BAN KI MOON vs NETANYAHOU

BIBI NETANYAHOU DÉGOMME BAN KI-MOON, LE SECRÉTAIRE GÉNRÉAL DE L’ONU

BIBI NETANYAHOU DÉGOMME BAN KI-MOON, LE SECRÉTAIRE GÉNERAL DE L’ONU

Répondant aux remarques habituellement plus inspirées du secrétaire général de l’ONU à propos de la situation en Judée Samarie, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a formulé cette lourde accusation, hier mardi 26 janvier 2016 :

Par Jean-Patrick Grumberg - Le 27 janvier 2016

« Les remarques du secrétaire général encouragent le terrorisme »

Ban Ki-moon, perdant la hauteur de vue, la neutralité et le recul que son poste devrait lui imposer, s’est laissé tenter par la propagande anti-israélienne pour condamner « l’entreprise israélienne dans les territoires », l’a qualifiant d’« acte de provocation » qui « soulève des questions fondamentales sur les intentions d’Israël à une solution à deux États. »

En réponse, Netanyahou a ramené le sujet à la « réalité réelle » dont s’est écarté le secrétaire général et lui a tapé sur les doigts : « Les remarques du secrétaire général de l’ONU encouragent le terrorisme. Rien ne justifie le terrorisme. Les assassins palestiniens ne veulent pas construire un État, ils veulent détruire un État et ils le disent ouvertement. Ils veulent assassiner des juifs simplement parce qu’ils sont juifs, et ils le disent ouvertement. Ils n’assassinent pas pour la paix, et ils n’assassinent pas pour les Droits de l’homme. L’ONU a perdu sa neutralité et son autorité morale depuis longtemps, et les remarques du secrétaire général n’améliorent pas la situation. »

Netanyahou sait parfaitement que son commentaire ne fera pas sortir Ban de sa réalité virtuelle. Il sait qu’à l’ère internet, personne n’a d’excuse à ne pas être informé. Il n’est pas difficile, pour celui qui veut les entendre, de trouver les appels au meurtre de juifs et à la destruction d’Israël faits par les dirigeants palestiniens. Cependant, son commentaire n’est pas inutile : ça ne fait jamais de mal de montrer au menteur qu’on connait son mensonge, au fourbe de dénoncer sa fourberie, à l’hypocrite son hypocrisie, et à l’homme injuste sa mauvaise foi, fut-il secrétaire général des Nations unies, ou dirais-je, particulièrement s’il est secrétaire des Nations unies.

Source : Dreuz.info.
 
Quelques minutes seulement après que Netanyahu ait critiqué Ban Ki-moon, le chef du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, a également fustigé le Secrétaire général de l’ONU.

Lapid a déclaré dans un communiqué : « décrire l’actuelle vague de terreur comme une ‘réponse naturelle à l’occupation’. Il y a des millions de personnes dans le monde dont la vie est plus difficile que celle des Palestiniens. En Afrique, en Asie, au Moyen-Orient. Il y a des centaines de millions de personnes dans le monde pour lesquelles l’ONU n’a pas créé un organisme spécial et à qui l’ONU n’a pas envoyé des milliards de dollars (et s’est tenu de côté pendant que tout un gouvernement corrompu le volait).

Ban Ki-moon « honteux » du manque de progrès dans le conflit israélo-palestinien

« Les mesures sécuritaires ne régleront pas le conflit, » a déclaré le chef de l’ONU, appelant à la reprise des négociations de paix

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le 12 Avril 2015 (Crédit : Karim Jaafar / al-Watan Doha / AFP)

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le 12 Avril 2015 (Crédit : Karim Jaafar / al-Watan Doha / AFP)

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon s’est déclaré « honteux » de l’absence de progrès dans le règlement du conflit israélo-palestinien pendant son mandat, vendredi lors d’une conférence publique organisée par le centre de réflexion Chatham House à Londres.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l’info   Inscription gratuite!

« Je me sens coupable, honteux du manque de progrès enregistré », a déclaré le responsable de l’ONU, en réponse à une question.

« Fondamentalement, il appartient aux dirigeants israéliens et palestiniens de mettre un terme à ce conflit », a-t-il dit, soulignant qu’ils n’avaient d’autre choix que de vivre ensemble.

« Mettons fin à cette situation, laissons grandir les jeunes Palestiniens sans haine », a réclamé Ban Ki-moon.

« Rien n’excuse le terrorisme », avait dit M. Ban. Mais il avait ajouté que les mesures sécuritaires ne régleraient pas le conflit et avait appelé à la reprise des négociations israélo-palestiniennes, dans l’impasse depuis des années.

Face aux critiques provoquées par ces propos, il a rappelé vendredi : « Je ne travaille pas pour un pays en particulier ou une politique particulière, je travaille pour les gens de la région ».

Le responsable de l’ONU, dont le mandat entamé en 2007 s’achève en fin d’année, s’exprimait dans le Central Hall de Westminster où la toute première assemblée générale des Nations unies avait eu lieu en janvier 1946.

*****************************************************************************************************************

Lapid critique également Ban Ki-moon

Le Premier ministre a fustigé le secrétaire général de l’ONU qui avait justifié la vague de terrorisme palestinienne

27 janvier 2016, 14:43 1
Yaïr Lapid, le 27 juillet 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Yaïr Lapid, le 27 juillet 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Quelques minutes seulement après que Netanyahu ait critiqué Ban Ki-moon, le chef du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, a également fustigé le Secrétaire général de l’ONU.

Lapid a déclaré dans un communiqué : « décrire l’actuelle vague de terreur comme une ‘réponse naturelle à l’occupation’. Il y a des millions de personnes dans le monde dont la vie est plus difficile que celle des Palestiniens. En Afrique, en Asie, au Moyen-Orient. Il y a des centaines de millions de personnes dans le monde pour lesquelles l’ONU n’a pas créé un organisme spécial et à qui l’ONU n’a pas envoyé des milliards de dollars (et s’est tenu de côté pendant que tout un gouvernement corrompu le volait).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>