BELGIQUE : pourquoi ce pays est-il frappé à son tour…

Le ‘Mur d’Apartheid d’Israël’ reconstitué à la Grand-Place de Bruxelles devant la crèche de Noël

Merci au Parti socialiste belge francophone pour cette nouvelle manifestation d’Israël-bashing et de calcul électoral. Merci à l’auteur de cette initiative Pierre Galand, PS, président de l’Association Belgo-Palestinienne Wallonie-Bruxelles, dont les “prêches enflammés” sont “la réinterprétation de Pierre l’Ermite, selon l’historien Joël Kotek.  Merci d’avoir avili une des plus belles places du monde.

Ce mardi 30 décembre, les militants de l’ABP ont déployé un mur devant la crèche de la Grand-Place

pour rappeler la situation d’enfermement que subissent les Palestiniens de Bethléem à cause du Mur d’annexion imposé par Israël.”

 

Bonne analyse de Joël Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l’antisémitisme, dans La Libre Belgique (extraits):

A Bruxelles, plusieurs manifestations liées au contexte au Proche-Orient ont également eu lieu cet été mais le bourgmestre de la capitale belge, Yvan Mayeur (PS), n’a pas agi de la même manière que son homologue anversois [Bart De Wever (NVA)], déplore le président de la Ligue belge contre l’antisémitisme. «Le PS a dans son ADN la lutte contre l’antisémitisme et, pourtant, ce n’est pas lui qui est à la pointe du combat, c’est la N-VA qui a été ferme alors qu’on connaît justement ses ambiguïtés avec la période de la collaboration. A Bruxelles, la responsabilité d’Yvan Mayeur, le bourgmestre socialiste, est écrasante. Suite à une première manifestation cet été où l’on appelait au meurtre des Juifs, nous lui avons demandé de prendre des mesures, mais il n’a pas donné suite à nos appels. Et d’autres manifestations du même genre ont donc pu avoir lieu… Il a pratiqué la politique de l’autruche. Yvan Mayeur symbolise cette digue politique qui a lâché face à la barbarie, par passivité et par calcul électoral.»

Plus généralement, Joël Rubinfeld s’attaque à ce qu’il perçoit comme un revirement dangereux du PS: «Le combat contre l’antisémitisme a été globalement abandonné par le PS. Pas par tous les socialistes, mais bien globalement par le parti. Dans les années 70, tout le monde condamnait l’antisémitisme au sein du PS. Dans les années 80, il y a eu la loi Moureaux contre le racisme et la xénophobie… Mais le même Philippe Moureaux a défilé en 2009 lors de la plus grande manifestation antisémite jamais organisée en Belgique. C’était le 11 janvier 2009, à Bruxelles (manifestation organisée en vue de soutenir le peuple palestinien à Gaza, NdlR). On trouvait dans cette manifestation des affiches négationnistes, on criait ‘mort aux Juifs’… On y trouvait d’autres socialistes d’ailleurs, dont on aurait pu penser qu’ils lutteraient contre l’antisémitisme.»

Prof. belge dénonce la sordide récupération par le CRIF du meurtre de Juifs à Vincennes (Hyper Casher)

“Attaqué, une fois de plus, lâchement, par la mafia sioniste, je n’ai pas peur. Et un jour la peur changera de camp et ce sont eux qui en auront à rendre des comptes.” (Pierre Piccinin)


Le conspirationniste belge Pierre Piccinin a accordé une interview au Temps d’Algérie intitulée «Pourquoi je ne suis pas Charlie». M. Piccinin se fait passer pour “historien, politologue, enseignant, reporter de guerre et spécialiste belge du monde arabo-musulman etc.”. En fait il enseigne actuellement en Wallonie à l’Athénée Royal Jean Rostand de Philippeville et continue à mener une bataille – connue de son ami Sébastien Boussois – contre la “mafia sioniste”, surtout celle de France. Extraits:

D’après vous, à qui profite le crime dans l’attentat terroriste contre «Charlie Hebdo»?
C’est encore difficile à déterminer.  [...]  Par ailleurs –c’est sordide, mais tellement politicien-, il y a eu les récupérations… Le gouvernement Hollande, qui ne va pas bien du tout, a saisi au bond cette balle «inespérée» pour essayer de rassembler à sa suite tous les Français dans un mouvement «d’unité nationale». Mais les discours ont été faibles, peu convaincants, peu éloquents… Et je doute que ces attaques djihadistes changent la donne pour François le petit.
L’institution, peut-être, qui retirera le plus de profit de ce crime, c’est le CRIF (Conseil représentatif des Institutions juives de France), qui a immédiatement perçu le gain qu’il pouvait tirer de l’assassinat des cinq [!] otages de la supérette casher de la porte de Vincennes…
En un temps record, le CRIF a mené une campagne de sensibilisation auprès de la population française, en métamorphosant les événements en un acte antisémite et en provoquant l’empathie immédiate en faveur de la Communauté juive de France…

Voici comment cet enseignant “d’élite” traite le peuple français:

Craignez-vous une montée du racisme en France à la suite de ces attentats?C’est inévitable. On a beau mettre les gens en garde contre les amalgames idiots, pour le Français moyen, peu éduqué ou même pour la classe moyenne plus instruite, musulman sera l’équivalent de terroriste potentiel. C’est épidermique. C’est idiot et imbécile. C’est terriblement humain.

Ces Charlies, on ne les connaissait pas avant les attaques djihadistes de Paris; on ne les a jamais vus! On ne les voyait pas, quand Israël, il y a quelques mois, massacrait des milliers de gens à Ghaza. Non ! Je ne veux pas être Charlie ! Moi, je passe une partie de ma vie au Liban, en Irak, en Syrie, en Palestine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>