Sanctions américaines contre l’IRAN

 Netanyahu à propos des sanctions US : « C’est un jour historique »Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à l'Assemblée générale annuelle de la JFNA à Tel Aviv, le 24 octobre 2018 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

“C’est un grand jour pour l’Etat d’Israël. C’est un grand jour pour le peuple d’Israël. C’est un grand jour pour l’avenir d’Israël,” a déclaré le Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à l’Assemblée générale annuelle de la JFNA à Tel Aviv, le 24 octobre 2018 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué lundi comme « un jour historique » le rétablissement par les Etats-Unis de sanctions contre l’Iran, « les plus dures » depuis le début des efforts pour contenir les agissements de la République islamique selon lui.

Six mois après s’être retiré unilatéralement de l’accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, le président américain Donald Trump a rétabli lundi des sanctions draconiennes contre les secteurs pétrolier et financier iraniens, qui avaient été levées sous Barack Obama.

M. Netanyahu a présenté le rétablissement des sanctions comme une victoire personnelle, indiquant que, « depuis des années, (il avait) dédié son temps et son énergie à combattre la menace iranienne », à l’encontre de « la plus grande partie de la communauté internationale ».

« Nous voyons aujourd’hui le résultat de cette longue bataille ininterrompue », a-t-il déclaré.

« L’Iran est la plus grande menace pour Israël, le Moyen-Orient et la paix dans le monde. Vous savez que pendant de nombreuses années, j’ai consacré mon temps et mon énergie à la guerre contre la menace iranienne. Dans cette affaire, je suis allé presque contre le monde entier. Nous voyons aujourd’hui les résultats de cette lutte longue et continue. »

« Je voudrais remercier à nouveau le président Donald Trump pour cette décision courageuse, déterminée et importante. Je pense que cela contribue à la stabilité, à la sécurité et à la paix. Certes, il peut y avoir plus de bosses en cours de route, mais nous devons aborder cela de manière très agressive et avec force, aussi moralement, économiquement et vis-à-vis de la sécurité. »

« C’est un grand jour pour l’Etat d’Israël. C’est un grand jour pour le peuple d’Israël. C’est un grand jour pour l’avenir d’Israël, » a conclu le Premier ministre dans son communiqué.

Les sanctions américaines visant à déconnecter l’Iran du circuit bancaire international Swift « asphyxieront le régime terroriste au pouvoir en Iran », a ajouté M. Netanyahu.

 

Le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin a expliqué la semaine dernière que les Etats-Unis souhaitaient déconnecter l’Iran de Swift, comme c’était le cas de 2012 à 2016.

Le fournisseur mondial de services de messagerie financière sécurisés SWIFT a annoncé lundi sa décision de « suspendre » l’accès de certaines banques iraniennes à son réseau après la décision des États-Unis de réimposer des sanctions à l’Iran.

« Conformément à sa mission de soutien à la résilience et à l’intégrité du système financier mondial en tant que prestataire de services mondial et neutre, SWIFT suspend l’accès de certaines banques iraniennes à son système de messagerie », a annoncé la société basée à Bruxelles, en Belgique, dans un communiqué.

« Cette mesure, bien que regrettable, a été prise dans l’intérêt de la stabilité et de l’intégrité du système financier mondial dans son ensemble », a expliqué SWIFT, basé à Bruxelles, dans un communiqué.

Les services fournis par SWIFT permettent de connecter plus de 11.000 organisations bancaires, infrastructures de marché et entreprises clientes dans plus de 200 pays et territoires, précise la société. « SWIFT ne détient pas de fonds ni ne gère de comptes pour le compte de clients », souligne-t-elle.

Sanctions américaines : Chine, Inde et Japon autorisés à acheter du pétrole iranien

Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à acheter du pétrole iranien
USA | Chine | Inde | Japon | Iran | diplomatie | nucléaire | sanctions | énergie | commerce
Washington, Etats-Unis | AFP | 05/11/2018 16:08 UTC+2
Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud et l’Italie, à continuer d’acheter temporairement du pétrole iranien malgré les sanctions américaines rétablies lundi, a annoncé le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

Les autres pays qui bénéficient d’une dérogation de six mois sont la Grèce, la Turquie et Taïwan, a-t-il ajouté, promettant une pression « implacable » tant que le régime iranien n’aura pas pris « un virage à 180 degrés » dans son comportement « déstabilisateur » au Moyen-Orient.

« S’ils tentent de contourner nos sanctions, nous continuerons encore et encore à prendre des mesures pour perturber leur activité. La pression maximale exercée par les Etats-Unis ne va faire que s’accroître à partir de maintenant, les entreprises à travers le monde doivent comprendre que nous mettrons en oeuvre les sanctions de manière stricte », a renchéri le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin lors d’une conférence de presse à ses côtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>