JMJ 2011 de MADRID et la fête de l’Assomption : cette année, la déesse Cybèle est l’invitée d’honneur du Souverain Pontife !

 

Le site officiel de MADRID 2011 : ICI !

Extrait : « La plaza de Cibeles, un des lieux incontournables de Madrid, recevra le Pape lors de sa visite de la ville à l’occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) 2011. Cet endroit, proposé par l’archevêché de Madrid avec l’accord de la Mairie, a été confirmé par le Saint Siège comme lieu d’accueil du Saint Père par les jeunes le jeudi 18 août. La plaza de Cibeles est un lieu typique de la ville. La fontaine, élément central de la place, est une sculpture du XVIIIème siècle représentant la déesse Cybèle dans son char tiré par deux lions… »

Qui est Cibélès ? Une déesse antique, mère des dieux et reine des religions à mystères ! ICI… Appelée aussi Magna Mater, Cybèle est la Déesse Mère. Elle est la mère d’ATTIS, avant de choisir son fils pour amant, glauque ! ICI…!

Voici sa statue et sa fontaine d’eaux amères…Voici son char…voici la place où la Pape va communier avec 1 million de jeunes. Puis, regardez l’autel préparé pour ce culte à la Mère des dieux.

 

  

        

 

Que font-ils tous sur cette plaza de la sainte Inquisition qui acceuille plus régulièrement les réjouissances des fidèles footeux du Real Madrid, un autre faux-dieu ? Pour répondre, cliquez sur lire la suite..

 

  

Le culte à la déesse CYBELE :

Comparaison des portraits (pièce drachme antique)  et autel des JMJ de MADRID 2011 : une ressemblance troublante ?  Normal, c’est la même personne…!?

            

JMJ 2011, jeudi, plaza Cibeles…le Pape acceuille la jeunesse du monde entier…comme la déesse Mère !

(pauvre Myriam…)

                

 L’enfant Jésus, supporté par la Reine Mère ou ATTIS,  l’enfant-amant de la déesse phrygienne ? Qui a dit « grande prostituée…son nom est MYSTERE…? »

Un ouvrage intéressant qui vous dit TOUT sur cette idolatrie et cette prostitution !!!  Lire aussi notre post sur ISIS (ICI!)

  

Au sujet de la Fontaine de Cybèle

Son histoire

Détail de la Fontaine de Cybèle

La Fontaine de Cybèle est réalisée par l’architecte espagnol Ventura Rodríguez entre 1777 et 1782. Cet ouvrage s’inscrit dans les projets de Charles III, qui s’est proposé, à la fin du XVIIIème siècle, de faire de Madrid une capitale digne de ce nom, à l’image d’autres capitales européennes.

La fontaine est tout d’abord installée en face du Palais de Buenavista en 1782 (ayant servi de quartier général de l’armée), à l’époque du remodelage du Paseo del Prado. Toutefois, ce n’est que dix ans après son installation que la fontaine commence à fonctionner.

En 1895, le monument est transféré au centre de la Plaza de Cibeles, la déesse Cybèle regardant en direction de la rue Alcalá.

Parmi les moments difficiles qu’a connu le monument tout au long de son histoire, il convient de citer la perte de l’un des bras, des clefs et du sceptre en 1931, ainsi que la mutilation de l’un des lions pendant la guerre civile espagnole.

Architecture

Fontaine de Cybèle 

La figure centrale de ce monument sculpté dans le marbre n’est autre que la déesse phrygienne de la fertilité -Cybèle-, oeuvre du sculpteur Francisco Gutiérrez. Elle est assise sur un char établi sur un rocher se dressant au coeur du bassin. Elle tient dans ses mains un sceptre et une clef. Un mascaron sculpté aux pieds de la déesse crache des gerbes d’eau qui passent par dessus les lions et atterrissent dans le bassin. Une grenouille et une couleuvre, passant généralement inaperçues, sont également scupltées sur cette fontaine.

Deux lions (Hippomène et Atalante), sculptés par le français Roberto Michel, tirent le char.

L’ensemble mesure 32 mètres de diamètre et huit mètres de haut.

Au milieu du XXème siècle, la dimension artistique de la fontaine s’est vue renforcée par l’ajout, à la grande joie des madrilènes, de gerbes d’eau et de jets formant des cascades, ainsi que de lumières de différentes couleurs. Le bassin supérieur comprend deux jets verticaux atteignant 5 mètres de haut, accompagnés d’une série de jets inclinés projetant l’eau depuis la déesse vers l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>