Biolabs US en UKRAINE : un conflit peu en cacher un autre ?

Poutine ordonne à l’armée de détruire les laboratoires biologiques en Ukraine alors que les États-Unis éliminent les preuves de leur existence

27 février 2022

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné à son armée de rechercher et de détruire les laboratoires biologiques de l’État profond des États-Unis, qui mènent des recherches top secrètes sur les zoonoses et les maladies infectieuses dans des dizaines de sites en Ukraine.

Ces derniers jours, des laboratoires d’armes biologiques situés dans des villes ukrainiennes telles que Kharkiv, Louhansk, Dnipropetrovsk et la capitale Kiev, entre autres, ont été pris pour cible par les troupes russes opérant sous les ordres directs de Poutine.

Pendant ce temps, l’ambassade américaine en Ukraine a été surprise en train d’effacer les preuves de l’existence de biolabs en Ukraine, tandis que les médias grand public et les vérificateurs de faits ont commencé à dire aux masses que les biolabs n’existent pas.

Poursuivre la lecture ‘Biolabs US en UKRAINE : un conflit peu en cacher un autre ?’ »
Archivé sous Non classé

COVID : fin de l’état d’urgence en Israël ! Et en France ? L’Italie fascisante…

Plus de 2 ans après l’arrivée du COVID, Israël met fin à « l’état d’urgence » sanitaire

À partir du 1er mars, toute nouvelle restriction proposée par le gouvernement devra être approuvée par la Knesset ou la commission des lois et de la justice

Les ministres ont approuvé mercredi la transition d’Israël vers une « situation sanitaire spéciale » le 1er mars, mettant fin à l’état d’urgence national induit par la pandémie depuis plus de deux ans.

La décision intervient alors qu’Israël a vu son nombre de cas de COVID-19 baisser ces dernières semaines.

Dans le cadre de l’état d’urgence, de nouvelles restrictions pouvaient être instituées par le cabinet avant que la commission de la constitution, des lois et de la justice de la Knesset ne les approuve.

Cependant, dans le cas d’une « situation sanitaire particulière », selon la « loi corona » adoptée le mois dernier, les restrictions n’entreront en vigueur qu’après le vote de la commission pour les approuver, et elles doivent être portées devant le panel cinq jours avant que le gouvernement ne veuille les faire entrer en vigueur. La commission ou le plénum de la Knesset pourront également modifier ou annuler purement et simplement les restrictions qui leur sont soumises.

Poursuivre la lecture ‘COVID : fin de l’état d’urgence en Israël ! Et en France ? L’Italie fascisante…’ »
Archivé sous Non classé

L’UKRAINE nazie selon les Russes….

V. Poutine a raison. Les nazis sont bien en Ukraine formé par la CIA en 2015 et ayant pris le pouvoir avec la famille Soros, ils terrorisent le peuple ukrainien, il est grand temps de mettre fin à cela et de refaire un retour en arrière pour l’armée russe et réécrire l’histoire pour anéantir une fois pour toutes les Nazies et l’ordre mondial sioniste et cette Kabbale.

Poutine exhorte les soldats ukrainiens à ne pas laisser les «néo-nazis» prendre en otage les civils.

Poursuivre la lecture ‘L’UKRAINE nazie selon les Russes….’ »
Archivé sous Non classé

Le Juif ZELENSKY

Zelensky, comique juif devenu ennemi numéro 1 de Poutine et guerrier de la démocratie

Le président ukrainien se retrouve au centre du conflit européen le plus significatif depuis la Seconde guerre mondiale

JTA — Il y a quatre ans, Volodymyr Zelensky était comédien dans une série comique diffusée sur une chaîne de télévision ukrainienne, « Serviteur du peuple », où il interprétait le président improbable d’un pays de l’Est de l’Europe.

Il se trouve aujourd’hui au centre du conflit le plus significatif à avoir éclaté sur le continent européen depuis la Seconde guerre mondiale. Après avoir pris les armes, Zelensky a parfaitement conscience que sa vie est dorénavant en danger, voire mise à prix.

