Gay Pride de Jérusalem 2017 : affluence record !

La Gay Pride de Jérusalem, le 21 juillet 2016. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)Une importante participation à la Gay Pride de Jérusalem : Entre 12 000 et 20 000 personnes étaient au départ du cortège au parc Liberty Bell ; Un suspect a été arrêté en possession d’un couteau.

 La Gay Pride de Jérusalem a débuté dans la capitale sous une forte présence policière. Le cortège est parti du parc Liberty Bell et le défilé prendra fin eu Independence Park et passera à travers le centre-ville.

Plus de 1 000 policiers ont été mobilisés pour l’événement et les opérations sont supervisés par le chef de la police israélienne Roni Alsheich.

Les responsables s’attendaient à une participation de quelque 4 000 manifestants, mais le taux de participation s’est multiplié par rapport au début de la marche, avec des estimations allant de 12 000 à 20 000 participants au début.

La police a interpellé 12 personne, dont une personnes armée d’un couteau, soupçonnés de vouloir perturber la Gay Pride

Douze personnes sont détenues par la police à Jérusalem alors que le cortège de la Gay Pride traverse le centre de la ville.

On les soupçonne d’avoir tenté de perturber le défilé.  Un suspect a été arrêté en possession d’un couteau.

Aryeh Stern (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)Le grand rabbin ashkénaze de Jérusalem critique la Gay Pride : Aryeh Stern a expliqué que le défilé annuel de la communauté homosexuelle « contredit le caractère sacré de Jérusalem »

Le rabbin Aryeh Stern, l’un des deux Grands rabbins de Jérusalem, s’est exprimé jeudi en défaveur du défilé de la Gay Pride qui a commencé à 16h30 à Jérusalem.

Cette marche « contredit le caractère sacré de Jérusalem qui est tellement important pour nous », a dit Stern. Il a également défendu le Grand rabbin de Safed, Shmuel Eliyahu, qui avait déclaré en évoquant la semaine dernière la communauté LGBT que « le mot ‘malade’ est encore doux » pour qualifier la communauté LGBT.

 

 

 

Des milliers de personnes contre la politique d’adoption anti-gay à Tel Aviv

Plusieurs arrestations ont été effectuées tandis que les participants tentaient brièvement de bloquer les rues de la ville blanche

Une petite fille brandit un panneau "J'ai deux mamans et je suis heureuse" alors que des milliers de personnes manifestent pour le droit des couples LGBT à adopter des enfants lors d'un rassemblement à Tel Aviv, le 20 juillet 2017 (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Une petite fille brandit un panneau « J’ai deux mamans et je suis heureuse » alors que des milliers de personnes manifestent pour le droit des couples LGBT à adopter des enfants lors d’un rassemblement à Tel Aviv, le 20 juillet 2017 (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Environ 10 000 personnes ont rejoint ce mouvement de protestation au centre de Tel Aviv, en face du complexe gouvernemental situé à proximité des tours Azrieli, selon les estimations des organisateurs.

Au moins huit personnes ont été arrêtées pour perturbations, a annoncé la police, alors que les manifestants avaient brièvement bloqué une route.

« Nous voulons l’égalité, l’égalité des droits, l’égalité entière et rien d’autre », ont crié les manifestants.

Chen Arieli, présidente de l’Aguda, le groupe de travail national israélien de la communauté LGBT, a déclaré dans un discours que ce mouvement avait pour objectif « de le faire savoir au Premier ministre, aux ministres et aux membres de la Knesset. »

« Nous ne sommes pas là seulement de manière à ce que vous puissiez dire au monde entier combien nous sommes un pays avancé, et de sorte que 30 000 touristes aient quelque chose à faire au mois de juin », en référence à la Gay Pride annuelle de Tel Aviv qui attire des dizaines de milliers de touristes par an.

Un certain nombre d’autres intervenants ont dénoncé la politique discriminatoire qui oppose les couples homosexuels – politique qui a été révélée par la réponse officielle de l’état dimanche à une plainte qui avait été déposée devant la Haute cour de Justice par l’Association des pères homosexuels israéliens et le centre d’action religieuse du mouvement réformé – et le ministère des Affaires sociales et le Procureur général.

Un commentaire

  1. Bonjour. Il viendra un temps ou chacun sera jugé selon ses actes. Par le passé Sodome et Gomorrhe en n’ont fait les frais, pour avoir pratiqué de telles abominations. L’éternel a fixé un autre jour ou tous cela sera jugé(de nouveau)avec fracas. Question de temps, bien évidement! l’éternel est lent à la colère. Mais, malheur a qui la colère de l’éternel frappera au jour fixé! Prions pour ces âmes qui marchent à la perdition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>