ALGERIE : avantage RUSSIE !

La marine de guerre algérienne devient l’une des plus puissantes du bassin Méditerranéen, affirme le site « Menadéfense », spécialisé dans les informations dans le domaine militaire dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Ce mois-ci la marine militaire algérienne reçoit son cinquième sous-marin, de type Kilo-636, de fabrication russe.

Deux bâtiments de guerre algériens ont pris la mer ce 4 avril, à destination de la Russie, pour escorter ce cinquième sous-marin.

Un sixième sous-marin, de même type, est actuellement en construction et devrait être terminé, et livré également à l’Algérie, au cours de cette année 2018.

(On peut s’étonner que, malgré les liens d’amitié, paraît-il si étroits entre la France d’Emmanuel Macron et l’Algérie de Bouteflika, ce pays « ami » commande des sous-marins à la Russie et non pas à la France ?)

Actuellement l’Armée Populaire Algérienne est classée à la 23e place, des armées les plus puissantes du monde, après l’Egypte (classée 10e) et l’Arabie Saoudite (22e), selon le classement établi par le site « Global Firepower – 2018 »

Dans ce classement mondial, les USA occupent la première place devant la Russie, la Chine et l’Inde. La France est au cinquième rang, précédant l’Angleterre et le Japon. A la huitième place se situe la Turquie puis vient l’Allemagne.

Ce classement est sujet à caution car Israël, qui en occupe la 15e place, a certainement un potentiel militaire plus important, le plus important en tous les cas du Moyen-Orient, que la Turquie, l’Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis, l’Iran et l’Egypte, qui est loin, actuellement, d’occuper ce dixième rang qui lui est attribué, et qu’elle méritait il y a quelques années.

On peut comprendre que l’Arabie Saoudite augmente son potentiel militaire, elle a des ennemis dans la région, notamment l’Iran.

On peut comprendre que la Turquie augmente son potentiel militaire, elle peut tenter ainsi d’imposer les menaces de son dictateur, Erdogan, vis-à-vis de l’Europe et, de temps en temps, vers la Russie et, dans un registre moindre face aux Kurdes et d’autres nations du Moyen-Orient.

Mais l’Algérie, contre qui s’arme-t-elle ? Contre le Maroc, éventuellement, qui a déjà du mal à contenir les « Sahraouis », son « Front Polisario » et sa RASD (République arabe sahraouie démocratique), dont l’Algérie est l’alliée, pour le moment (en attendant le partage envisagé du Sahara occidental) ?

Pas contre la Tunisie, qui, l’on s’en souvient, a préféré affronter l’armée française, en 1961 à Bizerte, plutôt que l’armée populaire algérienne, ce qui lui a d’ailleurs coûté une partie du Sud saharien (et son pétrole) qu’elle revendiquait, baptisée « Borne 233 ».

Pas non plus contre la menace existante et présente du terrorisme islamiste (Daech, Aqmi, et les djihadistes qui s’implantent progressivement dans le Nord du pays) car, que je sache, ils n’ont pas de marine de guerre !

Alors, je pose la question : contre qui ?

Peut-être que la réponse se trouve dans son hymne national : « Ô France ! Le temps des palabres est révolu. Ô France ! Voici le jour où il te faut rendre des comptes. Prépare-toi ! Voici notre réponse : Le verdict, Notre Révolution le rendra. »

Nous le dédions à Karim Benzema qui vient d’affirmer que « La Marseillaise » appelait à faire la guerre. Que pense-t-il de cet hymne, celui de son pays puisque, bien que né à Lyon il estime que son pays est l’Algérie !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

NdlR : dommage que le journaliste n’aille au bout de son analyse…. l’Algérie n’est pas à craindre. Au pire, c’est un bon moyen de tenir en respect la Turquie !! Mais la Russie avance également au Maghreb, ça c’est nouveau… avant, c’était chez nous ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>