« C’est peut-être la dernière fois que vous me voyez vivant », aurait-il déclaré aux leaders de l’Union européenne lors d’un appel téléphonique consacré aux initiatives envisagées par le bloc pour tenter de contrer l’avancer des Russes sur le territoire ukrainien.

Vendredi, il avait fait preuve de la même franchise concernant sa situation alors que les troupes russes lançaient leur offensive sur la capitale de Kiev : « L’ennemi m’a identifié comme étant la cible numéro un », avait-il déclaré dans un message filmé – sa famille étant la cible numéro deux.

Des images de Zelensky et de ses proches annonçant qu’ils allaient rester à Kiev ont circulé largement vendredi, et ses soutiens de plus en plus nombreux dans le monde entier le considèrent aujourd’hui comme un symbole de l’honneur et du courage à une ère ou les responsables ne semblent s’intéresser qu’à la préservation de leur propre statut.

« Nous sommes là. Nous sommes à Kiev. Nous défendons l’Ukraine », dit Zelensky dans une vidéo partagée sur Twitter.

En quelques années, Zelensky – qui est le tout premier président Juif d’Ukraine, un pays dont l’histoire juive est à la fois longue et compliquée – est rapidement devenu l’une des personnalités juives qui ont compté le plus dans le monde au fil de ces dernières décennies. Et au vu de son passé très éloigné de la politique, force est de reconnaître qu’elle est aussi l’une de ces personnalités juives les plus improbables.

Et des interrogations sur ses origines juives ne cessent d’affluer : est-ce que ces mêmes origines juives lui font courir – ou font-elles courir aux Juifs ukrainiens dans leur ensemble – plus de danger ? A-t-il contribué au conflit d’une manière ou d’une autre ? Et pourquoi Vladimir Poutine suggère-t-il qu’il serait un nazi ?

Poursuivre la lecture ‘Le Juif ZELENSKY’ »
Archivé sous Non classé

UKRAINE : l’embarras israélien…

Pourquoi Israël peine à choisir son camp dans le conflit russo-ukrainien

Israël se trouve partagé entre le soutien à ses alliés dans la condamnation de l’invasion et la crainte de s’aliéner la Russie, cruciale pour la sécurité de sa frontière nord

JTA – Bien que situés en des points différents du spectre sioniste, le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid mènent une politique étrangère dans l’ensemble assez cohérente. À l’exception fracassante du jour où la Russie a envahi l’Ukraine.

Lapid a clairement arrimé Israël à l’Occident en condamnant la Russie sans détour. Craignant pour sa part d’inscrire Israël dans un conflit sans issue, Bennett a déclaré que ce conflit ne regardait pas le pays.

Ces différentes approches ont révélé les dangers auxquels Israël fait face, alors qu’un nouveau conflit déchire le continent européen : prendre le parti des valeurs occidentales adoptées par Israël depuis sa création ou garder un œil sur le colosse russe qui se profile aux portes d’Israël, en Syrie.

« L’attaque russe contre l’Ukraine est une grave violation de l’ordre international », a déclaré Lapid lors d’une conférence de presse et jeudi à midi sur Twitter. « Israël condamne cette attaque. »

Bennett a quant a lui publié sa première déclaration sur la guerre tard jeudi soir, évoquant l’évacuation des ressortissants Israéliens, le soutien apporté aux Juifs désireux de quitter le pays ou encore l’offre d’aide humanitaire. Il n’a porté aucune accusation, ni cherché de responsable, se contentant de rappeler qu’il y aurait « des discussions et une évaluation régulière de la situation afin d’anticiper de possibles conséquences (si tant est qu’il y en ait) pour Israël ».

Dans un discours prononcé plus tôt dans la journée, à l’occasion d’une cérémonie de remise des diplômes à des officiers de Tsahal, et dont des extraits ont été publiés sur Twitter par Bennett lui-même, le Premier ministre a précisé les contours du principe qui sous-tend sa réticence à prendre parti.

« Ces temps nous enseignent, à notre grand regret, que les guerres entre armées ne sont pas une chose du passé », a-t-il déclaré.

