Alerte européenne : “mobiliser” ou “confisquer” nos épargnes ?

Je retransmets l’alerte de Pierre Jovanovic (ICI…!) car selon l’express (ICI…!) :  “Après le FMI et la Bundesbank, c’est maintenant au tour de l’Union européenne de suggérer ouvertement que l’épargne des citoyens européens pourrait être utilisée pour renflouer l’économie des Etats membres. Reuters rapporte que l’UE a publié un document qui explore une nouvelle méthode pour libérer le bloc de sa trop grande dépendance à l’égard des banques : il prévoit une « mobilisation » des économies des 500 millions de citoyens. « La crise financière et économique a sapé la capacité du secteur financier à transférer des fonds vers l’économie réelle, en particulier l’investissement de long terme », indique-t-il. Pour certains commentateurs, il s’agit d’une confession de l’incapacité de l’UE de trouver des solutions viables pour résoudre la crise, cinq ans après le début de celle-ci…Les banques se sont en effet plaintes qu’elles n’avaient plus la capacité de prêter aux entreprises en raison de la nouvelle réglementation bancaire, mise en place après la crise, qui les force à disposer d’un plus grand ratio de réserves. Les dirigeants européens prévoient également de mener une étude d’ici la fin de cette année pour déterminer la faisabilité de la mise en place d’un compte d’épargne européenne, qui pourra être ouvert à tous et dont l’objet sera de mettre des fonds à la disposition des PME, pour leur permettre d’investir…Les critiques observent que c’est désormais l’Union qui va décider de la destination de nos économies. Dans ce cas, le terme «confiscation »  est donc peut-être plus approprié que «mobilisation».

———————————————————————–

A picture illustration taken with the multiple exposure function of the camera shows a one Euro coin and a map of Europe, January 9, 2013. REUTERS/Kai PfaffenbachALERTE: PREPARATION D’UNE SAISIE GLOBALE DE L’EPARGNE DANS 28 PAYS EUROPEENS  : C’est un article laconique qui est tombé sur le fil Reuters mais vous n’en avez pas entendu parler sur nos Merdias habituels. L’article technique du FMI et validé par la Bundesbank (voir plus bas) a cette fois été validée par les zombies de l’Union Européenne. Un rapport est en préparation pour saisir TOUTE L’EPARGNE des 500 millions d’Européens pour la mettre à disposition des banques (en faillite).

Lire ICI en anglais sur Reuter…

Messieurs Barnier et Moscovici, vous n’êtes que des menteurs. Si la crise de la zone euro est “terminée” alors pourquoi ce projet de vol global directement sur le compte des Européens???

Regardez ce qu’écrit Reuters: “the savings of the European Union’s 500 million citizens could be used to fund long-term investments to boost the economy and help plug the gap left by banks since the financial crisis, an EU document says“.

Traduction  en français : “L’épargne(les économies) de 500 millions de citoyens de l’Union européenne pourrait être utilisée pour financer(consolider) des investissements à long terme pour stimuler l’économie et aider à boucher le trou laissé par des banques depuis la crise financière… .

Difficile d’être plus clair et de voir que Mario Draghi, Mr Goldman Sachs, en est arrivé là pour sauver la Banque Centrale Européenne. Saisir l’épargne des gens. Cela revient à peu près à ce qu’avait fait Roosevelt qui avait forcé les Américains à lui vendre leur or à un prix très bas, payé par la planche à billets. Plus de 80 années plus tard, il suffit à Mr Draghi d’appuyer sur un bouton pour que tous les ordinateurs de banque, interconnectés dans tous les pays, opérent cette saisie un vendredi à 17 heures.

ZH écrit: “So as Europe finally admits that the ECB has failed to unclog its broken monetary pipelines for the past 5 years (…) Mobilize, once again, is a more palatable word than, say, confiscate.

En FR : ” Alors que l’Europe admet finalement que la BCE a échoué à déboucher ses pipelines monétaires cassés pendant les 5 ans passés (…) Mobiliser, encore une fois, est un mot plus acceptable que, disons, confisquer. “

Lire ici Reuters, ici ZH et ici la Libre.be pour un rappel sur la validation de la Buba qui demande à ce que toute saisie soit faite le week-end.

A nouveau, aux lecteurs concernés, prenez vos dispositions. Après ce sera trop tard. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2014

 

Exclusive: EU executive sees personal savings used to plug long-term financing gap

By Huw Jones

 

A picture illustration taken with the multiple exposure function of the camera shows a one Euro coin and a map of Europe, January 9, 2013. REUTERS/Kai Pfaffenbach

A picture illustration taken with the multiple exposure function of the camera shows a one Euro coin and a map of Europe, January 9, 2013.

