L’Europe a besoin d’un SUPER-Président…doté de SUPER-pouvoirs ?

Fusion des 2 fonctions de Président du Conseil et de Président de la commission…l’Europe réfléchit à se doter d’un nouveau président : un SUPER-président  !

Lire ICI en anglais sur EUObserver…

Lire ICI sur l’Express belgique…

Le site EUObserver rapporte qu’un officiel de l’UE lui a révélé que lors d’une réunion qui s’est tenue à Val Duchesse, un groupe de réflexion composé de quelques ministres des affaires étrangères européens dirigé par le ministre allemand Guido Westerwelle ont discuté de la possibilité de fusionner le rôle du Président du Conseil de l’Europe (tenu par Herman Van Rompuy) et celui du Président de la Commission européenne (tenu par José Manuel Barroso). Ce nouveau « super président » aurait plus de pouvoir que ces deux charges combinées, mais aussi plus de légitimité sur le plan démocratique, puisqu’il serait élu directement par les eurodéputés.  Le « super président » présiderait également les Conseils des Affaires Générales (GAC) qui se tiennent tous les mois avec les ministres des Affaires étrangères pour débattre de questions internes de l’UE.

 

Qui pour remplacer Von Rompuy + Barroso + Ashton  ? Sarkozy après sa défaite programmée et souhaitée par l’élite ? Au fait, avez-vous été consulté pour cette réforme d’importance ?  Non ? Alors, c’est une vraie autocratie que ce machin !!

 Un super président doté de super- pouvoirs pour un super plan  ?! Oui mais lequel ?  

 

 

L’UE envisage de remplacer Van Rompuy et Barroso par un ‘super président’

 
 
Le site EUObserver rapporte qu’un officiel de l’UE lui a révélé que lors d’une réunion qui s’est tenue à Val Duchesse, un groupe de réflexion composé de quelques ministres des affaires étrangères européens dirigé par le ministre allemand Guido Westerwelle ont discuté de la possibilité de fusionner le rôle du Président du Conseil de l’Europe (tenu par Herman Van Rompuy) et celui du Président de la Commission européenne (tenu par José Manuel Barroso). Ce nouveau « super président » aurait plus de pouvoir que ces deux charges combinées, mais aussi plus de légitimité sur le plan démocratique, puisqu’il serait élu directement par les eurodéputés.Le « super président » présiderait également les Conseils des Affaires Générales (GAC) qui se tiennent tous les mois avec les ministres des Affaires étrangères pour débattre de questions internes de l’UE.L’idée de ce projet provient de la confusion qui règne parfois dans la structure actuelle, qui a été définie par le Traité de Lisbonne en 2009. Sur certains dossiers, par exemple, c’est Van Rompuy qui supervise les débats, tandis que Barroso agit comme une force de proposition, mais aussi comme le décisionnaire final.

L’introduction d’obligations en euros, ou euro-obligations, a également été discutée à cette occasion. Mais selon l’informateur de EUObserver, cette possibilité ne serait mise en œuvre que pour les nouveaux financements, mais pas pour les dettes du passé.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>