[rediffusion] Mégacatastrophe et persécutions : “Partir ou rester ?”

“Partir ou rester?”  est la 1ère question à se poser en situation extrème de mégacatastrophe, guerre civile avec risque  de lynchage et/ou persécution organisée par l’establishment…Dans les 2 cas, les kits de survie ne sont pas les mêmes et les réflexes associés différenciés. Préparez-vous pendant qu’il est encore temps !

Quelques conseils : ICI sur get ready.gov (site américain francophone) et ICI sur le site officiel français

Quelques kits en vente : ICI sur materiel-survie.fr

Extrait : “Vous devrez peut-être vous débrouiller pour survivre seul après une urgence. Pour cela, vous devez avoir vos propres réserves de nourriture, d’eau et autres réserves en quantité suffisante pour durer au moins trois jours. Les responsables officiels et les sauveteurs seront sur place après un désastre, mais ils ne pourront pas contacter tout le monde immédiatement. Les secours pourront arriver dans quelques heures comme dans quelques jours. En outre, les services de base comme l’électricité, le gaz, l’eau, le traitement des eaux usées et le téléphone risquent d’être interrompus pendant plusieurs jours, ou même une semaine ou plus.”

Avis aux messianiques et aux historiens de l’Exode  égyptien :

==> pendant 9  plaies, les hébreux décidèrent de RESTER et de survivre au milieu des catastrophes égyptiennes

==> à la 10ième, ils décidèrent de  PARTIR. Le tout, est de savoir quand rester et surtout, quand partir…restez connectés et préparés ! 

Lire la suite pour préparer son kit de survie sédentaire et/ou mobile…

Articles conseillés pour un kit d’urgence de base :

  • Eau, prévoir quatre litres d’eau par personne et par jour pendant au moins trois jours, pour boire et se laver.
  • Nourriture, des réserves d’au moins trois jours de nourriture non périssable.
  • Une radio à piles ou à manivelle ainsi qu’une radio météo NOAA avec alarme à tonalité, et des piles de rechange pour les deux radios.
  • Lampe de poche et piles de rechange
  • Trousse de premiers soins
  • Sifflet pour appeler les secours
  • Masque anti-poussière, pour filtrer l’air contaminé ainsi que feuilles de plastique et scotch industriel pour sceller votre abri.
  • Des lingettes, des sacs poubelles et des attaches en plastique pour l’hygiène personnelle.
  • Une clé à molette ou des tenailles pour couper l’eau, le gaz et l’électricité.
  • Un ouvre-boîte (si le kit contient des boîtes de conserve)
  • Des cartes de la région
  • Un téléphone portable avec chargeurs

Autres articles à ajouter potentiellement au kit d’urgence :

  • Médicaments sur ordonnance et lunettes
  • Lait en poudre et couches
  • Nourriture pour animaux domestique et eau potable en plus pour votre animal.
  • Documents importants tels que copies des polices d’assurance, documents d’identification et relevés de banque rangés dans un emballage portable étanche.
  • De l’argent liquide ou des chèques de voyage et de la monnaie
  • Des documents à consulter en cas d’urgence, comme un manuel de premiers soins ou les informations du site www.ready.com
  • Un sac de couchage ou une couverture chaude pour chaque personne. Prévoyez plus d’articles de couchage si vous vivez dans un climat froid.
  • Une tenue complète de rechange comprenant une chemise à manches longues, un pantalon et de bonnes chaussures. Prévoyez plus de vêtements si vous vivez dans un climat froid.
  • De l’eau de javel de ménage et un compte-goutte pour médicament. L’eau de javel peut s’utiliser comme désinfectant en mélangeant une dose de javel à neuf doses d’eau. En cas d’urgence, vous pouvez aussi vous en servir pour purifier l’eau en mélangeant 16 gouttes d’eau de javel à quatre litres d’eau. N’utilisez pas d’eau de javel parfumée, spécial couleurs, ou contenant des produits nettoyants.
  • Extincteur d’incendie
  • Allumettes dans un emballage étanche
  • Articles d’hygiène féminine et personelle
  • Vaisselle de camping, gobelets en carton, assiettes, ustensiles de plastique, sopalin
  • Papier et crayons
  • Livres, jeux, puzzles ou autres activités pour les enfants

Renseignez-vous pour savoir comment conserver une bonne hygiène alimentaire pendant et après une urgence en visitant le site : http://www.foodsafety.gov/keep/emergency/index.html

Il se peut que votre famille ne soit pas ensemble lors d’un désastre, il est donc important de planifier à l’avance : comment prévoyez-vous de vous contacter les uns les autres ; comment vous retrouverez-vous et que ferez vous dans différentes situations.

