Epidémie de suicides dans les banques de Wall street…

Lu sur le site de Jovanovic : ICI !  et aussi ICI sur l’Humanité…

************************************

fortune-mars2014MASSACRE DE L’ANCIEN PDG DE LA BANQUE ABN-AMRO ET DE SA FAMILLE  : La nouvelle est tombée dans la nuit de samedi à dimanche sur Bloomberg, Peter-Jann Schmittmann âgé de 57 ans, sa femme et sa fille de 22 ans ont été retrouvés morts par la seconde fille, lire ici le site de la police hollandaise. La police présente l’affaire comme “un drame familial”. Soit le banquier s’est suicidé et a tué sa famille avant, soit ils ont été exécutés par un tueur à gages. Dans les deux cas, le drame est à mettre en relation avec le fait que Schmittmann a été à la tête de la banque hollandaise au moment où la crise à frappé, et qu’il a démissioné en décembre 2008. Il est celui qui a fusionné sa banque avec Fortis, Santander et la RBS. Notez aussi que son directeur financier Hubert-Gérard Boumeester s’est déjà suicidé, lui, en 2009Il va de soi que toutes ces morts ne sont pas innocentes et participent à un réglement de comptes à très haut niveau, en partie parce que ABN-Amro a, semble-t-il, roulé des investisseurs dans la farine. En tout cas, le gouvernement hollandais a été obligé de sauver la ABN-Amro avec l’argent des contribuables…

BANQUIERS MORTS: JP MORGAN 6 – GOLDMAN SACHS 1  : Il y a eu tant de suicides que j’ai oublié d’en lier un, Ken Bellando, trader de Levy Capital et ex analyste JP Morgan et de Paragon Capital. Je l’ai oublié parce qu’il n’était pas de la JP Morgan au moment où il a sauté par la fenêtre. En revanche, son oncle est le directeur des investissements “risque” de la JP Morgan, toujours en activité, lire ici le New York Post, et ici le Daily Mail. Donc, il est clairement à mettre dans la colonne de la banque. Un avocat de l’Etat Major de la JP Morgan a été renversé par une camionnette qui a pris la fuite. Elle roulait si vite que Joseph Giampapa a été projeté dans les airs et projeté comme une fusée. Cela fait 6 morts rien que pour la banque de Blythe Masters, et 0, ou bien 1 avec le fils Corzine, pour Goldman Sachs.

Mieux: si vous prenez les 200 noms de banques installées à Wall Street et que vous mettez cela dans un calcul statistique, eh bien le résultat de mortalité que vous aurez sera purement effrayant. Maintenant, beaucoup de gens au sein de la banque doivent se poser des questions et prendre des assurances-vies.

Série de suicides dans le milieu financierLe Bilan de la JP Morgan: 5 suicides, 1 accident sur 2014

- Joseph Giampapa, directeur juridique – Kenneth Bellando, ex analyste; – Gabriel Magee, vice-président du département investissement high-tech Europe. – Ryan Henry Crane, cadre supérieur trading. – Li Junjie, trader Forex. – Jason Alan Salais, informaticien avec plusieurs niveaux d’accreditation.

Journaliste: David Bird, spécialiste des matières premières au Wall Street Journal n’a pas été retrouvé.

Famille: Jeffrey Corzine, fils de l’ancien patron de la Goldman Sachs Jon Corzine impliqué dans le scandale de la faillite de MT Global, suicidé au Mexique, lire ici le NY Post. Vous vous souvenez de John Corzine, ex patron de la Goldman Sachs, ex gouverneur du New Jersey, grand ami d’Obama, connu pour avoir fait disparaître 5 milliards de dollars avec la faillite de sa société MF Global. Il n’a jamais été inquiété à ce jour, alors que n’importe quel plouc qui vole une pomme dans une épicerie new yorkaise finit en tôle pour au moins 15 jours. Bref, son fils a été retouvé mouru au Mexique. Cause déclarée: suicide. Quelque chose me dit que la vengeance des gens et des entreprises qu’il a ruinés (parmi eux Gerald Celente) est en train de remplacer la justice corrompue de Washington

