Le Saint Gothard à la gloire du baphomet ? Un tunnel né sous une bien mauvais étoile…à ne pas emprunter !

 

a« Lucifer est arrivé » : l’effarant spectacle de l’inauguration du tunnel du Saint-Gothard (Suisse)

Inauguré en grande pompe ce mercredi en présence de François Hollande et Angela Merkel, le tunnel ferroviaire suisse du Saint-Gothard cumule tous les records. Traversée en sept chiffres.

Le plus long tunnel ferroviaire du monde, le Saint-Gothard, qui traverse les Alpes suisses pour raccourcir les trajets entre Milan et Zurich doit être inauguré ce mercredi 1er juin par François Hollande , Angela Merkel et Matteo Renzi, invités par les autorités helvétiques.

Les images sont claires : les allusions au SACRIFICE sont nombreuses. Ce TUNNEL ne sent pas bon… A éviter.

Par le biais de l’inauguration du tunnel le plus profond et le plus long, l’élite dit au monde qu’elle contrôle les ressources et la main d’œuvre mondiales. En d’autres mots, elle est la seule à pouvoir réaliser de tels projets parce qu’elle contrôle la politique, les finances et l’industrie. Par ailleurs, en créant des cérémonies ouvertement occultes, elle dit au monde : « C’est ce à quoi nous croyons, c’est ce que nous pensons de vous et vous ne pouvez rien y faire ».

L’inauguration du tunnel du St Gothard a transformé une grande fête d’ingénierie en une cérémonie religieuse dédiée à Baphomet tout en ridiculisant quelque peu les ouvriers qui ont fait le sacrifice de leur vie et les masses qui vont voyager dans le tunnel. Et aussi, les gens les plus puissants d’Europe étaient présents et ont fait une ovation debout à cette cérémonie dédiée au vrai dirigeant de l’élite occulte.

Inauguré en grande pompe ce mercredi en présence de François Hollande et Angela Merkel, le tunnel ferroviaire suisse du Saint-Gothard cumule tous les records. Traversée en sept chiffres.

Le plus long tunnel ferroviaire du monde, le Saint-Gothard, qui traverse les Alpes suisses pour raccourcir les trajets entre Milan et Zurich doit être inauguré ce mercredi 1er juin par François Hollande , Angela Merkel et Matteo Renzi, invités par les autorités helvétiques.

57 kilomètres. C’est la longueur de l’ouvrage, constitué de deux galeries ferroviaires et d’un tunnel de service qui cumulent à eux trois 151 kilomètres. Il s’agit du plus long tunnel ferroviaire du monde, devant le tunnel sous la Manche (50,5 km dont 38 km sous la mer) et que le Seikan (53,9 km) qui relie l’île de Honsu au Japon à celle d’Hokkaido.

3 heures. C’est le temps qu’il faudra désormais pour relier Milan à Zurich pour les voyageurs filant à 249 km/h dans le tunnel. Soit un gain de 45 minutes sur le temps de trajet actuel. Les trains de marchandises se contenteront de 160 km/h sous le tunnel.

17 ans. Cela peut paraître long mais le calendrier initial a été respecté. Pour compléter la liaison transalpine, il manque encore un tunnel, plus au sud, le Ceneri, de 15 kilomètres, qui doit être achevé en 2019. Cette performance réglée comme une horloge suisse contraste avec les déboires d’un autre ouvrage transalpin , le Lyon-Turin. Décidé en 2001, il devrait être percé, dans le meilleur des cas, en 2030.

11,1 milliards d’euros. C’est le coût du chantier. Une performance là aussi car le budget, placé sous la surveillance des électeurs helvétiques, n’a pas été dépassé. À titre de comparaison, même si chaque ouvrage est bien sûr unique, le projet de tunnel Lyon-Turin devrait coûter, selon les dernières estimations, 24 milliards d’euros.

550 mètres. C’est l’altitude maximale de l’ouvrage par rapport à la plaine. Autant dire qu’il y a très peu de dénivelé alors que le «tunnel du faîte» qu’empruntaient les trains jusqu’à présent pour rallier l’Italie à la Suisse grimpe jusqu’à 1151 mètres. Le dénivelé entre la porte de Bodio, l’un des accès du tunnel et son point culminant est de 237 mètres. Au-dessus de la galerie, la montagne culmine à plus de 2500 mètres.

