Education Nationale : la Sainte Laïcité Républicaine avance… au détriment des libertés religieuses.

Le plan du gouvernement pour embrigader vos enfants : « Vos enfants vont-ils devenir des soldats de la laïcité ? » Annoncé le 22 janvier 2015 par la ministre de l’Éducation nationale, Nadjat Vallaud-Belkacem, qui veut faire de 2015 « l’année de l’enseignement moral et laïc », de la première jusqu’à la Terminale. Pour tous les parents chrétiens, ce plan est grave. La laïcité, définie par la loi de 1905, a été le fer de lance pour arracher la société et la famille à l’influence de l’Église catholique. Présenté comme une réponse aux attentats terroristes de janvier, le président Hollande lui-même a déclaré sa volonté d’établir « une laïcité non négociable » dans les 64 800 établissements scolaires publics et privés sous contrat. Une brigade de « 1000 formateurs recrutés et aguerris » auront pour mission de former 300 000 enseignants « pour faire vivre la laïcité à l’école », révèle Mme Belkacem.   Ce plan infernal va avoir lieu au moment même où la France est balayée par une vague antichrétienne au nom d’une « laïcité républicaine ». Ce programme faramineux, qui coûtera au contribuable 250 millions d’euros en trois ans, aura un point culminant : « la Journée de la laïcité » célébrée à l’école chaque 9 décembre, jour anniversaire du vote de la loi de 1905 ! « Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper, car le point de départ de la laïcité c’est le respect absolu de la liberté de conscience… Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel ». Le document de 17 pages du ministère de l’Éducation nationale détaille 11 mesures pour « mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mobilisation de l’École ». Sous couvert de mesures raisonnables, telles que des dispositifs pour la maîtrise de la langue française, deux aspects du rapport doivent être dénoncés :

  1.      1. l’État est considéré comme le premier éducateur de l’enfant et pas les parents. Ceux-ci doivent se conformer à ce que l’État et ses lois prescrivent.
  2.      2. Il n’y a pas dans le document de définition claire et rassurante sur la conception de la laïcité dans cette grande opération d’endoctrinement de 12 millions d’écoliers français.

Résultat de recherche d'images pour "plan laïcité à l'école"La mission éducatrice de la famille est méprisée dans le but « d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel ». P.S. – Le ministère de l’Education nationale vient de déclencher une hasardeuse aventure qui pourrait répéter la période de troubles et de haine antireligieuse semblable à celle qui entre 1900 et 1914 a détruit la paix et l’harmonie sociale en France. Une pétition est en ligne pour qui le souhaite : http://petit.io/petition/avenir-de-la-culture/non-a-la-laicite-a-l-ecole

La religion de l’anti-messie est portée par les doctrinaires qui sévissent depuis toujours au sein des rectorats et académies ! Les loges maçonniques inspirent ces travaux et planchent déjà sur le futur : une école dans D.ieu, pour des foyers dans D.ieu. Déconnecter les parents de leurs enfants pour couper la chaîne de transmission des Traditions. Jusqu’à ce que les enfants dénoncent leurs propres parents ?  

  Le plan du gouvernement pour embrigader vos enfants   Vos enfants vont-ils devenir des soldats de la laïcité ?

