Israël préviendra les USA 12 heures avant en cas d’attaque contre les installations nucléaires iraniennes : insuffisant pour que l’ex allié américain puisse intervenir.

LE CHEF D'ÉTAT-MAJOR AMÉRICAIN VEUT PLUS DE COOPÉRATION AVEC ISRAËLOBAMA est inquiet…si Israël attaque l’Iran, seul, le détroit d’ormuz sera bloqué et le prix du barril de pétrole va exploser. Sa réélection en novembre serait alors compromise.  Suffisamment inquiet pour envoyer le n°1 de l’adminsitration militaire US au renseignement.

JERUSALEM (Reuters) – Le chef d’état-major des forces armées américaines, le général Martin Dempsey, a invité vendredi Israël et les Etats-Unis à coopérer davantage.

Le général Dempsey s’est entretenu avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Ehud Barak, le général Benny Ganz, chef de l’armée israélienne, et le président Shimon Peres.  Martin Dempsey avait déclaré fin novembre qu’il ignorait si Israël alerterait au préalable les Etats-Unis en cas d’action militaire contre la République islamique. Israël lui a répondu à l’occasion de cette visite qui n’est pas anodine : 12  heures ! C’est tout ce qu’aura Washington pour réagir.

Lire ICI sur Aroutz 7 : ‘Israel to Give Obama 12 Hours Notice on Attacking Iran’

Lire ICI sur Guysen News : Attaque contre l’Iran : 12 heures pour prévenir les Etats-Unis

Info ou intox ? Israël estime que les américains son trop timides avec les iraniens pour cause d’élections présidentielles. Israël fait monter les enchères : 12 heures…qui dit mieux ? Le chef d’Etat-major interarmées repart à Washington avec un chiffre qu’Israël affectionne : 12 !

Attention ! Considérons la politique OBAMA au proche-orient ces 4 dernières années…est-ce l’intérêt d’Israël de favoriser un 2nd mandat pour le candidat démocrate ? Un embrasement autour de la route du pétrole ne serait-il pas le meilleur moyen de revenir à une politique pro-israélienne aux USA en favorisant le candidat républicain ? A suivre pendant toute l’année 2012 donc…

 

 

Attaque contre l’Iran : 12 heures pour prévenir les Etats-Unis
Par Harry Sally pour Guysen International News – Lundi 23 janvier 2012 à 12:03
 

Selon le London Times, les israéliens ont fait savoir au chef d’état-major américain qu’ils ne préviendraient les Etats-Unis que 12 heures avant une attaque contre l’Iran.
Info ou intox ?

Le quotidien britannique London Times aurait appris d’une source proche du dossier qu’Israël ne préviendrait son allié américain que 12 heures avant une attaque contre la République Islamique.

Une annonce qui a pu surprendre Martin Dempsey, chef d’état major américain, en visite pour la première fois en Israël. Une visite destinée à débattre du dossier iranien avec son homologue Benny Gantz et le ministre de la Défense Ehoud Barak.

Et si du côté israélien, on estime que les sanctions contre le régime d’Ahmadinejad sont insuffisantes (embargo sur le pétrole et gel des avoirs de la banque centrale), à Washington on s’inquiète des conséquences d’une attaque de Tsahal. Parmi lesquelles l’éventuelle fermeture du détroit d’Ormuz par où transite un tiers du pétrole mondial.

Au-delà de cette fermeture qui pourrait faire grimper le prix du pétrole, une attaque israélienne mettrait le président Obama dans une position embarrassante à quelques mois de l’élection présidentielle.

Ce délai de seulement 12 heures est toutefois à prendre avec précaution et pourrait bien etre une rumeur censée dissimuler une coopération entre les deux armées israéliennes et américaines.

Car pour assurer sa survie, Israël ne peut permettre à un pays qui souhaite sa destruction de développer une arme nucléaire.

Une idée traduite par la « doctrine Begin » selon laquelle Israël doit attaquer « quiconque développerait des armes de destruction massive qu’il pourrait utiliser contre son peuple ».(voir Israël obligé d’attaquer l’Iran)

Avérée ou non, cette information semble confirmer la tendance selon laquelle Israël prépare une action contre le régime de Téhéran.

Une action qui prouverait l’inefficacité des sanctions de la communauté internationale à l’égard de la République Islamique et l’état d’urgence dans lequel se trouve Israël.

  

‘Israel to Give Obama 12 Hours Notice on Attacking Iran’

Israel told visiting US Gen. Dempsey that Obama would get no more than 12 hours notice before an attack on Iran, the London Times reports.
By Tzvi Ben Gedalyahu

First Publish: 1/22/2012, 10:19 AM

 

F-15 fighter jet
Israel news photo: Wikimedia Commons/US Air F

Israeli officials told visiting USS Chief Joint of Staffs Martin Dempsey that it would give President Barack Obama no more than 12 hours notice if and when it attacks Iran, The London Times reported Sunday.

The Netanyahu government also will not coordinate with the United States an attack on the Islamic Republic, according to the report, the latest in a number of suposed scenarios concerning cooperation or lack of it between Jerusalem and Washington.

It is left to speculation whether the rumors are based on facts or are leaked by officials to mask the possibility of secret military coordination.

The London Times said its sources explained that that Israel fears that President Obama would try to torpedo an Israel attack if more notice were given because he is concerned that Iran will respond by blocking the Strait of Hormuz, sparking a rise in the price of oil that could cripple Western economies. If the attack were to occur in the next 10 months, it would put President Obama in a tight spot on the eve of his bid for re-election.

President Shimon Peres told Dempsey, “I am sure that in this fight [against Iran] we will emerge victorious. It is a fight that does not belong exclusively to the United States or Israel, but a global struggle to create a safe world for all peoples.”

Dempsey, on his first official visit to Israel, was wined and dined by Defense Minister Ehud Barak and IDF Chief of Staff Benny Gants, who went so far as to arrange an IDF orchestra rendition of song made famous by Frank Sinatra, one of Dempsey’s favorite singers.

Dempsey tried to play down the postponement of what was billed as the largest-ever joint military drill between the Israeli and American armies, involving thousands of U.S. Army soldiers.

Published reasons for the delay have ranged from budgetary constraints, logistical problems to a signal from Prime Minister Binyamin Netanyahu that he distrusts President Obama’s commitment to stop Iran from obtaining a nuclear weapon.

Dempsey maintained that the delay, which was announced by Israel, will give both countries more time to prepare and “achieve a better outcome.”

The top American general left Israel on Friday, before the Sabbath began.

 

Laisser un commentaire