La Chine et le Nouvel Ordre Economique

China’s secret gold stockpile may be world’s 2nd biggest RTLes réserves secrètes d’or de la Chine auraient triplé depuis 2009

ue populaire de Chine a probablement triplé ses réserves d’or depuis avril 2009, date de sa dernière annonce officielle. Bloomberg Intelligence estime que la Chine possède dorénavant 3,150 tonnes d’or, ce qui en ferait le deuxième plus gros détenteur d’or, derrière les États-Unis (8,133.5 tonnes).

Ce chiffre, presque le triple des 1,054 tonnes rapportées en 2009, a été calculé par Bloomberg Intelligence en se basant sur les données de transactions, la production locale, et les chiffres de la China Gold Association. La Chine, qui ne communique ses chiffres qu’après quelques années, a agi de façon similaire entre 2008 et 2009, alors qu’elle venait de quasiment doubler ses réserves d’or. On estime que, en incluant l’or, la Chine possède plus de $3,800 milliards de réserves de change, chiffre qui est aussi gardé secret.

Cette augmentation massive pourrait bien s’avérer être une stratégie pour rendre le yuan plus compétitif contre le dollar US. Le gouverneur de la Banque populaire de Chine, Zhou Xiaochuan, souhaite, même s’il ne le dit pas ouvertement, faire du yuan une devise mondiale, ainsi qu’une devise de réserve du FMI. La Chine a entrepris plusieurs réformes économiques pour que le yuan puisse flotter librement d’ici quelques années.

Le dollar US est actuellement la devise de réserve la plus populaire, et représente 63% des réserves des banques centrales du monde entier, selon le FMI. L’euro prend la deuxième place, avec 22%. En février, le yuan était la septième devise la plus utilisée à travers le monde dans les paiements SWIFT, alors qu’il était la cinquième en décembre. Bloomberg suggère que la Chine est en train de hausser la mise, afin de mieux convaincre le FMI d’ajouter le yuan dans son panier de monnaies de réserve. Les droits de tirage spéciaux (DTS, ou SDR, pour Special Drawing Right) sont une devise artificielle créée par le FMI en 1969, que l’institution utilise pour allouer des fonds. À ce jour, les DTS incluent le dollar, l’euro, le yen et la livre sterling. Le FMI prendra une décision sur ce sujet, lors de sa réunion de mai ou d’octobre, selon un rapport de Nomura Holding Inc daté du 8 avril.

En 2010, l’année où la Chine est devenue la deuxième plus grande économie au monde, le FMI a déclaré que le yuan ne pouvait pas être ajouté au panier de devises des DTS, parce qu’il était contrôlé de manière trop stricte par l’État, et « non librement utilisable ».

La deuxième plus grande économie mondiale fera peut-être suer les États-Unis, le plus grand détenteur d’or au monde. Il ne s’agit pas que d’un titre à conquérir : cela pourrait avoir un grand impact sur la stabilité du dollar US, stabilité qui serait menacée si la Chine accumulait assez d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>