ça aussi, c’est Israël… hélas !

Le comité olympique israélien parrainé par un millionnaire du Forex : Oren Shabat Laurent, qui a été condamné à une amende par les Etats-Unis, finance les bourses de 5 espoirs olympiques

De gauche à droite: Raz Hershko, Andrey Tsaryuk, David Albrdian, Oren Shabat Laurent, Sivan Laurent Shabat, Linoy Ashram et Yuval Freilich (Crédit : Autorisation du Comité olympique d'Israël)

De gauche à droite: Raz Hershko, Andrey Tsaryuk, David Albrdian, Oren Shabat Laurent, Sivan Laurent Shabat, Linoy Ashram et Yuval Freilich (Crédit : Autorisation du Comité olympique d’Israël)

Le mois dernier, le Comité olympique d’Israël a annoncé que cinq des athlètes les plus prometteurs du pays – la gymaste de 17 ans Linoy Ashram, le lutteur gréco-romain Andrei Tsaryuk, 23 ans, le judoka de 18 ans Raz Hershko, l’escrimeur Yuval Freilich, 21 ans, et le boxeur de 21 ans David Albrdian – recevront chacun une généreuse bourse mensuelle pour les aider à se préparer pour les Jeux olympiques de 2020.

Le parrainage des cinq athlètes sélectionnés par le Comité olympique est un don privé d’Oren Shabat (Laurent) et de son épouse Sivan. Shabat est le PDG et le co-propriétaire de Banc de Binary, une firme d’options binaires basée en Israël et à Chypre, qui en mars, a été condamnée par un tribunal américain à payer plus de 11 millions de dollars en dédommagement et en pénalités pour avoir sollicité illégalement des clients.

Oren Shabbat (Crédit : Facebook)

John Berry, un avocat de la commission des Valeurs mobilières et des Echanges des États-Unis, a déclaré dans une interview en mai 2016 donnée à la radio BBC que non seulement Banc de Binary a vendu des produits financiers ostensibles à des investisseurs sans être autorisé à le faire, mais il avait trompé les investisseurs également.

« Nous avons présenté des preuves à la cour que Banc De Binary disait aux investisseurs américains que Banc De Binary était en réalité basé a Wall Street, et nous avons eu des preuves de discussions en ligne, sur des chats, où un courtier de Banc De Binary disait à un investisseur américain, ‘Hey, je vis, vous savez, juste dans la rue de Wall street, j’ai une adresse à Wall street, je travaille là, et donc ils ont à plusieurs reprises menti à des clients en affirmant qu’ils étaient basés aux États-Unis avec une adresse américaine à Wall Street et un numéro de téléphone basé à New York ».

Les organismes de réglementation en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Canada ont émis des avertissements contre Banc de Binary pour activité illégale. Une autre marque qui semble être associée à Banc de Binary, Option.fm, a été mise à l’index par les régulateurs financiers de l’Ontario, Hong Kong, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le Times of Israel a ces derniers mois détaillé la fraude massive par les options binaires mises en place par les entreprises israéliennes. Cette série a commencé en mars avec un article intitulé « Les loups de Tel-Aviv ». Les entreprises frauduleuses visent à pousser leurs clients à faire des investissements lucratifs à court terme mais qui en réalité utilisent diverses ruses, y compris de fausses déclarations, en manipulant des plate-formes de négociation truquées ou en refusant catégoriquement de restituer des dépôts pour voler l’argent de leurs clients.

Yuval Freilich après avoir remporté les Championnats du Monde Cadets en 2012 à Moscou (Crédit : Autorisation de Rachael Freilich)

Toutes les entreprises locales d’options binaires n’ont désormais plus droit de cibler les Israéliens.

L’interdiction a été édictée par l’Autorité des Valeurs mobilières israélienne mais les entreprises restent libres de chercher des clients à l’étranger. Les États-Unis ont interdit aux entreprises d’options binaires étrangères de cibler ses citoyens. De nombreux pays, dont les États-Unis, le Canada et la France, enquêtent sur la fraude aux options binaires basée en Israël au nom de leurs citoyens qui ont été floués. La semaine dernière, la Belgique est devenue le premier pays européen à interdire l’industrie, dans une décision qui a pris effet le jeudi 18 août.