56 mètres par jour. C’est la performance record de percement réalisée par l’un des tunneliers . C’était le 18 juillet 2009. La vitesse moyenne de creusement oscillait plutôt entre 10 et 14 mètres par jour selon les tronçons. Près des deux tiers (64%) des deux galeries ferroviaires ont été forées au tunnelier. Le tiers restant a été excavé selon la méthode plus ancienne, à l’explosif.

******************************************************************************************************************

La très étrange inauguration du tunnel du St Gothard

L’inauguration d’un nouvel ouvrage de génie civil, quoi de plus banal ? C’est  l’événement qui s’est déroulé début juin pour célébrer la mise en service du tunnel ferroviaire de base (c’est à dire à basse altitude) du St Gothard. Voir les détails techniques ICI

Mais…

Il y a quelque chose qui cloche. Les articles consacrés à ce sujet sur internet ont discrètement éludé la description de la cérémonie d’inauguration, sauf un, qui la qualifie « d’étrange ».

Cette étrangeté n’a pas échappé à Vigilant Citizen. Voici ce qu’il en dit :

L’inauguration du plus long tunnel 
au monde : un bizarre rituel occulte

Par VC

Traduit par Hélios

En présence des gens parmi les plus puissants d’Europe, l’inauguration du tunnel de base du St Gothard en Suisse fut un rituel sombre, dérangeant, étrangement satanique. Aperçu d’une nouvelle célébration de l’élite occulte.

D’une longueur dépassant 57 km et d’un coût de plus de 11 milliards d’euros, le tunnel de base du St Gothard est le plus long au monde et c’est aussi l’ouvrage le plus onéreux de l’histoire concernant le percement d‘un tunnel. Traversant les Alpes suisses, le tunnel a nécessité 17 ans de travaux et on dit qu’il est un symbole d‘unification européenne dans un contexte de nationalisme exacerbé et de fermeture des frontières.

Pour célébrer l’inauguration de ce tunnel, une cérémonie élaborée s’est déroulée devant des dignitaires européens tels que la chancelière allemande Angela Merkel, le président François Hollande et le premier ministre italien Matteo Renzi. Bien qu’on puisse s’attendre à une cérémonie enjouée, les invités ont eu droit à un spectacle perturbant orchestré par le réalisateur allemand Volker Hesse, dans lequel un homme déguisé en bouc présidait un étrange rituel.


Comme j’en discutais dans mon article sur les cérémonies d’ouverture et de clôture des jeux olympiques de Londres en 2012, l’élite occulte adore exhiber son agenda et la symbolique de sa philosophie par des manifestations spectaculaires, réminiscences de scènes ritualisées pratiquées dans les sociétés secrètes. De plus, il n’existe pas de meilleur moyen pour faire étalage du pur pouvoir que de mettre le « sceau d’approbation Illuminati » sur des méga-projets tels que les jeux olympiques ou de grandes réalisations.

Voici des extraits du spectacle en vidéo :

La cérémonie démarre avec des ouvriers habillés d’orange qui marchent lentement au rythme d’un tambour militaire.

Cette scène représente les ouvriers qu’on envoie travailler au tunnel

Il y a quelque chose de très « Nouvel Ordre Mondial » dans cette démonstration militaire d’une force en marche. Quand les tambours accélèrent le rythme, les ouvriers s’emballent et se mettent à danser et à faire des pirouettes.

Puis les choses deviennent encore plus étranges. Un train apporte un groupe de jeunes gens en sous-vêtements.

Vêtus de blanc, ces hommes et ces femmes symbolisent les masses qui voyageront dans le tunnel
Pour une raison quelconque, la scène se sexualise quand les personnages en blanc commencent à se « tripoter »

Après avoir décrit les ouvriers comme des soldats zombis, la cérémonie se poursuit en décrivant la population comme une bande de personnes lascives se montrant extrêmement influençables.

Ensuite, émerge du train un ange déchu démoniaque, un Lucifer avec une tête de bébé.

Cette scène est censée « honorer » les ouvriers qui sont morts pendant la construction du tunnel. Pourquoi cet horrible bébé Lucifer vole-t-il au-dessus d’eux ?

