Face à l’IRAN, l’archipel du Royaume de BAHREÏN appelle ISRAËL à se tenir aux côtés des monarchies arabes du Golfe…

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Bahreïn à l'appel de l'opposition pour contester un projet d'union saoudo-bahreïnie, dénoncé par leur chef spirituel l'ayatollah Issa Qassem, selon des témoins.Le printemps arabe va-t-il passer par Manama, capitale du petit mais très influent Royaume de Bahreïn ?  Lire ICI sur Lepoint.fr…

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Bahreïn à l’appel de l’opposition pour contester un projet d’union saoudo-bahreïnie, dénoncé par leur chef spirituel l’ayatollah Issa Qassem.  “Non à l’union, Bahreïn n’est pas à vendre”, “Le pays n’est pas mis aux enchères”, ont répété en choeur les protestataires qui répondaient à un appel de l’opposition, notamment chiite, à une manifestation de masse sous le slogan “Prêts à se sacrifier pour Bahreïn”.

Les six monarchies du CCG (conseil de coopération des Etats arabes du Golfe) ont décidé lundi au terme d’un sommet à Ryad de poursuivre l’étude d’un projet d’union, pressenti pour regrouper dans un premier temps l’Arabie saoudite et Bahreïn, et auquel l’opposition chiite bahreïnie, soutenue par l’Iran, est hostile.

Jeudi soir, des affrontements ont opposé forces de sécurité et manifestants sortis dans les rues de villages chiites pour protester contre le projet d’union et réclamer la libération d’opposants emprisonnés. En Iran, plusieurs milliers de personnes ont manifesté vendredi, à l’appel du pouvoir, contre le projet d’union, qualifié de “complot américano-sioniste” par l’imam de la prière à Téhéran. Le pouvoir iranien avait appelé à manifester dans tout le pays pour dénoncer “le plan américain d’annexion de Bahreïn par l’Arabie saoudite”.

Les ambassadeurs bahreïnis aux États-Unis et en Belgique, ont appelé ISRAËL lors de la première conférence du nouveau parlement européen-juif à Bruxelles, de leur apporter un soutien pour pouvoir résister face aux protestations populaires exigeant le changement et la mise en place d’un régime démocratique. Un des diplomates bahreïnis a accusé l’Iran de chercher à déstabiliser la région. En effet, l’ambassadeur du Bahreïn en Belgique, Ahmed Mohamed Drissi, a estimé que non seulement « il n’existe aucun lien entre ce qui s’est passé en Tunisie, la Libye et l’Egypte (révolutions du printemps arabe) et ce qui se passe à Bahreïn, où l’Iran conspire contre le pouvoir » ! Il a appelé « la communauté internationale à soutenir son pays dans sa confrontation avec l’Iran et a explicitement affirmé que son pays attend de l’entité israélienne de se tenir à leur côté dans sa confrontation actuelle avec l’Iran ».

Selon des observateurs arabes, cités par le site internet alQods alArabi, « ce qui s’est passé lors de la première conférence sur le nouveau parlement européen juif, démontre que les autorités du Bahreïn, soutenues par les Etats-Unis et par la cinquième flotte US stationnée dans ses ports, cherchent à gagner le soutien d’Israël à son projet d’union avec l’Arabie Saoudite et qui vise à saper le soulèvement populaire pour le changement et la mise en place d’un régime démocratique dans le pays”.

 

 Israël au secours des Arabes du Golfe contre les chiites soutenus par l’Iran ?  Il ne s’agit pas de religion mais de politique et de pétro-dollars donc pourquoi pas…à suivre donc.  

 

Le Bahreïn (en arabe البحرين et مملكة البحرين, littéralement « les deux mers »), en forme longue le Royaume de Bahreïn, est un pays situé sur un archipel du Golfe Persique au Moyen-Orient dont l’essentiel du territoire est constitué par l’Île de Bahreïn. Celle-ci est reliée à son voisin le plus proche, l’Arabie saoudite, grâce à la chaussée du roi Fahd

Le Bahreïn est une monarchie, dirigée par le roi Hamad ben Issa el-Khalifa.

************

Les ambassadeurs bahreïnis aux États-Unis et en Belgique, ont appelé ISRAËL lors de la première conférence sur le nouveau parlement européen-juif,… organisé à Bruxelles, de leur apporter un soutien pour pouvoir résister face aux protestations populaires exigeant le changement et la mise en place d’un régime démocratique.
Un des diplomates bahreïnis n’a pas hésité à accuser l’Iran de chercher à déstabiliser la région.
En effet, l’ambassadeur du Bahreïn en Belgique, Ahmed Mohamed Drissi, a estimé que non seulement « il n’existe aucun lien entre ce qui s’est passé en Tunisie, la Libye et l’Egypte (révolutions du printemps arabe) et ce qui se passe à Bahreïn, où l’Iran conspire contre le pouvoir » !
Il a appelé « la communauté internationale à soutenir son pays dans sa confrontation avec l’Iran et a explicitement affirmé que son pays attend de l’entité israélienne de se tenir à leur côté dans sa confrontation actuelle avec l’Iran ».
Selon des observateurs arabes, cités par le site internet alQods alArabi, « ce qui s’est passé lors de la première conférence sur le nouveau parlement européen juif, démontre que les autorités du Bahreïn, soutenues par les Etats-Unis et par la cinquième flotte US stationnée dans ses ports, cherchent à gagner le soutien d’Israël à son projet d’union avec l’AS et qui vise à saper le soulèvement populaire pour le changement et la mise en place d’un régime démocratique dans le pays”.
Toujours selon ces observateurs, « les autorités de Manama et avec le soutien de Riyad tentent de lancer la balle dans la cour de l’Iran, surtout après la condamnation par cette dernière de toute forme d’ingérence à Bahreïn. En effet, Manama veut montrer que ce qui se passe à Bahreïn, est une révolution populaire soutenue par l’Iran alors que l’opposition a déclaré, à plusieurs reprises, refusé l’intervention de l’Iran, en plus de l’absence de toute preuve ».
Les analystes politiques ont souligné que «la participation de l’ambassadrice du Bahreïn, une juive bahreïnie, à cette conférence était justifiable, mais alors comment expliquer la participation du musulman l’ambassadeur Ahmed Drissi Mohamed et sa demande d’aide à Israël pour faire face à la menace iranienne!?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>