Plan d’urgence familial

  • Identifiez un contact qui habite une autre localité. Il peut être plus facile de passer des appels longue distance que de téléphoner dans la même localité, et un contact habitant une autre localité sera sans doute plus à même de contacter les membres d’une famille séparée.
  • Assurez-vous que chaque membre de votre famille connaît le numéro de téléphone de ce contact et a un téléphone portable, des pièces de monnaie, ou une carte de téléphone prépayée pour l’appeler en cas d’urgence. Si vous avez un téléphone portable, programmez cette personne dans les contacts « ICE » (In Case of Emergency ou En cas d’urgence) de votre téléphone. Si vous êtes victime d’un accident, le personnel de secours vérifie généralement cette liste ICE pour contacter une personne proche. Assurez-vous de prévenir votre famille et vos amis que vous les avez répertoriés comme contacts d’urgence.
  • Apprenez à tous les membres de la famille à envoyer des messages texte (aussi connus sous le nom de SMS ou Short Message Service). Les messages texte peuvent souvent passer lorsqu’un réseau de téléphone est perturbé et que les appels ne fonctionnent pas bien.
  • Abonnez-vous aux services d’alertes. De nombreuses communautés ont désormais des systèmes qui envoient des alertes texte instantanées en cas de mauvais temps, de routes coupées, d’urgences locales, etc. Pour vous abonner, visitez le site Web du bureau local de gestion des urgences.

Décision : rester ou partir

En fonction des conditions et la nature de l’urgence, la première décision importante est de savoir si vous devez rester où vous êtes ou évacuer. Vous devez comprendre les deux possibilités et planifier en fonction. Servez-vous de votre bon sens et des informations disponibles, y compris de ce que vous avez appris ici, pour déterminer s’il existe un danger immédiat. En cas d’urgence, les autorités locales seront peut-être, mais pas obligatoirement en mesure de donner immédiatement des informations sur ce qui se passe et sur ce que vous devez faire. Il est donc conseillé de suivre les bulletins d’informations ou les instructions officielles à la télé, à la radio ou sur Internet dès que ces informations seront disponibles. Pour vous renseigner sur la possibilité de rester ou de vous abriter sur place, cliquez ici.

Informations d’urgence

Renseignez-vous sur les types de désastres, à la fois naturels et humains, qui ont le plus de chances de se produire dans votre région et sur la façon dont vous en serez averti(e). Les méthodes d’avertissement varient d’une communauté à une autre. Un moyen commun est l’envoi de messages d’avertissement d’urgence via la radio et la télévision. Vous pourrez aussi entendre une sirène, ou recevoir un coup de téléphone, ou bien le personnel des secours peut passer de maison en maison.

Plans d’urgence

Il est aussi conseillé de vous renseigner sur les plans d’urgence dans les endroits où les membres de votre famille passent beaucoup de temps : travail, garderie et école. S’il n’existe aucun plan, envisagez de vous porter volontaire pour en créer un. Parlez à vos voisins de la façon dont vous pouvez vous aider mutuellement en cas d’urgence. Vous serez mieux préparé pour réunir votre famille et proches en sécurité en cas d’urgence si vous prévoyez et communiquez avec les autres à l’avance. Pour en savoir plus : Ecole et lieu de travail.

Certaines des mesures à prendre pour vous préparer à une situation imprévue, comme préparer un kit de réserves d’urgence et un plan de communication familial, sont les mêmes, qu’il s’agisse d’une catastrophe naturelle ou humaine.

Pourtant, il existe des différences importantes entre les urgences potentielles, qui auront un impact sur vos décisions et sur vos actions. Informez-vous sur les situations d’urgence possibles dans votre région, et sur les réponses appropriées pour chacune d’elles.

De plus, soyez informé des plans d’urgence mis en place dans votre région par le gouvernement local et celui de l’état.

La préparation aux situations d’urgences n’est plus uniquement le lot des habitants de la Californie, sujette aux tremblements de terre, ni de ceux qui habitent la partie du pays connue sous le nom de « Couloir des tornades ». Pour les américains, la préparation doit tenir compte non seulement les catastrophes naturelles mais aussi les catastrophes humaines. Savoir comment réagir en cas d’urgence est un élément important de la préparation, et peut faire une différence énorme lorsque chaque seconde compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>