Attentat islamique et antisémite au DANEMARK

Des forces de l'ordre dans les rues de Copenhague le 15 février au matin. Photo Claus Bjorn Larsen/AFPCOPENHAGUE Deux attentats, trois morts : le Danemark sous le choc

Deux attentats ont eu lieu dans la capitale danoise en moins de 24 heures, l’un touchant un centre culturel et l’autre une synagogue. Selon la police, le même homme serait derrière les deux attaques et aurait été tué par les forces de l’ordre.

Des forces de l’ordre dans les rues de Copenhague le 15 février au matin. Photo Claus Bjorn Larsen/AFP

La police danoise estime avoir tué l’auteur présumé des deux attentats terroristes qui ont frappé Copenhague ce week-end, a expliqué lors d’une conférence de presse dimanche matin le directeur de la police de la capitale danoise, Thorkild Fogde, résume le quotidien Jyllands-Posten. Dimanche matin, peu après 5h, la police a tiré sur un homme et l’a tué. Les forces de l’ordre surveillaient une adresse dans le quartier de Nørrebro, connu pour accueillir de nombreux immigrants. Lorsque l’homme est arrivé à cette adresse, la police a tenté de l’interpeller, ce qui a entrainé un échange de coups de feu.Plus tôt, à 1h du matin, un individu a tiré sur une synagogue de Copenhague, notamment sur deux officiers de police déjà présents sur les lieux, souligne le journal Politiken. Lors de la fusillade, une personne a été touchée à la tête et est décédée des suites de ses blessures. Deux officiers ont été blessés. La personne tuée serait, rapporte le journal Berlingske, un homme d’une trentaine d’années, membre de la communauté juive de Copenhague. Il assurait le contrôle d’accès à une bar mitzvah qui se tenait dans des locaux derrière la synagogue.   La police a qualifié cet acte d’attentat terroriste – tout comme la fusillade qui avait eu lieu samedi après-midi lors d’un débat sur l’islamisme et la liberté d’expression. Ici aussi une personne, un homme de 55 ans, a perdu la vie, et trois policiers ont été blessés. De nombreuses personnalités assistaient au débat, dont l’ambassadeur français au Danemark, Francois Zimeray, et le dessinateur suédois Lars Vilks. Ce dernier vit sous protection de la police suédoise depuis 2007, lorsque son portrait de Mahomet avec un corps de chien avait été publié dans le journal local Nerikes Allehanda. 

Continuer à lutter pour la liberté d’expression : La Premier ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt (parti social démocrate), s’est rendue sur le lieu du débat samedi soir et a déclaré : « Il faut dire clairement que cela n’est pas le Danemark que nous voulons. Nous restons soudés, et nous nous battrons toujours pour notre liberté d’expression et notre démocratie. » La presse du royaume insiste également sur la nécessité de continuer à lutter en faveur de la liberté d’expression. Pour le quotidien conservateur Berlingske, il faut « répondre par tous les moyens : des initiatives anti-radicalisation, un travail de renseignement efficace et une réaction déterminée contre ceux qui utilisent le terrorisme contre les mots et les caricatures ».

Le journal poursuit : « L’atrocité de ce qu’il s’est passé à Østerbro [quartier de Copenhague où avait lieu le débat samedi] est jusqu’ici le rappel le plus fort qu’au Danemark aussi la situation est grave. Ainsi, nous pouvons aussi dire que nous sommes malheureusement tous Charlie. » Le quotidien Politiken, de centre-gauche, souligne de son côté qu’il faut lutter en continuant à vivre comme si ne rien était : « Nous devons tous réaliser que dans une société libre nous sommes vulnérables par rapport aux terroristes qui n’hésitent pas à menacer, à utiliser la violence et à tuer [...] aucune arme n’est plus forte, face à l’extrêmisme, que le quotidien dont nous faisons tous partie. »

Le ministre israélien en charge des relations avec les communautés juives de diaspora, Naftali Bennett, a adressé dimanche ses condoléances à la communauté juive danoise visée dans la nuit de samedi à dimanche par un attentat islamiste qui a couté la vie à un jeune juif.« Nous n’accepterons pas de nous habituer à cette situation où on tire sur des Juifs dans les rues européennes. Nous ne pouvons accepter que les rues d’Europe se transforment en un champ de tir pour les antisémites », a mis en garde le ministre. Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, a également réagi dimanche aux attentats islamistes au Danemark, en appelant la communauté internationale à mener une guerre totale au terrorisme.« La communauté doit rompre avec le politiquement correct, avec les déclarations de bonnes intentions et les marches symboliques. Elle doit à présent mener une guerre totale au terrorisme », a fustigé le chef de la diplomatie israélienne.« Ces attaques contre les Juifs et les libertés fondamentales sont la preuve de ce que nous disons depuis des années, à savoir qu’Israël et les Juifs sont le bastion avancé du monde libre contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

DANEMARK Les terroristes islamistes frappent à Copenhague

Une fusillade a éclaté samedi devant un centre culturel de la capitale danoise qui abritait une convention sur la liberté d’expression, visant notamment un dessinateur de presse suédois. Bilan: un mort et trois blessés.