« Le monde est beaucoup moins stable et notre région change tous les jours. » Il n’a pas fait mention de la Russie. Le Premier ministre Naftali Bennett s’adresse aux élèves officiers, le 24 février 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Poursuivre la lecture ‘UKRAINE : l’embarras israélien…’ »
Archivé sous Non classé

OTAN : Escalade nucléaire

Russie : Poutine ordonne que les forces de dissuasion nucléaire russes soient en état d’alerte maximale… Il reproche aux puissances de l’OTAN de faire des « déclarations agressives » et d’interdire à la Russie l’accès au système bancaire SWIFT. par Qactus

Poutine ordonne que les forces de dissuasion nucléaire russes soient en état d’alerte maximale… Il reproche aux puissances de l’OTAN de faire des « déclarations agressives » et d’interdire à la Russie l’accès au système bancaire SWIFT.


Hier, nous avons rapporté comment les alliés de l’OTAN, y compris un Joe Biden apparemment réticent, ont accepté de saisir les actifs des entreprises russes et d’interdire la Russie du système bancaire SWIFT.

Aujourd’hui, après une nouvelle nuit d’échec dans la prise de Kiev, la capitale de l’Ukraine, Poutine, qui semble avoir peu de soutien pour son invasion d’une nation innocente, a ordonné que les forces de dissuasion nucléaire russes soient en état d’alerte maximale.

TIME – Dans une escalade dramatique des tensions Est-Ouest sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le président Vladimir Poutine a ordonné que les forces nucléaires russes soient placées en état d’alerte maximale dimanche en réponse à ce qu’il a appelé des « déclarations agressives » des principales puissances de l’OTAN.

OTAN : Bannir la Russie de SWIFT la rapprocherait de la Chine, et c’est déjà fait avec le système “PSSA ou SFPS en russe”.

L’ordre signifie que Poutine veut que les armes nucléaires de la Russie soient préparées pour être davantage prêtes à être lancées et augmente la menace que l’invasion de l’Ukraine par Moscou et la réponse de l’Occident à cette invasion pourraient déboucher sur une guerre nucléaire.

Poursuivre la lecture ‘OTAN : Escalade nucléaire’ »
Archivé sous Non classé

POUTINE : antithèse !

Russie : Dans un discours datant de 2017 par V. Poutine, « Le monde occidental part à la dérive ! », prends tout son sens quand nous savons maintenant ce que nous avons vécu par ces gouvernements Mondialistes. par Qactus

Dans un discours datant de 2017 par V. Poutine, « Le monde occidental part à la dérive ! », prends tout son sens quand nous savons maintenant ce que nous avons vécu par ces gouvernements Mondialistes.

Il mentionne le satanisme et la pédophilie comme des produits d’une crise morale provoquée par les gouvernements occidentaux eux-mêmes.


Dans un discours rarement vu, Poutine déclare qu’une crise morale se produit en Occident et qu’elle est créée à dessein par les gouvernements.

En bref, les fondements moraux du bien et du mal objectifs souvent liés à la chrétienté se sont érodés.

À leur place, les oligarques impériaux ont érigé un système qui renverse ce qui est bon et le remplace par une propagande qui conduit à la décadence culturelle et à l’effacement de l’identité, selon Poutine.

Poutine accuse les gouvernements d’impérialisme, de pédophilie et de « foi en Satan »…
Il mentionne le satanisme et la pédophilie comme des produits d’une crise morale provoquée par les gouvernements occidentaux eux-mêmes.


Version officielle en anglais ci-dessous : « Poutine prononce un discours sur la crise morale des États occidentaux ».

Il mentionne le satanisme et la pédophilie comme des produits d’une crise morale provoquée par les gouvernements occidentaux eux-mêmes.

Poursuivre la lecture ‘POUTINE : antithèse !’ »
Archivé sous Non classé

Convois de la Liberté : y compris à JERUSALEM !