Autres banquiers, début 2014:

* Jan-Peter Schmittmann, 57 ans, ex PDG de l’Abn-Ambro * William Broeksmit, 58 ans, ex ponte de la Deutsche Bank, spécialiste du risque et des CDS * Mike Dueker, 50 ans, ex analyste Forex St Louis Fed, chef prévisionniste de Russell Investments * Tim Dickenson, directeur de communications Swiss Re UK, mort suspecte. * Edmund Reilly, trader à Vertical Groupe * Richard Talley, American Title, avait une enquête de la SEC des assureurs sur le dos, mort suspecte. * James Stuart, Wells Fargo, Citi. * Adnan Sakli, banquier américain sulfureux

JP MORGAN: L’ETAT-MAJOR AUTOUR DE DIMON QUITTE LE NAVIRE : A mettre en corrélation avec tous les “mourous” de la banque, le départ de déjà 4 “bras droits” du pdg de la banque, ce qui, à ce niveau, est à interprèter comme il se doit. Ma traduction est de toute autre nature: ils ont peur. Il y a un an, j’avais expliqué ici et à la radio que Blythe serait en danger et qu’elle risquait de finir dans un accident de voiture par exemple. L’un des grands responsables juridiques de la banque, lui, a rencontré une camionnette qui a pris la fuite, lire ici NBC. Michael Cavanagh, successeur potentiel de Dimon et directeur général adjoint, a donné sa démission soudainement pour partir cher Carlyle, un hedge funds bien connu pour ses relations avec des “entités” gouvernementales.

SUICIDES DE BANQUIERS

Publié le 03 avril, 2014 |  par Sentinelle

Un autre banquier de JP Morgan se suicide.

Le 18 février 2014 –

Un banquier d’investissement chez JP Morgan a sauté vers sa mort à partir du toit du siège-social de la banque dans le centre de Hong Kong, hier.  Selon des témoins, l’homme est allé sur le toit de Chater House, un édifice de 30 étages, au cœur du district commercial du centre de Hong Kong et, malgré les tentatives pour le convaincre de descendre, il a sauté vers sa mort.

« Par respect pour ceux qui sont impliqués, nous ne pouvons pas encore en dire plus.  Nos pensées et nos condoléances vont à la famille qui est impliquée dans cette période difficile », a déclaré un porte-parole de JP Morgan.

Un témoin en état de choc a dit que l’homme âgé de 33 ans, soupçonné d’être un employé de niveau junior à la banque, a grimpé sur le toit peu après midi.

La police a déclaré qu’un homme avait été retrouvé dans une position dangereuse sur le toit de Chater House sur Connaught Road dans le centre de Hong Kong à environ 14 heures.  Il s’est jeté du haut du bâtiment avant que les équipes de secours puissent intervenir.

Il a atterri sur l’autoroute à quatre voies en direction de l’ouest à l’extérieur du bâtiment.  Un porte-parole de la police a déclaré que l’homme avait été transporté à l’hôpital Ruttonjee de Wan Chai, où il a été déclaré mort à 14:31.

Selon plusieurs employés de JP Morgan, l’homme travaillait comme banquier dans les investissements commerciaux de l’entreprise à Hong Kong.

Junjie devient le 7e banquier à mourir subitement au cours des dernières semaines.  Des questions continuent à s’élever quant à savoir si les décès sont de simples coïncidences ou s’ils sont reliés à un facteur encore inconnu.

Le 26 janvier, l’ancien exécutif de la Deutsche Bank, Broeksmit, a été retrouvé mort à son domicile de South Kensington après que la police ait répondu à des rapports d’un homme retrouvé pendu dans une maison.  Selon les rapports, Broeksmit avait « des liens étroits avec un des chefs de la direction, Anshu Jain ». 

