Accidents nucléaires en série aux USA : vers un Fukushima américain ?

Rien en Europe ! DSK occulte tout, même l’essentiel ? 

Et pourtant : 3 accidents nucléaire majeurs made in US, suite à des inondations au Nebraska et des incendies au Nouveau Mexique. 2  centrales sont noyées sous les eaux du fleuve avec début de fusion des noyaux et un laboratoire de déchets de plutonium sous les flammes…La ville de Los Alamos a été évacuée et une zone d’évacuationde 10 miles (16 km !)   autour des centrales menaçées par le Mississipi en crue, a été imposée.

Super site d’information Cartoradiations cliquez ICI !

ICI selon the Examiner.com USA_Missouri_Map_Nuclear_Power_Plan_and_Dam

ICI pour l’incendie de Los Alamos…

Un violent feu de forêt menace le Laboratoire national de Los Alamos aux États-Unis, un vaste complexe nucléaire qui abrite des centres de recherche et un site de stockage de plutonium.L’incendie, qui s’est déclaré dimanche après-midi, a ravagé plus de 58 000 hectares. Le laboratoire abrite 30.000 barrils de 220 litres de plutonium usagé.
Los Alamos, Nouveau-Mexique, États-Unis / Reuters

ICI selon internationalnews…craintes sur la chaîne alimentaire.

Alert_Fort_Calhoun_Nuclear_Power_Plant

Conflit ouvert entre le NRC (agence de sureté nucléaire US)  et L’US Corps of ingeneers (qui gère la crue et les lâchers de barrages sur le Mississipi). Le NRC accuse l’US Corps de mal gérer la crise et de l’aggraver ! Certains osent dire que la situation est entretenue pour provoquer une apocalypse de plus…(?!)  : Lire la suite…

Un violent feu de forêt menace le Laboratoire national de Los Alamos aux États-Unis, un vaste complexe nucléaire qui abrite des centres de recherche et un site de stockage de plutonium..

Des flammes ont brièvement pénétré lundi sur une surface de 0,4 hectare à l’intérieur de la limite sud-ouest du site, qui s’étend sur 11 000 hectares dans les monts Jemez, dans le nord du Nouveau-Mexique, à une quarantaine de kilomètres de Santa Fe, avant d’être éteintes par les pompiers.

L’incendie, qui s’est déclaré dimanche après-midi, a ravagé plus de 58 000 hectares et le chef des pompiers de Los Alamos a estimé qu’il pourrait encore doubler voire tripler en taille

LOS ALAMOS ÉVACUÉE

La ville de 12 000 habitants a été évacuée sur ordre des autorités, surprises par la rapidité du sinistre. Aucun bâtiment du Laboratoire, qui a pour mission d’assurer la sécurité et la fiabilité de l’arsenal nucléaire militaire américain, n’a été touché par les flammes, déclarent les autorités.

Celles-ci assurent que les zones sensibles du complexe ne sont guère menacées. Le site de plutonium est ainsi situé dans la partie nord-est du complexe, alors que le feu semble se déplacer vers le sud et l’est.« L’installation est très bien protégée contre tout type de menace relative aux feux de forêt », a déclaré le porte-parole.

Il a rappelé que le Laboratoire a survécu à un incendie en mai 2000 qui a touché plusieurs bâtiments et provoqué plus de 1 milliard de dollars de dégâts. Les matériaux explosifs sont ainsi entreposés dans des bunkers souterrains de béton et d’acier.

Source : Le Monde.fr

*******************************

Centrales de FORT CALHOUN

Flood berm collapsed!  La protection anti-inondation s’est effondrée !

Collapse_Aqua_Dam_Fort_Calhoun_Nuclear_Power_Plant_Nebraska_Flood_Alert_Centrale_Nucleaire_Alerte_Inondation_28_06_2011

Alerte Inondation et Alerte Nucléaire
“C’est vraiment une crue historique”, a déclaré Jody Farhat, le chef du corps de l’organisme de la gestion de l’eau basé à Omaha.
“C’est sans précédent dans notre histoire des enregistrements hydrologiques du bassin de la rivière Missouri.
La rupture (Tsunami !) de l’un des barrages
[6] ou des niveaux d’eau croissants pourraient compromettre
l’intégrité de la centrale nucléaire entraînant une potentielle crise nucléaire.

USA_Missouri_Map_Nuclear_Power_Plan_and_Dam

30 juin 2011: Le NRC (Agence de Sécurité Nucléaire US) requiert des explications de la part de U.S. Army Corps of Engineers. Hier, le 29 juin, le NRC a requis d’obtenir de l’armée US les analyses effectuées en 2009 et 2010 concernant ce qui arriverait aux deux centrales du Nebraska (déjà inondées) si l’un des barrages en amont lâchait.

- 30 juin 2011: L’inondation des centrales nucléaires du Nebraska est-elle délibérée? Le Sénateur du Nebraska, Ben Nelson, ne l’exprime pas ainsi mais il est aisé d’inférer, de ses propres interrogations, de tels doutes TROUBLANTS. En effet, il s’avère que, depuis le début des inondations catastrophiques, qui ont submergé des millions d’hectares de terres agricoles, le U.S. Army Corps of Engineers (the Corps) n’a JAMAIS pris en considération la situation des centrales nucléaires du Nebraska dans ses décisions de faire sauter telle ou telle digue en amont. Dans son courrier du 29 juin adressé au Général McMahon, le Sénateur Ben Nelson s’étonne de ce que le porte-parole du Corps de Ingénieurs de l’Armée US ait déclaré: « Nebraska’s two nuclear plants aren’t being factored into the Army Corps of Engineers schedule of dam releases. » A savoir que « les deux centrales nucléaires du Nebraska n’entrent pas en ligne de compte, pour l’Armée US, quant à leur programme de lâcher de barrages ». N’est-ce pas fascinant?

N’est-il pas TROUBLANT que de plus en plus d’agriculteurs du Mid-West inondé fassent entendre leur colère et leur rage. Pourquoi? Le U.S. Army Corps of Engineers a envoyé une lettre aux agriculteurs inondés pour leur proposer de racheter toutes leurs terres. A bas prix, cela va sans dire. D’ailleurs Soros, le milliardaire globaliste qui prétend faire la pluie et le beau temps dans la finance internationale, est dans le coup. Il est preneur-acheteur de terres agricoles, de beaucoup de terres agricoles. Le bonheur absolu pour les crapules mondialistes: de la terre agricole inondée à très bas prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>