« Convoi de la liberté » : des milliers de véhicules convergent vers Jérusalem

Ce convoi, qui avait pour destination le Parlement dans le centre de Jérusalem, a provoqué d’importants embouteillages sur fond d’un concert de klaxons

Des milliers de voitures et camions ont convergé lundi vers Jérusalem depuis plusieurs villes israéliennes pour manifester contre les restrictions sanitaires liées à la pandémie de coronavirus, imitant des convois apparus au Canada et ayant essaimé dans plusieurs pays.

Depuis Eilat (sud) et Tibériade (nord), des automobilistes ont pris la route vers Jérusalem, drapeaux israéliens flottant aux fenêtres et affiches appelant à la « Liberté » collées sur des capots de voitures.

Ce convoi, qui avait pour destination le Parlement dans le centre de Jérusalem, a provoqué d’importants embouteillages sur fond d’un concert de klaxons, ont constaté des journalistes de l’AFP qui ont vu des milliers de voitures paralyser la ville.

Sollicitée par l’AFP, la police israélienne n’a pas indiqué dans l’immédiat à combien elle estimait la participation. Les organisateurs ont indiqué que plusieurs dizaines de milliers de personnes avaient pris part à cette manifestation, la première du genre.

D’après les organisateurs, elle a été lancée par de « simples citoyens » pour protester contre les restrictions imposées pour juguler la pandémie et qui, selon eux, constituent des atteintes à leur liberté.

« Personne ne peut nous dire quoi mettre dans notre corps », a lancé Shany Shlomo, une manifestante de 51 ans venue protester devant le Parlement contre la politique vaccinale.

Israël avait été l’un des premiers pays à lancer une vaste campagne de vaccination, en décembre 2020. Aujourd’hui, près de la moitié de la population a reçu trois doses de vaccin et les personnes de plus de 18 ans à risque peuvent en recevoir une quatrième.

L’Etat hébreu avait aussi été l’un des premiers à instaurer un pass sanitaire, dont l’usage a toutefois été allégé début février. Il n’est désormais requis que pour les événements où le risque de circulation du virus reste élevé. Le port du masque reste obligatoire dans certains lieux et de nombreux manifestants appelaient lundi à abroger cette mesure.

Le mouvement des convois dits de « la liberté » est parti du Canada, où des camionneurs paralysent actuellement la capitale Ottawa.

En France, où le mouvement rassemble aussi des manifestants aux revendications sociales, la police avait recensé vendredi soir 3 000 véhicules pour 5 000 manifestants autour de Paris, essentiellement des particuliers dans leurs véhicules personnels, et non des camions comme au Canada.

Lundi, des centaines de véhicules se préparent à former un convoi en direction de Bruxelles, en Belgique, pour protester au niveau européen, malgré l’interdiction de manifester annoncée par les autorités belges.

Archivé sous Non classé

Identité Digitale : c’est le début de la fin !

NOUVEAU – Le Forum économique mondial de Klaus Schwab déclare que « la pandémie de COVID-19 a conduit à une concentration accrue sur le pouvoir des données médicales, en particulier les passeports de vaccins. Ces passeports servent par nature de forme d’identité numérique ».

TOUS les pans de la vie sont prisonniers de cette identité digitale. Rien ne se fera sans ce code et les autorisations liées.

Archivé sous Non classé

ISRAËL : la Start-UP Nation qui a inventé le PASS !

Le passeport vert supprimé à partir de mars, sur fond de recul de la vague Omicron

Bennett a annoncé que son gouvernement va assouplir les restrictions lié au COVID, alors que le nombre de patients atteints d’une forme grave est inférieur à 900

Le Premier ministre Naftali Bennett a décidé, jeudi, avec d’autres hauts-responsables, que le système du passeport vert prendrait fin le mois prochain, dans le cadre d’un assouplissement des règles de santé publique liées au COVID-19, et alors que la vague d’infections est « en train de se briser ».

Lors d’une réunion à laquelle ont pris part le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, ainsi que d’autres responsables, pour examiner la levée des restrictions restantes, il a été décidé de ne pas prolonger le passeport vert au-delà du 1er mars, a déclaré le bureau du Premier ministre dans un communiqué. Le passeport vert permet à ceux qui ont été vaccinés, qui ont guéri de la COVID-19 ou ont été récemment testés négatifs au virus d’accéder aux lieux publics et à des rassemblements.