Dès ce moment-là, les événements tournent à un total cérémonial satanique.

Un homme déguisé en bouc devient le maître de cérémonie et tous lui rendent hommage

Quel rapport avec la construction d’un tunnel ? Les médias, dans leur vaine tentative d’expliquer cette cérémonie, déclarent qu’il y a des bouquetins dans les Alpes… ce qui justifierait l’homme-bouc. Mais pourquoi cet homme-bouc est-il dans une telle position de pouvoir ? Pourquoi se prosterne-t-on devant lui ?

Des hommes marchent en tenant des crânes cornus comme s’ils étaient des artefacts d’une valeur inestimable
Des femmes vêtues de blanc tiennent de petites cornes sur leur tête comme si elles voulaient dire « Nous acceptons l’homme-bouc comme notre dieu »
Pendant tout ce temps, l’homme-bouc court dans tous les sens, comme s’il recevait de plus en plus d’énergie

La deuxième partie de la cérémonie se passe à l’extérieur et suit le même fil de base. Les ouvriers zombis avancent devant, suivis par les personnes en sous-vêtements, puis on souhaite la bienvenue au Satan personnifié.

Pour une certaine raison, les ouvriers enlèvent leur chemise et se mettent en formation militaire
Des jeunes gens en sous-vêtements, qui semblent totalement désorientés et trébuchants. C’est ainsi que l’élite perçoit les masses

De nouveau, la cérémonie décrit la mort des ouvriers d’une manière plutôt dérangeante.

Trois ouvriers suspendus dans les airs, apparemment morts
Les ouvriers sont remplacés par trois effrayants fantômes
Nous les voyons ensuite flotter devant un « oeil-qui-voit-tout » géant. L’élite célèbre-t-elle un sacrifice humain ?
L’homme-bouc fait son entrée, précédé par des gens portant des voiles blancs… comme de futurs époux avant le mariage
Pendant que l’homme-bouc court autour de la scène, hurlant comme un possédé, un grand écran montre des images d’un homme-bouc extrêmement maléfique. Trois scarabées flottent devant lui. Satan voit-il les trois ouvriers morts comme de simples insectes ?
Pendant que des gens habillés de blanc se prosternent devant l’homme-bouc, un cercle d’yeux les observe, confirmant que c’est une grande et évidente cérémonie satanique que nous a offert l’élite occulte.
Une femme drape l’homme-bouc de blanc comme pour dire « Tu es maintenant le roi du monde »
En conclusion

L’élite occulte n’est que pouvoir et symbolisme. Cette cérémonie les a exposés tous deux. Par le biais de l’inauguration du tunnel le plus profond et le plus long, l’élite dit au monde qu’elle contrôle les ressources et la main d’œuvre mondiales. En d’autres mots, elle est la seule à pouvoir réaliser de tels projets parce qu’elle contrôle la politique, les finances et l’industrie. Par ailleurs, en créant des cérémonies ouvertement occultes, elle dit au monde : « C’est ce à quoi nous croyons, c’est ce que nous pensons de vous et vous ne pouvez rien y faire ».

L’inauguration du tunnel du St Gothard a transformé une grande fête d’ingénierie en une cérémonie religieuse dédiée à Baphomet tout en ridiculisant quelque peu les ouvriers qui ont fait le sacrifice de leur vie et les masses qui vont voyager dans le tunnel. Et aussi, les gens les plus puissants d’Europe étaient présents et ont fait une ovation debout à cette cérémonie dédiée au vrai dirigeant de l’élite occulte.

 

Un commentaire

  1. L »élite » ne m’intéresse pas dans le sens où nous savons que les « premiers » seront les « derniers » et qu’ils osent s’afficher ainsi témoigne bien de leur stupidité. Je retiens que nous sommes dans les temps de la fin et que l’ange déchu manifeste de plus en plus son agressivité , nous pouvons le constater à travers les médias mais aussi le vérifier dans notre entourage direct. Les loups sortent du bois. Partout. Ils sont nombreux. Trop d’événements en témoignent. Quant au cérémonial auquel nous venons d’assister, il sert à démontrer que notre vigilance doit servir l’Humanité pour la sauver et que seuls la foi et notre amour en D.ieu saura combattre l’adversaire. Ce sera un chemin difficile mais nous y sommes déjà préparés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>