TOUSSAINT : les saints, les fantômes, halloween, les morts…une fête chrétienne ?

Un jour férié et de congé pour tous les travailleurs et les écoliers : voilà bien le seul point positif que nous retiendrons de cette fête chrétienne d’obédience pagano-latine ! Pour le reste, abstenez-vous !

CETTE ANNEE CETTE « FÊTE »  TOMBE UN JOUR DE SHABBAT… HA ZUT ! VIVEMENT SHABBAT PROCHAIN…

La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique honore tous les saints, connus et inconnus. La Toussaint précède d’un jour la Commémoration des fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre, deux siècles après la création de la Toussaint. Les orthodoxes, anglicans et certaines églises luthériennes célèbrent également cette fête.

Apparition de la Toussaint

L’origine de la Toussaint est difficile à déterminer puisque cette célébration est apparue à des dates variées selon les lieux. Cette fête a longtemps eu lieu après les fêtes de Pâques ou suite à la Pentecôte. Au Ve siècle, elle est célébrée en Syrie le vendredi de Pâques. À Rome, au Ve siècle également, une fête en l’honneur des saints et martyrs était déjà célébrée le dimanche après la Pentecôte.

Après la transformation du Panthéon de Rome en sanctuaire , le pape Boniface IV le consacra, le 13 mai 610, sous le nom de l’église Sainte-Marie-et-des-martyrs. Boniface IV voulait ainsi faire mémoire de tous les martyrs chrétiens dont les corps étaient honorés dans ce sanctuaire. La fête de la Toussaint fut alors fêtée le 13 mai, date anniversaire de la dédicace de cette église consacrée aux martyrs. C’est à partir du VIIIe siècle qu’elle est fêtée le 1er novembre, lorsque le pape Grégoire III dédicace, en l’honneur de tous les saints, une chapelle de la basilique Saint-Pierre de Rome. Vers 830, le pape Grégoire IV ordonne que cette fête soit célébrée dans le monde entier. Sur le conseil de Grégoire IV, l’empereur Louis le Pieux institua la fête de tous les saints sur tout le territoire de l’empire carolingien.

Une des hypothèses avancées pour expliquer l’apparition de la Toussaint est la fête des Lemuria de la Rome païenne.

La mythologie romaine assimile les lémures aux âmes damnées d’hommes et de femmes ne pouvant trouver le repos car ils ont connu une mort tragique ou particulièrement violente. Ils viennent souvent hanter les demeures des vivants. Pour les mettre en fuite (car leur révocation n’est pas possible), le peuple romain célébrait la fête dite de Lémuria les 9, 11 et 13 mai. Des fèves noires étaient ainsi jetées par-dessus l’épaule gauche de chaque père de famille dans chaque foyer. Les croyances rapportent que les fèves représentent la nourriture des morts. Cette pratique vise à apaiser d’éventuelles apparitions pour épargner les vivants.
Lien entre la fête des morts (lendemain de la Toussaint, le 2 novembre) et la fête celtique de Samain :

 
Au 8eme siècle, les moines irlandais qui évangélisaient la Gaule se trouvèrent confrontés au paganisme celtique et à la fête païenne du « Samhain ».(Samain ou Samhuin signifie en irlandais « affaiblissement » ou « fin de l’été »). Dans le monde celte, la nuit du 31 octobre au 1er novembre était le début de la nouvelle année. C’était la date de la fête de la divinité Samhain et la fête du nouvel an qui marquait  le début de l’hiver. – Samain était aussi la fête des morts ou plus exactement de la communication entre les vivants et les morts. Pendant cette nuit, les esprits des trépassés pouvaient revenir dans leur demeure terrestre et les vivants devaient les accueillir. Mais l’ouverture des portes de l’autre monde permettait aussi l’intrusion d’esprits maléfiques. 
Encore une fête chrétienne des plus suspectes ! Dans le doute, passez votre chemin…et abstenez-vous de tous ces faux cultes à des divinités qui n’en sont pas… Shabbat shalom !  

 

La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique honore tous les saints, connus et inconnus. La Toussaint précède d’un jour la Commémoration des fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre, deux siècles après la création de la Toussaint.

Les orthodoxes, anglicans et certaines églises luthériennes célèbrent également cette fête, mais sans y associer toujours le même contenu.

Apparition de la Toussaint

L’origine de la Toussaint est difficile à déterminer puisque cette célébration est apparue à des dates variées selon les lieux. Cette fête a longtemps eu lieu après les fêtes de Pâques ou suite à la Pentecôte. Au Ve siècle, elle est célébrée en Syrie le vendredi de Pâques. À Rome, au Ve siècle également, une fête en l’honneur des saints et martyrs était déjà célébrée le dimanche après la Pentecôte.