Poursuivre la lecture ‘ISRAËL : la Start-UP Nation qui a inventé le PASS !’ »
Archivé sous Non classé

CANADA : un crash-Test pour toutes les démocraties

Une semaine seulement après que le Premier ministre canadien Justin Trudeau ait qualifié les manifestants du « Convoi de la liberté » d' »insulte à la vérité » et les ait traités d’extrémistes de droite, les Premiers ministres du Canada ont commencé à céder à leurs exigences. Les premiers ministres de l’Alberta et de la Saskatchewan ont abandonné les passeports à base de vaccin Covid, une mesure qui, selon eux, était nécessaire pour unifier le pays. Ottawa assouplit également ses restrictions concernant le vaccin Covid, en supprimant les limites imposées aux rassemblements privés à compter du mois prochain. La police d’Ottawa a tenté de briser la volonté des manifestants du Convoi de la liberté en volant leurs fournitures et en démolissant leurs campements, mais l’opposition à la tyrannie médicale ne cesse de croître au Canada, car les représentants du gouvernement ont commencé à acquiescer discrètement à leurs demandes.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a lancé une campagne de répression sans précédent contre le Freedom Convoy, gelant les comptes bancaires/crypto des personnes qui ont fait des dons et activant une loi d’urgence jamais utilisée auparavant au Canada qui pourrait entraîner une suspension généralisée des libertés civiles. Trudeau a souvent essayé de lier les manifestants du Freedom Convoy à l’extrême droite, en utilisant des incidents isolés de manifestants arborant des swatstikas et d’autres symboles d’extrême droite. Aujourd’hui, en raison des mesures autoritaires qu’il a prises à l’encontre de Canadiens pacifiques, des personnes ont commencé à comparer Trudeau à Hitler, notamment Elon Musk dans un tweet désormais supprimé.

Le Daily Mail rapporte :

Elon Musk a comparé le Premier ministre canadien Justin Trudeau à Adolf Hitler dans un mème critiquant sa répression des manifestations du Freedom Convoy.

Poursuivre la lecture ‘CANADA : un crash-Test pour toutes les démocraties’ »
Archivé sous Non classé

Le Gouvernement McKINSEY

Le contrat de 500.000 euros entre le cabinet McKinsey et le gouvernement qui ne passe pas

Le Sénat auditionnait mardi des représentants du cabinet américain McKinsey pour tenter de déterminer leur influence sur le gouvernement. Une séquence, portant sur un contrat avec le ministère de l’Education, a été très commentée par les internautes. Par La rédaction – 19 janv. 2022 à 17:50

La sénatrice Éliane Assassi et le responsable du pôle Secteur public de McKinsey, Karim Tadjeddine, mardi au Sénat. Capture d’écran/Public Sénat

Mardi, les responsables français du cabinet McKinsey ont été auditionnés devant une commission d’enquête sénatoriale.

Celle-ci se penche sur « “L’influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques », sujet qui a pris de l’importance tant la crise du Covid-19 a révélé l’importance des cabinets privés dans la prise de décision publique. 

Poursuivre la lecture ‘Le Gouvernement McKINSEY’ »
Archivé sous Non classé

Sculpture étrange sur le parvis du temple Onusien !

La sculpture à l’ONU de New York ressemble beaucoup à la bête mentionnée dans Daniel 7 et Apocalypse 13

Le 9 novembre dernier, les Nations Unies ont tweeté une photo d’une bête ailée accompagnée par une annonce plutôt étonnante: « Un gardien de la paix et de la sécurité internationales est assis sur la place des visiteurs à l’extérieur du siège de l’ONU. Le gardien est une fusion de jaguar et d’aigle et offert par le gouvernement d’Oaxaca, Mexique @MexOnu. Il est créé par les artistes Jacobo et Maria Angeles.UN Photo/Manuel Elias. »

