Qui a réveillé les VOLCANS et pourquoi ?

« Un volcan s’éteint, un être s’éveille! » et à l’inverse ? L’activité volcanique modifie profondément le climat…un Nouvel Ordre Météorologique se dessine grâce / à cause des volcans. Question : la Déesse Mère Nature est-elle autonome sur ce projet ou est-elle aidée de ses adeptes ? Depuis 6 mois, l’activité volcanique « explose »…KI, KOI, POURKOI ?

 Un site francophone de référencement : ICI ! (http://www.activolcans.info/activ.php)

  – Les îles Canaries font cui-cui : ICI

  – Hawaï, le surf sur la lave : ICI

  – Indonésie, le Soputan inquiète : ICI

  – Indonésie, le Tambora ou le Volcan qui dérègle le climat : ICI ( volcan surnommé « une année sans été »)  

  – La Russie aussi se réveille : ICI

  – Sans oublier les classiques italiens Stromboli et Etna

etc...

Avec les volcans, un NOM (nouvel ordre météorologique, environnemental) s’installe : c’est aussi l’image d’un des chevaux de l’apocalypse. (ICI, notre post du 3 juin)

*************************************************************************************************************

Au CHILI

Chili – Article publié le : dimanche 05 juin 2011 – Dernière modification le : dimanche 05 juin 2011
Au Chili, réveil en fanfare du volcan Puyehue Sur la chaîne des Andes, près de la ville d'Osorno au sud du Chili, la colonne de fumée et de cendres crachée par le volcan Puyehue, le 4 juin 2011.

Sur la chaîne des Andes, près de la ville d’Osorno au sud du Chili, la colonne de fumée et de cendres crachée par le volcan Puyehue, le 4 juin 2011. Reuters/Carlos Gutierrez

Par RFI

Au Chili, le volcan Puyehue s’est réveillé sur une forte explosion, suivie d’une immense colonne de fumée de 10 km de hauteur environ. Les autorités ont du évacuer 3500 personnes. Ce volcan ne s’était pas manifesté depuis 1960. Il y avait alors eu plus de 5000 morts.

Avec notre correspondante à Santiago, Claire Martin

La chaîne de volcan Puyehue-Cordon Caulle s’est réveillée. Depuis vendredi 3 juin, la terre tremblait, jusqu’à l’explosion ce samedi. Une immense colonne de fumée de 10 km de haut et 5 km de large s’est rapidement formée. Les vents soufflent vers le sud-est, vers l’Argentine où les cendres ont atteint la ville de Bariloche, située à 100 km de la zone de l’éruption. L’aéroport de cette ville est fermé. La frontière à ce niveau entre le Chili et l’Argentine également.

 

La ville argentine de San Carlos de Bariloche, couverte des cendres crachées par le volcan Puyehue, situé du côté chilien de la chaîne andine, le 4 juin 2011.Reuters/Chiwi Giambirtone

Les autorités chiliennes évacuent la zone proche du volcan, où la population peut déjà sentir une forte odeur de souffre et de cendre. Dans cette zone rurale, les habitants évacués craignent surtout pour leurs animaux. Certains refusent de quitter leur logement d’autant que pour l’instant les vents poussent la colonne de fumée loin de leurs maisons.

Des abris d’urgence sont habilités -certains réfugiés craignent déjà qu’ils ne soient trop petits- mais selon les autorités, l’éruption volcanique est encore «modérée». Si elle venait à augmenter en intensité ou si les vents changeaient de direction, les autorités se sont dites prêtes à mener une évacuation beaucoup plus importante.

******************************************************************

A la Une > Planète 

Le réveil des volcans d’Islande

LEMONDE.FR avec AFP | 27.05.11 | 12h18 

Ça gronde en terre islandaise et ça risque de continuer. En un an, deux volcans se sont manifestés. L’Eyjafjöll a provoqué le chaos dans le ciel européen en avril 2010 avec la plus importante interruption du trafic aérien depuis la seconde guerre mondiale, et le Grimsvötn, la semaine dernière, a engendré quelques fermetures sporadiques d’espaces aériens. 

Le phénomène pourrait s’étendre à d’autres volcans d’Islande, notamment le Katla et l’Hekla, sur le point d’exploser, selon des scientifiques qui se fondent sur des constatations statistiques ou géologiques. 

Eruption du volcan Eyjafjallajokull, le 17 avril, en Islande. 

Eruption du volcan Eyjafjallajokull, le 17 avril, en Islande.AFP/HALLDOR KOLBEINS 

« A en croire les statistiques, nous entrons dans une période au cours des dix prochaines années, en gros, où nous constaterons une augmentation de l’activité volcanique » en Islande, a déclaré le géologue Gunnar B. Gudmundsson, de l’Office météorologique islandais. Selon lui, cette augmentation est liée au « cycle des éruptions calculé sur la base de plusieurs éruptions enregistrées par le passé »

Spécialiste des volcans islandais, le géologue Andy Hooper de l’Université de Delft (Pays-Bas) confirme l’existence d’un tel cycle et annonce « un potentiel pour des éruptions volcaniques plus fréquentes en Islande » qu’au cours des années passées. « Entre 1940 et 1980, aucune éruption de ces volcans situés sous la calotte glacière du Vatnajökull n’a produit de quantités significatives de cendres, et maintenant il y en a eu quatre en quinze ans », relève M. Hooper. 

« SYMPTÔMES PRÉ-ÉRUPTIFS » 

Le volcan Hekla, situé au sud-ouest du glacier Vatnajökull, est entré en éruption en moyenne une fois tous les dix ans ces soixante dernières années. La dernière remonte à 2000 et son réveil est donc attendu incessamment. « On est en 2011 et il nous montre tous les symptômes pré-éruptifs : le gonflement, la dilatation de l’édifice, le magma est là », résume le vulcanologue français Patrick Allard, de l’Institut de physique du Globe

En Islande, le volcan Grimsvötn assombrit le ciel, le 23 mai 2011. 

En Islande, le volcan Grimsvötn assombrit le ciel, le 23 mai 2011.REUTERS/INGOLFUR JULIUSSON 

Le terrible Katla, qui fait trembler les Islandais et dont le nom signifie Sorcière, pourrait se réveiller « l’année prochaine ou l’année suivante » car son réservoir capable de contenir jusqu’à « plusieurs centaines de millions de mètres cubes » de magma se remplit, souligne M. Allard. 

Sur la centaine de volcans actifs en Islande, deux autres pourraient se réveiller prochainement : l’Askja qui a eu une forte éruption en 1964 et le Krafla qui donne des « signes de réalimentation » de sa chambre magmatique, après des éruptions répétées entre 1975 et 1980. L’une des raisons qui font également penser que le nombre des éruptions des volcans situés sous les glaciers va augmenter dans les années à venir, vient de la fonte de la glace liée au réchauffement climatique. 

***********************************************************************************************************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>