Le Golan, sur un plateau !

syrie golanLa Syrie affirme sa volonté « de reprendre les hauteurs du Golan par tous les moyens nécessaires »

 Ce contenu est un article du site Alyaexpress-News.com
La Syrie veut « reprendre les hauteurs du Golan par tous les moyens, y compris en utilisant la force militaire », a déclaré dimanche le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal al-Mekdad.

Prenant la parole lors d’une interview avec le site libanais al-Mayadeen, il a affirmé que « le Golan arabe syrien est un territoire occupé » et a souligné que les résolutions du Conseil de sécurité des Nations-Unies déterminaient que la zone était syrienne.

Répondant aux observations formulées par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, selon lesquelles les hauteurs du Golan seraient « pour toujours » des possessions israéliennes, al-Mekdad a déclaré qu’«Israël essayait d’être provocateur, mais qu’il  n’y arriverait pas ».

« Le plateau du Golan restera entre les mains d’Israël pour toujours », a dit Netanyahu au début de la première réunion du cabinet tenue sur ce territoire, dans les commentaires diffusés par la radio publique. « Israël ne se retirera jamais des hauteurs du Golan ». En disant qu’il était douteux que la Syrie puisse revenir à ce qu’elle était, il a exhorté la communauté internationale à reconnaître la revendication d’Israël sur ce territoire.

Netanyahu : « J’ai parlé hier soir avec le secrétaire d’État américain John Kerry et je lui ai dit que je doutais que la Syrie puisse revenir à ce qu’elle était. Ce pays a persécuté les minorités, comme les chrétiens, les Druzes et les Kurdes, qui aujourd’hui luttent pour leur avenir et leur sécurité. Mais il y a aussi des éléments terroristes, en particulier Daesh, l’Iran, le Hezbollah et d’autres, qui veulent imposer l’islam radical sur la Syrie et la région, mais aussi à travers le monde « .

Israël craint que la milice chiite libanaise du Hezbollah puisse établir un front contre elle, le long de la frontière syrienne, et que les terroristes liés à Al-Qaïda et ISIS puissent également constituer une menace.

Israël a saisi 1200 kilomètres carrés (460 milles carrés) dans les hauteurs du Golan de la Syrie pendant la Guerre des Six Jours de 1967, et les a annexés plus tard dans une décision qui n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Les déclarations de Netanyahu interviennent au beau milieu d’un cessez-le-feu fragile en Syrie, et de négociations indirectes qui se déroulent en Suisse entre le régime de Bachar al-Assad et l’opposition.

Un commentaire

  1. Avec l’aide de la Russie et de l’Iran elle peut se permettre d’avoir cet objectif.

    Coté iraniens l’opinion est que se sont les israéliens qui tirent des missiles contre le Golan et le pays à presque les mains libres depuis l’accord du 14 juillet 2015 pour accentuer sa pression sur le Golan mais aussi via Gaza, l’objectif final étant Jérusalem (Zacharie 12.2) nous ne serons pas étonné de savoir que : L’Iran organise des exercices militaires destinés à préparer la «libération» de Jérusalem.

    Source : apocalypseannoncée.fr, article du 26/12/15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>