Voici une vidéo où on peut bien visualiser la statue:
https://twitter.com/Meganoticias/status/1456663475346984962?t=sqgR9ENaKoVKiVyAitGlXA&s=19
Quatre bêtes énormes, différentes les unes des autres, surgirent de la mer. La première ressemblait à un lion avec des ailes d’aigle. Tandis que je la regardais, ses ailes lui furent arrachées, elle fut soulevée de terre et dressée sur ses pieds comme un homme, un cœur humain lui fut donné.
Daniel 7: 3-5
La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.

https://conscience-du-peuple.blogspot.com/2021/12/la-sculpture-lonu-de-new-york-ressemble.html

Archivé sous Non classé

Anti-VAX : « tout est de leur faute ! »

«Le non-vacciné est le bouc émissaire de la crise sanitaire»

Par Mathieu Slama Publié le 15/11/2021 à 17:39, Mis à jour le 15/11/2021 à 19:41

SONDAGE. Covid-19 : 58% des Français sont favorables à un ...

FIGAROVOX/TRIBUNE – En Autriche, les autorités ont annoncé la mise en place d’un confinement pour les personnes non-vaccinées. Selon l’analyste politique, une telle mesure permet de désigner des coupables tout trouvés.

Consultant et analyste politique, Mathieu Slama collabore à plusieurs médias, notamment Le Figaro et Le Huffington Post. Il a publié La guerre des mondes, réflexions sur la croisade de Poutine contre l’Occident, (éd. de Fallois, 2016).


Le chancelier autrichien Alexander Schallenberg a annoncé, dimanche 14 novembre, l’entrée en vigueur dès ce lundi d’un confinement pour les personnes non vaccinées ou qui n’ont pas guéri du Covid-19. L’Autriche devient le premier pays au monde à mettre en place une telle mesure, qui s’installe donc au cœur même de l’Europe démocratique et libérale. Avec ce confinement discriminatoire, nous franchissons une étape supplémentaire dans la politique autoritaire mise en place pour lutter contre le Covid, puisqu’il s’agit désormais d’aller au bout de la logique du passe sanitaire, c’est-à-dire exclure définitivement les non-vaccinés de toute vie sociale.

La figure du non-vacciné est devenue au fil des mois, à mesure que la politique vaccinale devenait de plus en plus autoritaire, une sorte de citoyen à part, réduit à son statut sérologique et diabolisés en permanence par un pouvoir qui en a fait le bouc émissaire de la crise.Mathieu Slama

S’il y a une leçon que nous pouvons retenir de cette pandémie, c’est que celle-ci agit comme un laboratoire géant où les mesures les plus liberticides sont testées, approuvées puis généralisées. Le confinement, le couvre-feu, le masque en extérieur, le passe sanitaire : toutes ces mesures insensées et attentatoires à l’État de droit se sont progressivement normalisées à mesure qu’elles duraient dans le temps et s’étendaient géographiquement. Le confinement a commencé en Chine, puis a contaminé l’Italie et la France ; le passe sanitaire a d’abord été mis en place en Israël avant de contaminer l’Europe entière.

Pourquoi en irait-il différemment de ce confinement discriminatoire mis en place par l’Autriche ? On a entendu hier soir plusieurs candidats de droite à la présidentielle indiquer qu’ils n’étaient pas défavorables à l’idée de confiner les non-vaccinés seulement. Le Professeur Gilles Pialoux a déclaré ce matin que le confinement des non-vaccinés «avait du sens d’un point de vue médical». Tous les tabous sautent un à un, et ce n’est qu’une question de temps avant que celui-ci ne soit brisé.

Poursuivre la lecture ‘Anti-VAX : « tout est de leur faute ! »’ »
Archivé sous Non classé

LUXEMBOURG & PASS NAZITAIRE

Le pass « sanitaire » sera obligatoire dans les entreprises du Luxembourg dès le 15 janvier 2022

Voilà la prochaine étape qui nous pend au nez en France: la vaccination obligatoire en entreprise. Si ça arrive chez nos voisins ce n’est qu’une question de temps avant que ça arrive chez nous. On va rentrer dans le dur. Fawkes——-
Le pass sanitaire sera bel et bien obligatoire dans les entreprises du Luxembourg dès le 15 janvier 2022 et des sanctions sont prévues pour les salariés.