Le chef de l’autorité des Valeurs mobilières d’Israël, Shmuel Hauser, a déclaré au Times of Israël la semaine dernière que l’escroquerie mondiale perpétrée par les entreprises basées en Israël est en train de faire un tort immense à la réputation d’Israël et a promis de lutter contre l’industrie frauduleuse. Qualifiant l’industrie des options binaires en Israël de « répugnante », « immorale » et profondément dommageable pour le pays, Natan Sharansky a exhorté lundi les régulateurs israéliens à tout faire pour y mettre un terme.

Interrogé pour savoir si la réputation négative de l’industrie des options binaires d’Israël avait poussé le Comité olympique d’Israël à reconsidérer sa décision d’accepter le parrainage du PDG de Banc de Binary, Oren Shabat (Laurent), Bruria Bigman, le porte-parole de l’organisation a répondu que non.

« Comme nous l’avons annoncé le mois dernier », a déclaré le Comité olympique au Times of Israël, « l’homme d’affaires Oren Shabat Laurent a récemment fait un don personnel aux athlètes olympiques. La bourse doit directement aller à cinq excellents athlètes qui devraient faire partie de l’équipe olympique de Tokyo 2020 et qui ont été recommandés par le Comité olympique d’Israël. Le don, autant qu’on le sache, fait partie de la plus grande contribution sociale d’Oren Shabat Laurent et de sa femme à la communauté et à la société israélienne. Il devrait être clair que c’était un don personnel au Comité olympique et n’a aucun lien avec les activités que vous avez décrites ».

Le club anglais, Liverpool FC, au Royaume-Uni, qui a été critiqué par les médias britanniques au cours de la dernière année pour avoir accepté le parrainage de Banc de Binary, n’a pas répondu aux demandes du Times of Israel quant à savoir s’il envisageait de renouveler le parrainage.

Le parrainage d’une équipe sportive est une démarche de relation publique privilégiée par de nombreuses entreprises israéliennes d’options binaires. Ainsi, Interactiveoption.com a établi un partenariat avec l’OGC Nice, BuzzTrade a fait équipe avec le FC Porto et EZTrader a uni ses forces avec l’AS Monaco.

Plusieurs entreprises israéliennes d’options binaires sont détenues par des personnalités du monde du sport. EZTrader est partiellement détenue par l’entraîneur de basket-ball, Pini Gershon, qui a dirigé l’équipe de basket-ball Maccabi Tel Aviv d’Israël et qui l’a dirigée dans plusieurs championnats d’Europe et qui a été élu l’entraîneur de l’année de l’Euroligue en 2005.

Une autre firme israélienne d’options binaires, USG Capital, a été fondée par l’entrepreneur israélien de premier plan Itamar Patishi, et plus tard vendu à Tomer Sinai, un ancien propriétaire de l’équipe de football de Hapoel Petah Tikva qui a été arrêté en 2011. Il était suspecté s’avoir truqué des matchs de football à des fins de paris illégaux. L’affaire a ensuite été clôturée en raison du manque de preuves. L’autorité des Valeurs mobilières d’Israël a récemment refusé le permis d’USG Capital à opérer en raison de pratiques frauduleuses multiples qu’elle a découvertes quand elle a inspecté l’entreprise.

A suivre ==> Le premier ministre bientôt convoqué par le procureur général pour corruption et le Rabbi Eliezer Berland accusé de viol

 

Les forces de l’ordre souhaiteraient interroger Netanyahu

Les sources affirment que le procureur général retarde le changement de qualification de l’enquête pour corruption du Premier minstre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset, à Jérusalem, le 3 août, 2016 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset, à Jérusalem, le 3 août, 2016 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Les sources anonymes qui sont proches de l’affaire a déclaré à la Dixième chaîne que le procureur général Avichai Mandelblit rechignait à requalifier l’enquête préliminaire en une enquête criminelle à part entière.

Les détails de l’enquête et les faits pour lesquels le Premier ministre fait l’objet d’une enquête n’ont pas été révélés.

Les sources ont fait valoir que même si l’affaire devrait être au final clôturée, la nature des preuves exige que Netanyahu soit appelé à présenter sa version des faits à la police sur ses accusations – allant jusqu’à suggérer avec prudence que le Premier ministre soit interrogé. Une telle mesure nécessiterait que l’enquête préliminaire soit requalifiée en une enquête à part entière, selon le reportage.