Après la transformation du Panthéon de Rome en sanctuaire , le pape Boniface IV le consacra, le 13 mai 610, sous le nom de l’église Sainte-Marie-et-des-martyrs. Boniface IV voulait ainsi faire mémoire de tous les martyrs chrétiens dont les corps étaient honorés dans ce sanctuaire. La fête de la Toussaint fut alors fêtée le 13 mai, date anniversaire de la dédicace de cette église consacrée aux martyrs[.

C’est peut-être à partir du VIIIe siècle qu’elle est fêtée le 1er novembre, lorsque le pape Grégoire III dédicace, en l’honneur de tous les saints, une chapelle de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Vers 830, le pape Grégoire IV ordonne que cette fête soit célébrée dans le monde entier. Pour certains, c’est à l’occasion de cette décision, prise en 835, que la fête de la Toussaint est fixée au 1er novembre. Sur le conseil de Grégoire IV, l’empereur Louis le Pieux institua la fête de tous les saints sur tout le territoire de l’empire carolingien.

Origine

Une des hypothèses avancées pour expliquer l’apparition de la Toussaint est la fête des Lemuria de la Rome païenne. Philippe Walter établit un lien entre la fête des morts (lendemain de la Toussaint, le 2 novembre) et la fête celtique de Samain.

*****************************************************************************************************************

Les lémures sont des spectres malfaisants issus des croyances de l’antiquité romaine. Il ne faut pas les confondre avec les larves (larvae en latin) qui sont des génies malfaisants.

Antiquité romaine

La mythologie romaine assimile les lémures aux âmes damnées d’hommes et de femmes ne pouvant trouver le repos car ils ont connu une mort tragique ou particulièrement violente. Ils viennent souvent hanter les demeures des vivants. Pour les mettre en fuite (car leur révocation n’est pas possible), le peuple romain célébrait la fête dite de Lémuria les 9, 11 et 13 mai. Des fèves noires étaient ainsi jetées par-dessus l’épaule gauche de chaque père de famille dans chaque foyer. Les croyances rapportent que les fèves représentent la nourriture des morts. Cette pratique vise à apaiser d’éventuelles apparitions pour épargner les vivants.

Ensuite afin de précipiter leur déroute on frappait de grands vases d’airain toute la nuit durant.

Pendant la célébration, les mariages étaient interdits et tous les temples étaient condamnés.

Paracelse

Paracelse compte sept races de créatures sans âme : les génies à forme humaine mais sans âme ni esprit (inanimata) des Éléments, les géants et les nains, les nains sur la terre. Il croit aux génies des quatre Éléments. La Terre, par génération spontanée, produit des nains qui gardent les trésors sous la montagne ; l’Eau produit les ondines ; le Feu, les salamandres ; l’Air, les elfes. Ensuite viennent les géants et les nains issus de l’air, mais qui vivent sur la terre. L’ouvrage de Paracelse a pour titre Le livre des nymphes, des sylphes, des pygmées, des salamandres et de tous les autres esprits (Liber de Nymphis, sylphis, pygmaeis et salamandris et de caeteris spiritibus), trad. de l’all., Nîmes, Lacour, 1998, 308 p. Mais sa doctrine hésite.

« Le mot inanimatum désigne six familles d’hommes sans âme… Ces hommes sans âme sont d’abord ceux des quatre familles qui habitent les quatre Éléments : les nymphes, nymphae, filles de l’eau ; les fils de la terre, lémures, qui habitent sous les montagnes ; les esprits de l’air, gnomi ; les génies du feu, vulcani. Les deux autres familles sont composées d’hommes qui sont également nés sans âme; mais qui, comme nous, respirent en dehors des Éléments. ce sont d’une part les géants et d’autre part les nains qui vivent dans l’ombre des forêts, umbragines… Il existe des êtres qui demeurent naturellement au sein d’un même Élément. Ainsi le phénix, qui se tient dans le feu comme la taupe dans ta terre. Ne soyez pas incrédules, je le prouverai ! Quant aux géants et aux nains de la forêt, ils ont notre monde pour séjour. Tous ces êtres sans âme sont produits à partir de semences qui proviennent du ciel et des Éléments, mais sans le limon de la terre… Ils viennent au monde comme les insectes formés dans la fange [par génération spontanée]. » (Paracelse, La grande astronomie. Astronomia magna (1537), trad., Dervy, 2000, p. 159-160).