Avec un taux d’incidence à 374 cas pour 100 000 habitants pendant la dernière semaine de novembre 2021, le Luxembourg fait bel et bien face à une nouvelle vague de Covid-19.

De ce fait, le gouvernement avait annoncé une nouvelle série de mesures parmi lesquelles le pass sanitaire en entreprise. Jusqu’à présent, celui-ci était facultatif et au bon vouloir des patrons mais à partir du 15 janvier 2022, il y sera obligatoire.

« Pour laisser du temps aux personnes de se faire vacciner », avait expliqué le Premier ministre, Xavier Bettel, avant de préciser être en discussion avec les partenaires sociaux pour établir les modalités de mise en pratique.

A titre d’exemple, ces négociations ont rapidement permis d’établir qu’aucun licenciement ne pourrait avoir lieu à cause de l’obligation du pass sanitaire.
Pas de pass sanitaire, pas de rémunération
Accompagné des présidents des trois syndicats majoritaires (OGBL, LCGB et CGFP) au sein du pays ainsi que celui de l’Union des entreprises luxembourgeoises, le ministre du Travail, Dan Kersch, a annoncé ce vendredi 3 décembre 2021 que les modalités du pass sanitaire obligatoire au travail étaient définies.

Le recours au télétravail reste soumis au cadre réglementaire négocié entre partenaires sociaux. Hormis les emplois qui ne permettent pas de télétravailler, chaque salarié peut prester du télétravail en accord avec son employeur ou conformément à un régime spécifique fixé dans une convention collective ou, le cas échant, négocié entre l’employeur et la délégation du personnel.LCGBSyndicat luxembourgeois

Très attendues, les sanctions ont été détaillées. Certes, il n’y aura pas de licenciement mais une non rémunération sera possible : le salarié qui ne pourra pas travailler en raison d’un pass sanitaire manquant devra prendre congé sinon, il ne sera pas payé pendant son absence mais les cotisations sociales de l’employé seront maintenues.

Pour ces salariés, le chômage partiel sera interdit.
Pas de cantine pour les salariés seulement testés

Contrairement aux loisirs, ce pass sanitaire en entreprise imposera aux salariés d’être vaccinés, guéris ou testés négatifs au Covid-19. Mais pour rappel, la validité des tests PCR est passée de 72h à 48h au Luxembourg ainsi que de 48h à 24h pour la méthode antigénique certifiée.

Une contrainte pour les salariés non vaccinés et ceux en attente de leur deuxième dose. Pour ces derniers, ils auront doit à cinq bons par semaine pour des tests antigéniques rapides certifiés gratuits.

Attention toutefois, « les cantines d’entreprises sont soumise à la règle du 2G, c’est-à-dire l’accès est exclusivement réservé aux personnes vaccinées ou guéries », explique le syndicat LCGB.
Des listes des employés vaccinés

Dans tous les cas, un seul contrôle du pass sanitaire aura lieu quotidiennement au début du travail. Il sera assuré par l’employeur ou par un prestataire externe, par exemple.

En revanche, le syndicat LCGB précise qu’une « dérogation à la législation sur la protection des données permettra aux entreprises d’établir avant le 15 janvier 2022 des listes des salariés vaccinés ou guéris afin d’éviter qu’ils doivent se faire contrôler quotidiennement ».

Archivé sous Non classé

La marque de la Bête selon ces Cardinaux…

Ndlr : âmes sensibles, s’abstenir de la vidéo de Mgr VIGANO, elle est trash !

