Jérusalem : capitale de l’Intifada en attendant d’être une vraie capitale

Couverture du supplément magazine Supplément du journal de l’Autorité palestinienne : « Jérusalem, capitale de l’Intifada »

 Couverture du supplément magazine Al-Hayat Al-Jadida

Le numéro du 29 octobre 2014 du quotidien Al-Hayat Al-Jadida de l’Autorité palestinienne (AP) comprend un supplément appelé Al-Asima (Le Capital), portant le titre . « Jérusalem, capitale de l’Intifada » [1]. Le magazine, rédigé sous la supervision du responsable du Fatah Othman Abou Gharbiya, rapporte l’appel du président de l’AP Mahmoud Abbas à se rendre à Jérusalem pour défendre la mosquée Al-Aqsa. Il contient également des articles et des nouvelles sur Jérusalem, et accuse Israël de porter atteinte aux lieux saints de Jérusalem-Est et à ses résidents.

Appel d’Abbas : Défendre Jérusalem par tous les moyens possibles

Le premier article de la revue cite la déclaration du président de l’AP Mahmoud Abbas à la Conférence pour la défense d’Al-Aqsa et Al-Quds à Al-Bireh, le 17 octobre 2014 : « Il est de notre devoir à tous de nous présenter aux premières lignes d’Al-Aqsa, sans nous contenter de dire que d’autres s’y trouvent déjà. Le voyage vers les lignes de front doit être mené par des membres du Fatah de la région de Jérusalem. Le Fatah, fondé en 1965, doit véhiculer jusqu’au bout son message et sa méthode, libérer les territoires et défendre les lieux saints. Il ne suffit pas de déclarer que les colons arrivent ; au contraire, nous devons les empêcher d’entrer à Al-Aqsa et dans nos églises par tous les moyens possibles. Il faut les empêcher d’y entrer et de les profaner. Nous les affronterons, la poitrine exposée, pour défendre les lieux saints. »

Appels à s’opposer à l’occupation de Jérusalem

L’article intitulé « La situation de la capitale occupée » cite le mufti de l’AP et de Jérusalem, Cheikh Muhammad Ahmad Hussein, appelant la population palestinienne à participer tous les jours à « une mobilisation générale pour lutter contre les complots d’Israël de porter atteinte à Al-Aqsa ».

Nassar Ibrahim, militant de Occupied Palestine and Syrian Golan Heights Advocacy Initiative (OPGAI), écrit dans le magazine qu’il faut faire payer l’occupation par la résistance : « La résistance est une campagne totale – politique, populaire, sociale, culturelle, informationnelle, conceptuelle et économique. C’est une résistance de tous les jours et de chaque instant, qui recouvre Jérusalem, la Palestine et l’univers [entier], qui fait payer à l’occupation le prix direct pour chacune de ses actions. »

Le rédacteur en chef du magazine, Younes Al-Ammouri, consacre son éditorial à la situation à Jérusalem, appelant à mener plus d’actions. Il écrit : « Nous devons restaurer l’importance du rôle public et populaire en protégeant le public s’il décide de se confronter à l’entreprise israélienne. Il ne doit pas y avoir de scénario dans lequel la population de Jérusalem-Est déclenche un affrontement sans bénéficier de soutien ou d’appui… »

Le chauffeur de la voiture bélier à Jérusalem qualifié de martyr, de véritable « homme de la résistance »

Le magazine qualifie de « martyr » Abd Al-Rahman Al-Shaloudi, qui le 23 octobre 2014 a foncé, au volant de sa voiture, sur des piétons à Jérusalem, tuant deux personnes et en blessant sept, avant d’être abattu par la police. Amjad Abu Asab, porte-parole des prisonniers palestiniens de Jérusalem-Est, qualifie Al-Shaloudi d’« homme de la résistance dans tous les sens du terme », caril a su incarner l’esprit actuel à Jérusalem-Est et a été « mû par le harcèlement quotidien de ses résidents ».

Directeur du magazine : Israël commet des massacres ignobles à Jérusalem

Othman Abu Gharbiya, directeur général du magazine et représentant d’Abbas lors d’un événement du 20 octobre 2014 organisé par le Comité national de Jérusalem comme capitale éternelle de la culture arabe, déclare que les forces de l’occupation perpètrent « les actes les plus ignobles de harcèlement et de massacre » à Jérusalem, et accuse Israël de tenter de diviser les temps et lieux de prière à Al-Aqsa entre juifs et musulmans.

Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah en visite à Al-Aqsa [Source : Al-Ayyam (AP) le 28 octobre 2014]

Notes :

[1] Al-Asima (AP), 29 octobre 2014.

2 commentaires

  1. La bonne… et la seule authentique ! Nous étions autrefois sans D. ? Nous voilà greffés, pourquoi DIABLE allez se greffer sur le dieu des autres ?

  2. Il est intéressant de voir que l’appel de Mahmoud Abbas rallie les églises à Al-Aqsa. Ne nous laissons pas tomber dans le piège et que tous les chrétiens prennent position ! Mais la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>