Dans la culture populaire

  • « Lémure » est le nom de l’un des gardiens du fantôme, l’un des principaux méchants de MÄR, un manga de Nobuyuki Anzai. C’est une créature gigantesque au corps sombre, pourvu de cornes, dont la force physique est impressionnante. Il est, avec le dragon d’outre tombe, l’un des deux gardiens les plus puissants du fantôme.

*********************************************************************************************************

Histoire de la fête de la Toussaint – Elle n’a pas son origine dans la cérémonie celte du « Samhain », fête des morts. Au 8eme siècle, les moines irlandais qui évangélisaient la Gaule se trouvèrent confrontés au paganisme celtique et à la fête païenne du « Samhain ».(Samain ou Samhuin signifie en irlandais « affaiblissement » ou « fin de l’été »). Dans le monde celte, la nuit du 31 octobre au 1er novembre était le début de la nouvelle année. C’était la date de la fête de la divinité Samhain et la fête du nouvel an qui marquait  le début de l’hiver. – Samain était aussi la fête des morts ou plus exactement de la communication entre les vivants et les morts. Pendant cette nuit, les esprits des trépassés pouvaient revenir dans leur demeure terrestre et les vivants devaient les accueillir. Mais l’ouverture des portes de l’autre monde permettait aussi l’intrusion d’esprits maléfiques.

 

 

11 commentaires

  1. une petite réaction au message de « perez ».
    Yeshoua dit : Jean 4: 22 « Vous, vous vous prosternez devant ce que vous ne connaissez pas. Nous, nous nous prosternons devant ce que nous connaissons, parce que le salut vient des Iehoudîm (des Juifs). »
    Les disciples de Yeshoua le Messie et non les religieux savent bien ça!
    Shalom

  2. Le christianisme comme toutes les autres religions sont des inventions païennes. Le christianisme n’a rien à voir avec le créateur du ciel et la terre mais le christianisme à tout avec les puissances invisibles et à leur tête Satan ou le diable. Le christianisme est donc le satanisme habillé avec un jésus habilement fabriqué et imposé à toute l’humanité. Ces suppôts de Satan ont séquestré (pris en otage) la parole de YHWH (le créateur) ont font adoré leur dieu (Satan) à toute l’humanité. Ainsi on peut bien comprendre la vraie signification de de cet adage qui dit « tout chemin mène à Rome » c’est à dire quel que soit le nom que vous vous donnez à votre organisation ou groupe spirituel, vous adorez le Dieu de Rome qui n’est rien d’autre que Satan.

  3. C’est bien dommage ! Vous feriez mieux de vous y intéresser pour ne pas vous entêter dans les déviances babyloniennes… et il est faux de dire qu’il s’agit de VOS fêtes et des nôtres. Ce sont celles de l’Adonaï Elohim et elles n’appartiennent à aucune dénominations, églises etc.
    Ce site n’est pas JUIF merci de le noter.
    Vous avez annulé des fêtes (ce qui est grave) et vous en avez inventé d’autres (tout aussi grave)
    Effectivement, je pense que vous serez plus à l’aise sur d’autres sites plus pagano-chrétiens…puisque vous ne supportez pas d’autres doctrines, fussent-elles plus saines !
    Mais la fête des morts, ce sera sans les croyants en JESUS-YESHOUA !!!

  4. Le christianisme a 2000 ans et les chrétiens ont de nombreux saints est ce que c’est une fête païenne aujourd’hui que de fêter la TOUSSAINT qui n’a rien à voir avec votre halloveen de malheur qui vient d’Amérique copié sur une fête irlandaise a investit et contrefait le jour du 2 novembre où les gens vont se recueillir particulièrement ce jour là sur les tombes de leurs défunts. Je vois que sur ce site il n’y a que des juifs alors je vous laisse entre vous mais ne vous mêlez pas de parler de notre religion catholique avec des arguments aussi fallacieux,est ce qu’on vient se mêler de vos fêtes ?

  5. Pingback: TOUSSAINT: les saints, les fantômes, halloween, les morts… une fête « chrétienne »? | ELISHEAN

  6. Bonjour,

    Je mets mon message ici car,

    Je désire m’inscrire à votre newsletter et lorsque j’en fait la demande dans « Contact » ainsi que vous le dites,
    je clique sur envoyer
    et j’arrive sur une page où est écrit :
    Voulez vous vraiment faire cela …
    Et là on ne peut rien faire …

    Shavoua tov (bonne semaine)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>