Credit: Reuters/Kai Pfaffenbach

 LONDON (Reuters) – The savings of the European Union’s 500 million citizens could be used to fund long-term investments to boost the economy and help plug the gap left by banks since the financial crisis, an EU document says.

The EU is looking for ways to wean the 28-country bloc from its heavy reliance on bank financing and find other means of funding small companies, infrastructure projects and other investment.

“The economic and financial crisis has impaired the ability of the financial sector to channel funds to the real economy, in particular long-term investment,” said the document, seen by Reuters.

The Commission will ask the bloc’s insurance watchdog in the second half of this year for advice on a possible draft law “to mobilize more personal pension savings for long-term financing”, the document said.

Banks have complained they are hindered from lending to the economy by post-crisis rules forcing them to hold much larger safety cushions of capital and liquidity.

The document said the “appropriateness” of the EU capital and liquidity rules for long-term financing will be reviewed over the next two years, a process likely to be scrutinized in the United States and elsewhere to head off any risk of EU banks gaining an unfair advantage.

The EU executive will also complete a study by the end of this year on the feasibility of introducing an EU savings account, open to individuals whose funds could be pooled and invested in small companies.

The Commission also plans to study this year whether changes are needed to help fund small businesses by creating a liquid and transparent secondary market for trading corporate bonds in the EU.

It is also seeking to revive the securitization market, which pools loans like mortgages into bonds that banks can sell to raise funding for themselves or companies. The market was tarnished by the financial crisis when bonds linked to U.S. home loans began defaulting in 2007, sparking the broader global markets meltdown over the ensuing two years.

The document says the Commission will “take into account possible future increases in the liquidity of a number of securitization products” when it comes to finalizing a new rule on what assets banks can place in their new liquidity buffers. This signals a possible loosening of the definition of eligible assets from the bloc’s banking watchdog.

The Commission will also “review” how EU rules treat covered bonds by the end of this year, the document says, a step that will be welcomed by Denmark with its large market in bonds used by banks to finance home loans.

Other steps to boost financing in the EU include possible steps to aid crowdfunding, where many people contribute relatively small amounts of money to create a sizeable funding pool.

The document said investors and asset managers also have a role and it will propose a revision of EU rules on shareholder rights to “ensure better disclosure of institutional investors’ engagement and voting policies”.

More controversially, the Commission will consider whether the use of fair value or pricing assets at the going rate in a new globally agreed accounting rule “is appropriate, in particular regarding long-term investing business models”.

(Editing by Ruth Pitchford)

***************************************************************************************************************************

Après le FMI et la Bundesbank, l’UE veut ‘mobiliser’ votre épargne

Après le FMI et la Bundesbank, c’est maintenant au tour de l’Union européenne de suggérer ouvertement que l’épargne des citoyens européens pourrait être utilisée pour renflouer l’économie des Etats membres. Reuters rapporte que l’UE a publié un document qui explore une nouvelle méthode pour libérer le bloc de sa trop grande dépendance à l’égard des banques : il prévoit une « mobilisation » des économies des 500 millions de citoyens. « La crise financière et économique a sapé la capacité du secteur financier à transférer des fonds vers l’économie réelle, en particulier l’investissement de long terme », indique-t-il. Pour certains commentateurs, il s’agit d’une confession de l’incapacité de l’UE de trouver des solutions viables pour résoudre la crise, cinq ans après le début de celle-ci.

Le document prévoit également qu’au cours du second semestre, la commission demandera à l’EIOPA, l’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles, de lui proposer un projet de loi pour « mobiliser plus d’épargne de retraite pour des financements de long terme ».

Les banques se sont en effet plaintes qu’elles n’avaient plus la capacité de prêter aux entreprises en raison de la nouvelle réglementation bancaire, mise en place après la crise, qui les force à disposer d’un plus grand ratio de réserves. Les dirigeants européens prévoient également de mener une étude d’ici la fin de cette année pour déterminer la faisabilité de la mise en place d’un compte d’épargne européenne, qui pourra être ouvert à tous et dont l’objet sera de mettre des fonds à la disposition des PME, pour leur permettre d’investir.

Les critiques observent que c’est désormais l’Union qui va décider de la destination de nos économies. Dans ce cas, le terme «confiscation »  est donc peut-être plus approprié que «mobilisation».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>