Grand entretien avec Monseigneur Athanasius Schneider sur le passe sanitaire : « Une préfiguration de la marque de la Bête »

Monseigneur Athanasius Schneider passe sanitaire préfiguration marque Bête

« On peut dire que c’est peut-être déjà une sorte de préfiguration de la marque de la Bête. Peut-être ne dirais-je pas moi-même, directement, que c’est déjà la marque de la Bête, je n’ai pas encore tous les éléments pour le dire. Mais au moins peut-on dire que c’est une sorte de préfiguration parce que l’Apocalypse indique que celui qui n’a pas la marque sur sa main, sur son corps, ne pourra ni acheter ni vendre. Cela se rapproche beaucoup de la situation où les personnes qui ne sont pas marquées dans leur corps par le vaccin – et c’est une marque – ne peuvent pas aller dans certains magasins ou supermarchés : elles ne peuvent pas y entrer, elles ne peuvent pas y acheter ou vendre, et cela est littéralement déjà mis en œuvre.« 
 
Mgr Athanase Schneider, évêque auxiliaire de Sainte-Marie d’Astana (aujourd’hui Noursoultan) au Kazakhstan, a accordé à reinformation.tv une interview essentielle sur le passe sanitaire et l’obligation vaccinale, dont l’emprise ne cesse de croître en France – avec peu d’espoir d’en sortir, dans l’état actuel des choses. Il aborde ces questions dans les lignes ci-dessous du point de vue spirituel mais aussi dans leurs répercussions sur les droits fondamentaux – ces « droits de l’homme » qui trouvent leur source non dans une sorte de contrat social ou dans l’expression de la volonté majoritaire, mais dans notre statut de créatures de Dieu dotées d’une âme immortelle et unique. L’agression et sa nature sont telles que nous avons demandé à Mgr Schneider s’il ne s’agit pas d’une préfiguration, au moins, de la « marque de la Bête » annoncée par l’Apocalypse.
 
Mgr Schneider ne l’exclut pas. Lui qui a grandi au Kirghizistan, sous le pouvoir totalitaire de l’Union soviétique, reconnaît dans les événements qui se produisent aujourd’hui une nouvelle forme de communisme qui voudrait faire du corps de l’homme la « propriété de l’Etat ». Et il invite clairement à y résister, avec tous les hommes de bonne volonté.

(suite)

————————–

Mgr Viganó : « La vaccination est le baptême satanique »

« Elle marque ceux qui le reçoivent du signe de la bête »

« Portae inferi non praevalebunt [les portes de l’enfer ne prévaudront pas]. Ce sont des paroles bien connues de nous et sur cette base nous savons que la victoire finale appartient à Dieu. Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent pas tuer l’âme ; mais craignez plutôt Celui qui peut détruire et l’âme et le corps, dans la géhenne ».

cliquer sur l’image pour voir la vidéo !
 

Poursuivre la lecture ‘La marque de la Bête selon ces Cardinaux…’ »
Archivé sous Non classé

La chaos autrichien….

Le chancelier autrichien Alexander Schallenberg, celui du confinement des non-vaccinés, démissionne

Crise sanitaire, mesures dictatoriales, scandales, démissions… l’Autriche sombre dans le chaos.

Un mois et demi après avoir été investi à la tête du pays, après la démission de Sebastian Kurz en raison de l’ouverture d’une enquête pour corruption, le chancelier Alexander Schallenberg démissionne à son tour. Les raisons de ce départ soudain ne sont pas encore connues mais pourraient avoir un lien avec la crise sanitaire et la ligne dure empruntée par Schallenberg.

Sous sa gouvernance, l’Autriche a en effet été le premier pays européen à avoir décidé de confiner ses non-vaccinés, à la mi-novembre de cette année, et ensuite de rendre la « vaccination » anti-covid obligatoire. Faisant fi des immenses manifestations dans les rues des villes autrichiennes, le chancelier s’était félicité à l’époque de cette mesure discriminatoire en déclarant : « Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous avons partiellement privé de liberté une partie de la population, mais la mesure a déjà un effet » avant de devoir faire profil bas et confiner une semaine après toute sa population, le 22 novembre, pour trois semaines. Et là-aussi, c’est une première en Europe depuis le printemps ;

Ces deux démissions coup sur coup dans un moment politique conflictuel et sous haute tension sont aussi une première en Europe. Serait-ce le petit covid, associé à des conflits d’intérêt, des postures dictatoriales, qui aurait eu cet effet bienfaiteur ? 

Francesca de Villasmundo

Archivé sous Non classé