« Il n’y a pas d’autres alternatives que d’interroger le Premier ministre », a affirmé un responsable impliqué dans l’enquête.

Selon le reportage, les employés du cabinet du Premier ministre ont récemment été convoqués pour un interrogatoire par l’unité anti-corruption Lahav 433 pour expliquer comment les dons qui auraient été donnés par des donateurs à l’étranger sont arrivés aux résidences du Premier ministre.

Plus tôt ce mois-ci, la Dixième chaîne a révélé que le fils de Netanyahu, Yair, serait convoqué par la police dans un proche avenir pour témoigner dans l’enquête. Le reportage de télévision a cité des « sources dans les forces de l’ordre » en disant que le témoignage de Yair était jugé pertinent pour l’enquête.

Avichai Mandelblit, procureur général, à Jérusalem, le 5 juillet 2015. (Crédit : Emil Salman/Pool)

En juillet, il a été signalé que le Premier ministre peut aussi être appelé pour un interrogatoire, après que Mandelblit a ordonné une enquête préliminaire sur les accusations contre Netanyahu. L’enquête, implique des soupçons de blanchiment d’argent, selon les médias israéliens.

Fin juillet ; la police a interrogé Ari Harow, un ancien chef du personnel de Netanyahu avant de le placer sous résidence surveillée pendant une semaine.

La police enquête également sur Netanyahu pour des faits de corruption financière liée à trois autres sujets : les allégations de longue date de financement illicite de voyage étrangers, les affirmations que Netanyahu et sa famille ont utilisé des fonds publics de l’Etat pour la nourriture et se divertir et l’accusation selon laquelle il a reçu illégalement une somme importante de la part du milliardaire français Arnaud Mimran.

Netanyahu a nié toute malversation dans les trois affaires. Son bureau a déclaré plus tôt ce mois-ci que la dernière enquête ne donnerait rien parce qu’il n’y avait rien d’illicite.

********************************************************************************************************************

La cour ordonne la détention du rabbin accusé de viol jusqu’à la fin de son procès

Rabbi Eliezer Berland a été extradé d’Afrique du Sud en juillet et représente un risque de fuite

Rabbi Eliezer Berland couvert de son châle de prière à la Cour de première instance de Jérusalem à Jérusalem le 1er août 2016 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Rabbi Eliezer Berland couvert de son châle de prière à la Cour de première instance de Jérusalem à Jérusalem le 1er août 2016 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Rabbi Eliezer Berland a été extradé d’Afrique du Sud en juillet et arrêté à son arrivée à l’aéroport Ben Gurion. Il est accusé de plusieurs chefs d’agression sexuelle.

Le tribunal a déclaré que, Berland, 79 ans, pose un risque de fuite et a exprimé son inquiétude qu’il puisse tenter d’entraver la justice.

Les avocats de Berland ont annoncé qu’ils allaient faire appel de la décision de le maintenir en détention.

*******************************************************************************************************************

Le maire d’Ashkelon sera inculpé pour corruption

Son avocat se réjouit que les accusations d’agression sexuelle aient été abandonnées

Le maire d'Ashkelon Itamar Shimoni (à gauche) avec le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch, en mai 2014. (Crédit : Edi Israël/Flash90)

Le maire d’Ashkelon Itamar Shimoni (à gauche) avec le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch, en mai 2014. (Crédit : Edi Israël/Flash90)

L’inculpation a également cité son frère.

Shimoni devrait aussi être accusé d’avoir mené deux relations illicites avec des subordonnées travaillant à la municipalité d’Ashkelon. Une enquête contre lui avait initialement été ouverte pour des suspicions d’agressions sexuelles liés à ces relations, mais ces accusations ont été abandonnées dans les inculpations attendues.

Asher Ohayon, l’avocat de Shimoni, a déclaré que le maire « est heureux d’avoir réussi à convaincre les procureurs de l’Etat, même à ce stade préliminaire, qu’il n’y avait rien de mal dans son comportement dans ce qui pouvait être lié aux crimes sexuels présumés.

« Mais ce bonheur est incomplet, a ajouté Ohayon. Nous espérons le compléter dans les auditions [préliminaires] où, avec l’aide de Dieu, nous réussirons à convaincre le procureur pour les autres accusations. Si nous échouons, nous pensons que nous réussirons à convaincre la cour [de son innocence]. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>