Gabriel Magee, un cadre supérieur de 39 ans du siège-social européen de JP Morgan, a sauté d’une hauteur de 500 pieds à partir du toit du siège-social de la banque dans le centre de Londres, le 27 janvier, pour atterrir sur un toit d’un édifice adjacent de 9 étages.

Mike Dueker, l’économiste en chef de la société Russell Investments, est tombé d’un embarquement haut de 50 pieds dans ce que la police a décrit comme un suicide.  Il avait été porté disparu le 29 janvier par des amis, qui ont dit qu’il avait eu « de gros problèmes au travail ».

Richard Talley, 57 ans, fondateur d’American Titre Services de Centennial, dans le Colorado, a également été retrouvé mort tôt ce mois-ci après s’être apparemment tiré une balle avec un pistolet.

Ryan Henry Crane, âgé de 37 ans, directeur exécutif chez JP Morgan, est également décédé la semaine dernière.

Tim Dickenson, directeur des communications basé au Royaume-Uni pour Swiss Re AG, est également décédé le mois dernier, bien que les circonstances de sa mort soient encore inconnues.

http://www.turnerradionetwork.com/news/297-mjt
**************************************************************************************************************
 

Série de suicides dans le milieu financier

Vendredi, 21 Février, 2014
Série de suicides dans le milieu financier

Une série de six suicides en quelques jours commence à inquiéter le monde de la finance. Que des traders trentenaires se défenestrent, et la crainte d’un nouveau krach boursier étreint le milieu de la finance.

C’est JP Morgan, l’énorme banque américaine au bilan annuel qui talonne le PIB français, qui connait la plus grosse hécatombe. Mardi, un jeune trader de 33 ans s’est défenestré de son bureau de Hong Kong. Quelques jours plus tôt, c’est carrément le directeur du département trading de JP Morgan qui avait mis fin à ses jours. Lui-même suivait de peu le suicide, au siège de JP Morgan à Londres, d’un vice-président de la banque d’investissement. A la City également, un responsable de la Deutsche Bank s’est donné la mort au pistolet à clou. Deux autres financiers, dont un haut responsable de la banque d’investissement Russell, ont également fait des chutes fatales.

Cette série de suicide interpelle les milieux d’affaires. La série des 11 spéculateurs qui s’étaient suicidés dans les semaines précédant le Krach de la crise de 1929 a laissé un cuisant précédant. Faut-il voir dans ces 6 suicides le présage d’un effondrement boursier ? Le Financial Post s’interroge et rapporte que Bank of America, Goldman Sachs, JP Morgan, Credit Suisse et autres grandes banques ont envoyé des messages à leurs jeunes traders pour les inciter à prendre du repos. Impossible toutefois de cerner le secteur par lequel viendrait le Krach. Les banquiers qui se sont donnés la mort sont de hauts responsables.  A l’exception du dernier en date, Trader sur la place de marché Forex (contradction de Foreign Exchange), là où s’échangent les devises nationales.

Une autre explication avancée est pour certains de ces suicides à la City est que des banquiers seraient impliqués dans le scandale dit du Libor. Sur le marché interbancaire, là où les banques se prêtent entre elles, ce sont les établissements bancaires eux même qui se concertent pour fixer les taux d’intérêts, à l’ouverture des marchés tous les matins. Dès 2005, plusieurs banques  se  sont mises à fausser sciemment les taux, à la hausse comme à la baisse. Les traders étant préalablement tenus au courant de la tendance, pouvaient spéculer en fonction. Une fraude qui a pris une nouvelle dimension en pleine crise des subprimes, ces banques ont utilisé ces manipulations de taux d’intérêts pour masquer leur très mauvaise santé et se refinancer à taux réduits. Aujourd’hui ces banques sont petit à petit cernées par la justice et de lourdes amendes tombent.

- See more at: http://www.humanite.fr/monde/serie-de-suicides-dans-le-milieu-financier-559735#sthash.yMFNwzJQ.dpuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>