Le Messie sera-t-il sépharade ou ashkénaze ?

Un pamphlet léger et frais trouvé sur le site de d’Arnold Lagémi, ICI ! Qui prouve à quel point le judaïsme pharisien post destruction du Temple s’est perdu dans des problématiques humaines dépourvues d’intérêt, amusantes pour le folklore, mais qui ne doivent pas faire rire là-haut ! Dommage… une pensée pour Celui qui « des 2 en a fait qu »1″, car ça marche aussi pour les ashkénazes et les sépharades ! Mais si vous continuez à cruter l’horizon pour y déceler un machiah aschkénaze ou sépharade, vous risquez (une fois de plus) de ne pas le reconnaitre, de passer à côté, voire pire !

Le messie: achkénaze ou sépharade? (lecture de Pourim) par Arnold Lagémi

La question fait sourire, voire plus ! Cependant, elle sous tend une interrogation, voire un problème réel : le messie sera-t-il porteur d’une tradition particulière, d’un comportement hérité de l’exil ? A priori, il ne devrait être ni sépharade ni ashkénaze, mais représenter la condition juive en dehors de tout particularisme.

N’être ni sépharade ou Achkénaze pourrait attester d’une volonté de gommer les singularités. Toutefois, cette perspective signifierait que des attitudes  sur lesquelles se sont définies les identités juives d’Orient ou d’Occident ne sont pas porteuses d’avenir puisque l’héritier de David ne les maintient pas. Il est probable que ce messie tant espéré prendra dans chacun des deux grands types juifs ce qui  lui paraîtra nécessaire pour assurer la pérennité des deux grandes familles.

C’est ainsi qu’offrant à sa mère ou à son épouse une veste en fourrure, il ira dans une boutique du sentier réclamer sa fouriire, tenant d’une main un sac de schwarma dans lequel  il plongera de temps en temps l’autre main pour se saisir d’un morceau de viande dont les premiers effluves signaleront l’origine maghrébine.

C’est à la synagogue qu’il révèlera un choix dont tout le monde attend le verdict avec fébrilité. Sera ce Boroukh otto ou Baroukh attaaaaaaah ? L’affaire a son importance parce qu’elle est de nature à faire changer toute la liturgie….Ce sera Baroukh atta, choisi par les Israéliens !

Quelles vertus mettra t-il en pratique pour diriger la politique mondiale ? La rigueur achkénaze  ou la subtilité sépharade ? Car les deux systèmes témoignent de la grandeur d’Israël. Va-t-il privilégier les takannot (décisions) du Rav Haïm de Volodjine ou celles du Rav Kalifat, ancien Grand  Rabbin d’Aïn Témouchent et gendre du dayan d’Oran, le Rav Cohen-Scali ?

 Messie Achkénaze ou Messie Sépharade ? Certainement Messie Sepharchkénaze car tout ce qui est d’Israël doit y rester pour s’y maintenir.

5 commentaires

  1. Quel délire votre site canadien de réincarnation new age ! dépêchez-vous… il ne vous reste plus que 4 mois !
    Visiblement, en tant que prophète, vous ne lisez pas les prophéties !! dommage…
    Il ne vous reste plus qu’à vous réincarner en faux-prophète.

  2. Le messie ne sera pas sépharade ou ashkénaze mais un descendant de David par Salomon. Il est Ethiopien et descend de Salomon, et il se manifestera certainement en 2020, lorsqu’il aura 20 ans.

  3. Il n’y a pas de doute à avoir, le Messie sera Juif !
    http://effondrements.wordpress.com/2012/10/11/quand-les-religions-attendent-le-meme-messie-jesus/

    Et il devrait arriver sous peu ! Selon un rabbin du douzième siècle, la fin des temps est pour 2017 !

    Judah Ben Samuel ou Judah he-Hassid (Juda le Pieux) était un rabbin allemand à Regensburg (Ratisbonne) très prolifique qui a fait quelques prédictions étonnantes et spécifiques concernant l’avenir de Jérusalem et d’Israël : « Les Ottomans (Turcs) vont régner sur Jérusalem pendant huit jubilés. Ensuite, Jérusalem deviendra la terre interdite pendant un jubilé, puis, pendant le neuvième jubilé, la ville sera de nouveau la possession de la nation juive, ce qui signifierait le début de la fin des temps messianiques. » Un jubilé dure 50 ans (Lévitique 25). Il s’agit de la cinquantième année après sept fois sept ans, l’année où chaque personne doit reprendre possession de sa terre.

    Les Mamelouks, qui avaient régné sur Jérusalem depuis l’année 1250, ont été conquis en 1517 par les Turcs Ottomans. Les Ottomans y ont régné pendant huit jubilés (8 x 50 = 400 ans), c’est-à-dire qu’ils ont régné à Jérusalem pendant 400 ans. Exactement 400 ans plus tard, en 1917, les Turcs Ottomans ont été conquis par les Britanniques. La Société des Nations a conféré le mandat de la Terre Sainte et de Jérusalem aux mains des Britanniques. Ainsi, à par tir de 1917, en vertu du droit international, Jérusalem était une terre interdite (no man’s land). Puis quand Israël s’est emparé de Jérusalem durant la guerre des Six Jours en 1967, exactement un jubilé (50 ans) après 1917, Jérusalem est redevenue la propriété des Juifs Israéliens une fois de plus. A noter qu’après la guerre d’indépendance d’Israël en 1948-49, Jérusalem était encore divisée par une bande de terre passant directement au cœur de la ville, avec la Jordanie contrôlant la partie orientale et Israël contrôlant la partie occidentale de la ville. Cette bande de terre était considérée et a même été appelée « no-man land » à la fois par les Israéliens et les Jordaniens. Il a fallu attendre la guerre des Six Jours de 1967 pour que la totalité de la Cisjordanie et de la Terre Sainte soient conquises par l’armée israélienne et que la totalité de la ville de Jérusalem retourne entre les mains d’Israël.

    Ainsi, selon les prophéties de Judah Ben Samuel, la Fin des Temps messianiques pouvait commencer car il avait aussi prophétisé que Jérusalem, pendant le dixième jubilé, serait sous le contrôle des Juifs et que la « fin des temps » messianiques allait commencer. S’il a raison, le dixième jubilé aurait commencé en 1967 pour s’achever en 2017.

    Si quelqu’un lui demandait d’où provenait sa sagesse, il lui répondait : « Le prophète Élie, qui va précéder le Messie, m’est apparu et m’a révélé beaucoup de choses et a souligné que la condition préalable pour répondre à la prière, c’est qu’elle soit alimentée par l’enthousiasme et la joie de la grandeur et de la sainteté de Dieu. »

    http://www.wnd.com/2012/11/12th-century-rabbi-predicted-israels-future/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>