     Bonjour !Je vous écris aujourd’hui pour solliciter votre attention à propos d’un plan d’endoctrinement de vos enfants…… annoncé le 22 janvier 2015 par la ministre de l’Éducation nationale, Nadjat Vallaud-Belkacem, qui veut faire de 2015 « l’année de l’enseignement moral et laïc », de la première jusqu’à la Terminale. Pour vous et moi, et pour tous les parents chrétiens, ce plan est grave. Vous le savez, la laïcité, définie par la loi de 1905, a été le fer de lance pour arracher la société et la famille à l’influence de l’Église catholique. Aussi, je me permets de solliciter votre action : -  Signez tout de suite la pétition à Mme Vallaud-Belkacem, pour lui demander de faire machine arrière et de retirer ce plan qui peut faire revivre la persécution religieuse des années 1900-1914.
Présenté comme une réponse aux attentats terroristes de janvier, le président Hollande lui-même a déclaré sa volonté d’établir « une laïcité non négociable » dans les 64 800 établissements scolaires publics et privés sous contrat.Une brigade de « 1000 formateurs recrutés et aguerris » auront pour mission de former 300 000 enseignants « pour faire vivre la laïcité à l’école », révèle Mme Belkacem. Le danger est réel et grave. Revenons aux explications que donnait Vincent Peillon, le prédécesseur et inspirateur de Mme Belkacem. C’est lui qui a concocté ce programme. Il l’avait très clairement exposé au « Journal du Dimanche » (01/09/2012) : « Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper, car le point de départ de la laïcité c’est le respect absolu de la liberté de conscience… … Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel ». Vous comprendrez pourquoi je vous demande de bien vouloir signer la pétition en cliquant sur le bouton ci-dessous.
     Ce plan infernal va avoir lieu au moment même où la France est balayée par une vague antichrétienne au nom d’une « laïcité républicaine ».Souvenez-vous des divers recours en justice présentés durant l’Avent 2014 par les partisans d’une « laïcité stricte » contre la présence de crèches dans des lieux publics.Ainsi, dans une lettre datée du 17 décembre, Christian Demeautis, le président de la fédération de la Libre-Pensée du Tarn, s’adressait au maire de Castres pour lui demander de faire retirer les crèches dans le cadre du marché de Noël : « Vous avez, en tant que maire, méconnu les principes de la loi du 9 décembre 1905. Installer des crèches dans des lieux publics est une violation de la laïcité républicaine. » Et en février 2015, le tribunal administratif de Grenoble  a donné raison à la fédération de la Libre-Pensée de Haute-Savoie, qui en 2011 avait demandé au maire de déplacer une statue de la Sainte Vierge sous prétexte qu’elle était installée dans un parc municipal. José Goemans, le président de ladite fédération déclarait au « Figaro » (6/2/2015) : « Moi, je me demande maintenant si la religion catholique est compatible avec la République ». Dans ce contexte d’intolérance à la religion catholique, que penser du programme du ministère de l’Éducation pour fabriquer des petits citoyens de la laïcité ? Ce programme faramineux, qui coûtera au contribuable 250 millions d’euros en trois ans, aura un point culminant : « la Journée de la laïcité » célébrée à l’école chaque 9 décembre, jour anniversaire du vote de la loi de 1905 ! Vous êtes d’accord avec moi : tout cela est inacceptable. Voilà pourquoi il faut signer dès maintenant la pétition adressée à Mme Vallaud-Belkacem : http://petit.io/petition/avenir-de-la-culture/non-a-la-laicite-a-l-ecole
     J’ai lu avec attention le document de 17 pages du ministère de l’Éducation nationale détaillant les 11 mesures pour « mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mobilisation de l’École ».Sous couvert de mesures raisonnables, telles que des dispositifs pour la maîtrise de la langue française, deux aspects du rapport doivent être dénoncés :

  1.      1. l’État est considéré comme le premier éducateur de l’enfant et pas les parents. Ceux-ci doivent se conformer à ce que l’État et ses lois prescrivent.
  2.      2. Il n’y a pas dans le document de définition claire et rassurante sur la conception de la laïcité dans cette grande opération d’endoctrinement de 12 millions d’écoliers français.

La mission éducatrice de la famille est méprisée dans le but « d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel ». Pensez-vous que ce soit là l’influence dont a besoin la jeunesse d’aujourd’hui ? Est-ce que ce sont les valeurs de M. Peillon et de Mme Belkacem qui doivent fonder notre société ? Voici le moment d’intervenir efficacement ! Vous et moi ne pouvons pas rester sans protester… … nous devons inonder de pétitions le bureau de Mme Vallaud-Bellacem.

     Agissez vite, ne soyez pas un spectateur mais un acteur des événements.Au XIXe siècle, un laïcisme militant, agressif et intolérant s’est exercé. Allons-nous revivre une telle situation ?Il est urgent de tirer la sonnette d’alarme dans toute la France. J’attends votre signature avec la plus grande confiance. Recevez mes remerciements chaleureux.   François PY chargé de la communication Avenir de la Culture   P.S. – Le ministère de l’Education nationale vient de déclencher une hasardeuse aventure qui pourrait répéter la période de troubles et de haine antireligieuse semblable à celle qui entre 1900 et 1914 a détruit la paix et l’harmonie sociale en France.

2 commentaires

  1. chaque personne ayant quelques « pouvoirs » dans les gouvernements, les ministeres apporte sa contribution a la destruction des valeurs bibliques. c’est une rébellion contre dieu.
    ils n’ont et ne veulent toujours pas croire a la vérité, aussi dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge, c’est ce qui nous est dit.
    pour dieu la laicité n’existe pas ,
    souvenons nous qu’un jour de vengeance est dans son coeur
    esaie: 61.2
    Pour publier une année de grâce de l’Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu; Pour consoler tous les affligés;
    les nations devront rendre des comptes au sujet d’israel.
    que le seigneur nous aide a garder a l’esprit son plan pour sauver l’humanité.
    shalom fraternel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>