Devant le bâtiment qui accueillait la conférence sur la liberté d'expression, le 14 février, à Copenhague.- AFP/SCANPIX DENMARK Devant le bâtiment qui accueillait la conférence sur la liberté d’expression, le 14 février, à Copenhague.- AFP/SCANPIX DENMARK

Un peu plus d’un mois contre l’attentat en France contre « Charlie Hebdo », une attaque terroriste a eu lieu samedi contre les participants d’un débat sur l’islamisme et la liberté d’expression à Copenhague, rapporte le quotidien danois Politiken. Selon des témoins sur place, un homme masqué est arrivé jusqu’à l’entrée du foyer culturel où avait lieu le débat et a commencé à tirer. La police danoise confirme qu’il y a un mort – un homme de 40 ans – et trois policiers blessés. La police a pu empêcher l’homme d’entrer dans la salle où avait lieu le débat.Selon des témoins, il y avait deux auteurs derrière l’attentat. Ces derniers ont crié des mots en une langue étrangère. Les deux hommes ont pris la fuite et sont activement recherchés par la police.Plusieurs personnalités assistaient à la conférence

Selon les médias danois, l’attentat visait le dessinateur suédois, Lars Vilks, et la police a qualifié la fusillade d’attentat terroriste. Lars Vilks vit sous protection de la police suédoise depuis 2007, lorsque son portrait de Mahomet avec un corps de chien avait été publié dans le journal local Nerikes AllehandaLe débat était organisé par un comité de soutien au dessinateur suédois. Ce dernier n’avait pas contribué à la publication, en 2005, des caricatures du prophète Mahomet par le quotidien danois Jyllands-Posten.

L’ambassadeur francais au Danemark, Francois Zimeray, participait au débat et est sorti indemne de l’attentat, comme il l’a indiqué sur Twitter. La leader des Femen, Inna Shevchenko, était aussi présente sur les lieux.

Un Danois, Niels Ivar Larsen, qui assistait au débat, a raconté l’événément au quotidien Politiken : « C’était bien évidemment la panique, beaucoup ont fui par la sortie derrière, dans la cuisine et se sont cachés derrière des chaises au bar. »

Attentats islamistes au Danemark | Naftali Bennett : « Nous ne pouvons accepter qu’on tue des Juifs dans les rues en Europe »

Bennett2

Le ministre israélien en charge des relations avec les communautés juives de diaspora, Naftali Bennett, a adressé dimanche ses condoléances à la communauté juive danoise visée dans la nuit de samedi à dimanche par un attentat islamiste qui a couté la vie à un jeune juif.

« Nous n’accepterons pas de nous habituer à cette situation où on tire sur des Juifs dans les rues européennes. Nous ne pouvons accepter que les rues d’Europe se transforment en un champ de tir pour les antisémites », a mis en garde le ministre.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, a également réagi dimanche aux attentats islamistes au Danemark, en appelant la communauté internationale à mener une guerre totale au terrorisme.

« La communauté doit rompre avec le politiquement correct, avec les déclarations de bonnes intentions et les marches symboliques. Elle doit à présent mener une guerre totale au terrorisme », a fustigé le chef de la diplomatie israélienne.

« Ces attaques contre les Juifs et les libertés fondamentales sont la preuve de ce que nous disons depuis des années, à savoir qu’Israël et les Juifs sont le bastion avancé du monde libre contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

Un jeune vigile juif danois a été tué dans la nuit de samedi à dimanche près de la synagogue de Copenhague, dans une attaque terroriste islamiste perpétrée par les mêmes auteurs de l’attaque de samedi contre un centre culturel.

Le jeune juif qui assurait la surveillance du lieu de culte a été mortellement blessé à la tête. Un policier a été blessé à la jambe et un autre au bras.

Samedi, une personne a été tuée et trois autres blessés dans l’attaque terroriste islamiste contre un bâtiment où se tenait un débat sur l’islamisme et la liberté d’expression.

Les terroristes visaient l’auteur des caricatures de Mahomet, Lars Vilk. L’artiste suédois est connu pour avoir publié en 2007 des caricatures ridiculisant le prophète Mahomet. Il vit sous protection policière depuis.

Début janvier, les principaux caricaturistes du journal satirique français Charlie Hebdo ont été assassinés dans une attaque terroriste islamiste, au cours de laquelle 12 personnes furent tuées. Deux jours après, un djihadiste français assassinait un employé et trois clients d’une épicerie juive, après avoir tué la veille une policière protégeant une école juive.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>