Prodiges mensongers dans le ciel (suite)

Un astéroïde à six queues étonne les astronomesastéroïdes_6

Image transmise par la NASA montrant un astéroïde à six queues, le 7 novembre 2013

Des astronomes américains ont exprimé jeudi leur étonnement après avoir observé, avec le télescope spatial Hubble, un astéroïde sans précédent tournant sur lui-même et éjectant de la poussière formant six queues, comme une comète.

A la différence de tous les astéroïdes observés jusqu’alors qui ont l’apparence d’un point lumineux dans le ciel, ce dernier, baptisé P/2013 P5, ressemble à un tourniquet d’arrosage, expliquent ces scientifiques.

Nous avons été littéralement stupéfaits quand nous l’avons vu”,.”Ce qui est encore plus étonnant c’est la structure de sa queue qui a complètement changé en juste treize jours en éjectant de la poussière”, nd nous l’avons vu”, a dit David Jewitt, un astronome de l’Université de Californie à Los Angeles, principal auteur de cette découvertea-t-il poursuivi dans un communiqué, ajoutant qu’il était “difficile de croire que nous regardions un astéroïde”.

Cet astéroïde éjecte de la poussière périodiquement depuis au moins cinq mois et les astronomes jugent possible que sa vitesse de rotation augmente jusqu’au point où il commencera à se désintégrer.Mais ils ne pensent pas que sa rotation et la formation de ses queues de matériaux s’échappant de son noyau ont résulté d’une collision avec un autre astéroïde, car ils n’ont pas vu de grande quantité de poussière dans l’espace à un seul moment.Des astronomes utilisant le télescope Pan-STARRS à Hawaii avaient annoncé la découverte de l’astéroïde P/2013 P5 le 27 août, notant alors une apparence floue inhabituelle.Ses six queues ont été découvertes par Hubble, utilisé pour prendre des images plus détaillées de l’astéroïde le 10 septembre. Une nouvelle observation avec ce télescope spatial faite le 23 septembre montrait que l’astéroïde avait complètement changé d’apparence.Cette découverte a fait l’objet d’une recherche publiée en ligne jeudi par la revue scientifique américaine, the Astrophysical Journal Letters.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>