il n’a pas de limite dans sa barbarie. Cette attaque terroriste horrible ne fera qu’unir davantage le monde civilisé. Ensemble, nous vaincrons ce mal ».

« C’est un confrère qui a été assassiné, » affirme un rabbin de Rouen.

Suite à l’attaque meurtrière, revendiquée par Daesh dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le rabbin Chmouel Lubecki a tenu à témoigner de la forte coexistence qui existe entre les communautés dans la région. Le rabbin Chmouel Lubecki est un émissaire Loubavitch dans la ville française de Rouen qui se situe à moins de 10 kilomètres de Saint-Etienne- du-Rouvray, rapporte Actualité Juive.

« Dans l’agglomération de Rouen, il y a un dialogue interreligieux très fort, avec une fois par mois, une rencontre entre les responsables religieux de la région, » témoigne le rabbin. « C’est un confrère qui a été assassiné ! » se révolte-t-il. Le rabbin souligne qu’il est aujourd’hui très difficile de se sentir à l’abri, toute la France est menacée où « le sentiment de peur est très fort. ». Ce dernier indique qu’en attaquant une église c’est tout un symbole qui a été attaqué. D’autre part le rabbin souligne que toutes les communautés sont aujourd’hui visées, sans distinction de religion. « Nous sommes tous dans le même bateau, » conclut-il.

Nous attendons toujours que les politiques français et que l’Église catholique dénoncent l’assassinat du Rabbin  Miki Mark dans une fusillade, en Cisjordanie, le 1er juillet dernier, par un jeune terroriste du Hamas : La mère de Muhammad al-Fakih a dit à Hamas TV que son fils « était un héros et un homme qui voulait mourir en tant que shahid [martyr] et a réussi à le faire ».

Assassiner des rabbins, c’est pas si grave… tout le monde s’en fout !

La mère du terroriste ayant tué un rabbin dit que son fils est ‘un héros’

Muhammad al-Fakih a été abattu par Tsahal lors de la démolition de sa maison, dans laquelle il s’était replié ; l’AP l’a dénoncé, selon la famille du terroriste

Photographie du terroriste du Hamas Muhammad Fakih, qui a assassiné le rabbin Miki Mark et a été tué par des soldats israéliens le 27 juillet 2016. (Crédit : Twitter/Hamas)

Photographie du terroriste du Hamas Muhammad Fakih, qui a assassiné le rabbin Miki Mark et a été tué par des soldats israéliens le 27 juillet 2016. (Crédit : Twitter/Hamas)

Ce dernier a été tué dans une opération noturne de Tsahal, dans la nuit de mardi à mercredi.

La mère de Muhammad al-Fakih a dit à Hamas TV que son fils « était un héros et un homme qui voulait mourir en tant que shahid [martyr] et a réussi à le faire », selon la Dixième chaîne.

La famille du terroriste palestinien affirme que les forces de sécurité palestiniennes ont donné à Israël son emplacement, rapporte la radio israélienne.

Le responsable palestinien Saeb Erekat a déclaré que la mort de Fakih est un « crime », d’après le rapport de la radio.

Fakih est mort dans le village de Cisjordanie de Surif, au nord de Hébron, tôt mercredi matin quand les Forces de défense israéliennes ont tiré des missiles anti-chars avant de démolir la maison dans laquelle il s’était replié.

L’armée a déclaré que les trois autres membres de la cellule – le frère de Fakih, Sahir, leur cousin Muaz Fakih, et Mohammed Omaireh – appartiennent tous au groupe terroriste du Hamas, qui gouverne la bande de Gaza et a vu sa popularité augmenter en Cisjordanie.

Mark a été tué le 1er juillet dans une attaque terroriste qui a également gravement blessé sa femme. Deux de ses enfants ont également été blessés au cours de l’attaque.

 

Rivlin condamne l’attaque dans une église en France

Pour le président, qui a rencontré le custode de Terre Sainte, cette attaque ‘montre le vrai visage de la nature brutale et de l’horreur du terrorisme’

Le président Reuven Rivlin (à droite) avec le père Francesco Patton, nouveau custode de Terre Sainte, à Jérusalem, le 26 juillet 2016. (Crédit : GPO/Mark Neiman)

Le président Reuven Rivlin (à droite) avec le père Francesco Patton, nouveau custode de Terre Sainte, à Jérusalem, le 26 juillet 2016. (Crédit : GPO/Mark Neiman)

« Cette attaque montre le vrai visage de la nature brutale et de l’horreur du terrorisme. C’est une attaque par des extrémistes radicaux, terroristes, qui ont frappé dans un symbole de la paix même et assassiné de sang-froid dans une maison de Dieu, alors qu’ils prétendent parler en son nom. »

Il a souligné que « tout le monde libre doit comprendre que nos valeurs sont attaquées. Nous devons combattre pour les défendre, de peur que nous ne soyons envahis par des vagues d’intolérance et de haine. Il a ajouté qu’Israël « se tient aux côtés du peuple de France, et nous envoyons nos pensées et nos prières aux victimes et à leurs familles. »

Dans la journée, Rivlin avait rencontré le père Francesco Patton, nouveau custode de Terre Sainte.

Le président lui a déclaré que « le monde entier doit se lever et combattre pour mettre fin aux terribles vents de fondamentalisme de ceux qui pensent qu’ils ont le droit de blesser ou même de tuer ceux qui n’ont pas les mêmes croyances qu’eux. C’est notre devoir, à chacun d’entre nous, de toutes les pays, de toutes les religions, de tous les êtres humains de s’opposer à cela. »

Le père Francesco Patton (au centre), nouveau Custode de Terre Sainte, à Jaffa, le 11 juin 2016. (Crédit : Héloïse Fayet/Times of Israel)

Il a répété au père Patton que « le gouvernement d’Israël et la nation d’Israël respectent la capacité de chaque être humain à prier Dieu comme ils le choisissent. »

Il a ajouté que « l’une des valeurs les plus importantes qu’Israël détient est le principe de liberté de prier Dieu selon les croyances de chacun. Nous savons très bien ici à Jérusalem qu’il n’y a qu’un seul Dieu, il est notre Dieu à tous, et il nous a donné la liberté de le prier selon nos croyances. Bien que certains parlent de guerre religieuse, c’est un blasphème. »

Rivlin a conclu, en s’adressant au custode, que « votre position de gardien de vos croyances à Jérusalem est très important pour nous et je vous accueille du fond du cœur, en tant que président d’Israël et en tant que septième génération de Hiérosolymites. L’année dernière, j’ai rendu visite au pape et nous avons parlé de la terre des monastères dans la vallée du Jourdain. Beaucoup de personnes dans le monde voudraient visiter cet endroit important, qui est d’après vos traditions le lieu du Baptême, et nous travaillons au développement de cette région pour accueillir les pèlerins et pour conserver l’eau. Notre coopération ensemble sur ce sujet avec tous les peuples de Terre Sainte est un message adressé au monde entier. »

Le père Patton a remercié le président pour ses paroles chaleureuses, et a déclaré avoir visité Israël « il y a plusieurs années, et être fier de revenir pour servir mon ordre et le Pape. Je suis très ouvert à toute sorte de coopération, nous savons que nous avons toujours travaillé ensemble et maintenu nos bonnes relations, comme vous le dites, c’est un message au monde entier. Aujourd’hui, le message provenant de cette région n’est pas bon, et nous devons travailler à la paix. Dieu demande que nous travaillions pour la paix. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>