La religion laïque du Ministre de l’Education Nationale : “un nouveau clergé, une nouvelle liturgie, de nouvelles tables de la Loi…”

NOUS REPUBLIONS CE POST QUI DEVIENT DE PLUS EN PLUS D’ACTUALITE A L’HEURE OU “L’APPRENTI” MINISTRE A RECU L’ORDRE DE SES “MAITRES” SECRETS DE REVOIR LES PROGRAMMES SCOLAIRES…ON EN TREMBLE D’AVANCE… A LUI TOUT SEUL, IL A MIS LE FEU AUX ECOLES EN DEREGLEMENTANT LES RYTHMES SCOLAIRES… DOGMATISME ABSOLU…REALISME ZERO !!!

*************************************************************************************

Il est Franc-maçon, c’est son droit ; il est Juif, c’est un non sens avec ce qui suit :

Vincent Peillon est le prophète d’une « religion laïque », défenseur d’une laïcité de combat, qu’il érige en véritable religion, dont l’église serait l’école et les apôtres les professeurs. Décryptons la « doctrine » qui inspire le nouveau ministre de l’Éducation nationale.

Au, plan strictement philosophique, la théorie politique de Vincent Peillon implique une vision très spécifique de l’Homme, de la société de la morale, de la spiritualité ; tout cela constituant une nouvelle religion qu’il dit «progressiste», «républicaine», et «laïque». L’école républicaine doit alors se constituer comme une nouvelle église : «ce miracle de l’engendrement par lequel l’enfant, dépouillé de toutes ses attaches pré-républicaines, va s’élever jusqu’à devenir le citoyen sujet autonome….c’est bien une nouvelle naissance, une transsusbtantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle Église, avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la Loi…c’est au socialisme qu’il va revenir d’incarner la révolution religieuse dont l’humanité a besoin».

La « foi laïque », bras droit du progrès socialiste,ne saurait souffrir d’être remise en cause. En tant que nouvelle religion, elle ne procède que d’elle-même et de ses propres principes.Toute contradiction serait impure et rétrograde, puisqu’elle n’irait pas dans le sens de l’histoire du progrès socialiste et républicain.Avec une telle vision,Vincent Peillon développe une doctrine théologico-politique.

Malheur à ceux qui travaillent contre la Torah : au juif d’abord, au grec ensuite…!?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>